Ourouer-les-Bourdelins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ourouer-les-Bourdelins
Ourouer-les-Bourdelins
Église d'Ourouer-les-Bourdelins
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Saint-Amand-Montrond
Intercommunalité Communauté de communes Pays de Nérondes
Maire
Mandat
Robert Belleret
2014-2020
Code postal 18350
Code commune 18175
Démographie
Population
municipale
615 hab. (2017 en diminution de 4,95 % par rapport à 2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 53″ nord, 2° 47′ 06″ est
Altitude Min. 173 m
Max. 256 m
Superficie 24,64 km2
Élections
Départementales Canton de La Guerche-sur-l'Aubois
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Ourouer-les-Bourdelins
Géolocalisation sur la carte : Cher
Voir sur la carte topographique du Cher
City locator 14.svg
Ourouer-les-Bourdelins
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ourouer-les-Bourdelins
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ourouer-les-Bourdelins

Ourouer-les-Bourdelins est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ourouer-les-Bourdelins se situe dans le sud-est du département du Cher, à une petite dizaine de kilomètres à l'ouest de La Guerche-sur-l'Aubois.

Le territoire de la commune est traversé par la rivière de l'Airain.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cornusse Flavigny Rose des vents
N Croisy
O    Ourouer-les-Bourdelins    E
S
Charly Germigny-l'Exempt

Écarts[modifier | modifier le code]

Les écarts de la commune sont : Azières, le Bois Butet, le Boudet, le Brioux, les Cagneaux, Chalivoy-les-Noix, Coron, le Domaine Neuf, En Haut, le Gavignon, le Grand Bodaize, les Grands Charentons, la Foltière, Fousselot, Moulin d’Ardilly, Moulin Perneau, Ourouer-les-Bourdelins, le Petit Bodaize, les Petits Charentons, les Plumins, le Sabineau, les Seloups, les Soutrins, Traslay, le Tremblay, la Vauvrillé, les Vauvrins, Villeneuve.

Toponymie[modifier | modifier le code]

On relève : Orotio (1144) ; Auroüer ; Auroir (carte de Cassini) ; Ourouer-le-Chambrier[1] (Ancien Régime).

Le nom d'Ourouer vient du latin oratorium, oratoire[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Blason de la famille de Troussebois

Avant la Révolution, la seigneurie d'Ourouer fut notamment aux mains des familles de Troussebois, de Gamaches et de Grivel[3].

Plusieurs noms nous sont parvenus :

- 1229 : Pierre de Charenton - 1254 : Jean Troussebois - 1293 : Olivier Troussebois - 1385 : Jacques Troussebois - 1409 : Philippe Troussebois, dernier seigneur d’Ourouer de la maison de Troussebois - 1444 : Jean de Villaines - 1612 : François de Gamaches - 1620 : Hubert de Grivel

De 1620 à 1772, la seigneurie resta entre les mains de la famille de Grivel.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 27 septembre 2014)
Robert Belleret[4] PS Retraité, ancien conseiller général

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2017, la commune comptait 615 habitants[Note 1], en diminution de 4,95 % par rapport à 2012 (Cher : -2,45 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2721 2751 3131 4291 4801 6151 5501 6301 710
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7331 6811 7511 6991 6781 6201 6121 6161 517
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5311 5601 3431 1471 1411 047978974909
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
925893813758740667645641615
2017 - - - - - - - -
615--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village de Ourouer-les-Bourdelins comporte 2 monuments à découvrir :

  • L'Église Saint-Christophe (XIIe siècle)
  • Le Château de Chalivoy-la-Noix

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Canu, Paroisses et communes de France - Cher, CNRS Éditions, 1993
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud, 1989
  3. Alphonse Buhot de Kersers, Histoire et statistique monumentale du Cher, 1874
  4. Liste des maires du Cher et appartenance des communes aux cantons sur le site de la préfecture (consulté le 27 septembre 2014).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Massereau, Petite notice géographique et historique sur la commune d’Ourouer-les-Bourdelins, Revue du Centre, 1893, p. 377-412.
  • Comte de Toulgouët, Les seigneurs d’Ourouër en Berry, Mémoires de la Société historique du Cher, 1918-1919, p. 110-115.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :