Ousmane Kaba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ousmane Kaba
Illustration.
Ousmane Kaba face à l'Espace Fm
Fonctions
Député à l'assemblée nationale Guinée
Conseiller, Ministre chargé du Bureau de la Stratégie à la Présidence de la République
Vice-président du Comité, chargé de superviser les Audits
Ministre du Plan et de la Coopération
Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Bamako, Soudan français
Nationalité Guinéenne
Parti politique PADES
Diplômé de Université d'Abidjan
Université Paris II Panthéon-Sorbonne
Université Harvard
Profession Économiste
Religion Islam
Résidence Conakry

Ousmane Kaba, né le à Bamako, est un économiste et homme politique guinéen.

Ancien député et plusieurs fois ministre, il est le fondateur de l'Université Kofi Annan de Guinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Ousmane Kaba est titulaire d’une maîtrise en économie obtenue en 1980 à l’université d’Abidjan (Côte d'Ivoire). Il obtient ensuite en France un DEA en sciences économiques à l'université Paris II-Panthéon – Assas[1], puis passe sous la direction de Michelle de Mourgues (d) un doctorat d'État en sciences économiques dans la même université[2].

Universitaire[modifier | modifier le code]

Il enseigne l’économie dans plusieurs établissements notamment à l’université de Conakry et à l’Institut du FMI. Rejoignant le secteur privé, il met en place le lycée puis en 1999 l'université Kofi Annan de Guinée[3].

Fonctions et mandats politiques[modifier | modifier le code]

De 1986 à 1992, il est conseiller du gouverneur et directeur des changes à la Banque centrale de la République de Guinée, puis coordonnateur du programme de réforme économique et financier de 1992 à 1995[4].

De 1996 à 1998, il est ministre de l’Économie, des Finances et du Plan[4], puis ministre du Plan et de la Coopération.

En 2009, il est nommé par le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), dirigé par le capitaine Moussa Dadis Camara vice-président du Comité chargé de superviser les audits et participe à la création de la Banque de développement agricole et minier (BADAM) à l'image de Banque nationale du crédit (BNDA) fermée en 1986, mais cette mise en marche de la structure ne tiendra que 2 ans avant de faire faillite en 2012[5],[6].

Il se présente aux élections présidentielles de 2010 (au deuxième tour il se rallie au professeur Alpha Condé du RPG Arc-en-ciel qui remportera les élections) et de 2020[7].

Entretemps, il est de 2011 à 2013 conseiller, ministre chargé du Bureau de la Stratégie à la Présidence de la République[8], avant d'être élu député de Kankan à l'assemble nationale où il préside la commission des affaires économiques et financières, du plan et de la coopération. Exclu en 2016 du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG Arc-en-ciel) après avoir exprimé publiquement son désaccord avec le chef de l'État, il reste député jusqu'en 2019 avant de démissionner au lendemain de la prolongation du mandat des députés par décret présidentiel[9] qui prépare le référendum constitutionnel guinéen de 2020.

Partis politiques[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Encadrement et le rationnement du crédit, Université Paris 2, 1980 [1]
  2. Déséquilibre et endettement extérieurs des pays en développement. Aspects monétaires et financiers, Université Paris 2, 1982, [2]
  3. « L'université Kofi Annan de Guinée (UKAG) », sur suniv-kag.education (consulté le )
  4. a et b « Portail Officiel du Gouvernement Guinéen », sur www.gouvernement.gov.gn (consulté le )
  5. « Guinée. Faillite de la BADAM: l’État va rembourser les clients », sur Le360 Afrique, (consulté le )
  6. « Banque en faillite en Guinée :10000 clients de Badam réclament 5 millions $ », sur Intellivoire, (consulté le )
  7. « Présidentielle en Guinée : Ousmane Kaba se porte candidat pour le Pades », sur JeuneAfrique.com (consulté le )
  8. https://www.africaguinee.com/articles/2014/01/09/demission-du-ministre-ousmane-kaba
  9. « Ousmane Kaba démissionne face à la jurisprudence du 3eme mandat », sur Malizine, (consulté le )
  10. (en) Mohamed Saliou Camara, Thomas O'Toole, Janice E. Baker, « Parti libéral pour l'unité et la solidarité », in Historical Dictionary of Guinea, Scarecrow Press, 2013 (5e éd.), p. 237 (ISBN 9780810879690)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :