Ouragan Florence (2018)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cyclone tropical Florence.

Florence
Florence à la catégorie 4 le 10 septembre.
Florence à la catégorie 4 le 10 septembre.

Apparition
Dissipation
(Tempête post/extra-tropicale à partir du )

Catégorie maximale Ouragan catégorie 4
Pression minimale 939 hPa
Vent maximal
(soutenu sur 1 min.)
220 km/h

Dommages confirmés >45 milliards $US[1]
Morts confirmés 30 directs, 23 indirects[2]
Blessés confirmés N/D

Zones touchées Sud-Est des États-Unis

Trajectoire de Florence.
Trajectoire de Florence.
Échelle de Saffir-Simpson
DT12345
Saison cyclonique 2018 dans l'océan Atlantique nord

Florence est le sixième cyclone tropical nommé de la saison cyclonique 2018 dans l'océan Atlantique nord, le troisième ouragan et le premier ouragan majeur. Il s'était formé le 31 août à partir d'une onde tropicale quittant la côte africaine et s'intensifia rapidement pour atteindre la catégorie 4 le 5 septembre en plein milieu de l'océan Atlantique tropical. Il rencontra alors des conditions défavorables et retourna au seuil de tempête tropicale le lendemain. Dérivant ensuite lentement vers l'Amérique du nord, il rencontra à nouveau des conditions favorables et redevint un ouragan majeur avant d'atteindre la côte.

En arrivant près des Carolines, il avait été rétrogradé à la catégorie 1 mais ses vents et l'onde de tempête causèrent d'importants dommages. Cependant, son déplacement lent à l'intérieur des terres engendra des pluies torrentielles provoquant d'importants dégâts : les routes, plusieurs villes ou villages et les terres agricoles se retrouvèrent sous les eaux. Au 7 octobre, les autorités rapportaient au moins 53 décès et les dommages étaient estimés à plus de 45 milliards $US[1].

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

Florence le 5 septembre, soit la première fois que l'ouragan a atteint la catégorie 4 avant de redescendre à tempête tropicale.

Le 28 août, le NHC avait mentionné pour la première fois la possibilité de formation d'un cyclone à partir d'une onde tropicale censée quitter l'Afrique de l'ouest[3]. Deux jours plus tard, l'onde quittait les côtes du Sénégal et était associée avec des orages désorganisés mais aussi avec une zone de basse pression bien définie. En raison de la menace du système pour les îles du Cap-Vert, le NHC a lancé des avis pour une dépression tropicale potentielle Six à 15 h UTC le 30 août[4].

Le système était bien devenu une dépression tropicale à 21 h UTC le 31 août[5]. Le , la dépression tropicale Six s'était transformée en tempête tropicale nommée Florence. L'intensification progressive de la tempête se dirigeant vers l'ouest-nord-ouest à travers l'Atlantique central lui a permis de devenir à 15 h UTC le 4 septembre le troisième ouragan de la saison[6].

Le 5 septembre, Florence subit une intensification rapide inattendue pour devenir un ouragan majeur de catégorie 3[7]. L'intensification rapide s'était poursuivie et à 21 h UTC le même jour, il passa à la catégorie 4 à 2 080 km à l'est-sud-est des Bermudes (22° 24′ N, 46° 12′ O)[8]. Il s'agit de la position la plus au nord-est qu'un ouragan de catégorie 4 a atteinte dans l'Atlantique nord depuis la détection par satellite météorologique[9].

Cependant, l'intensification rapide du système lui permit d'atteindre une zone de plus grand cisaillement vertical du vent ce qui l'avait affaiblie considérablement au cours des 30 heures suivantes pour redescendre à la catégorie 2 le 6 septembre en mi-journée[10]. Le 7 septembre à h UTC, Florence était même retombée au niveau de tempête tropicale[11].

Le 9 septembre au matin, le NHC constatait que Florence était redevenu un ouragan de catégorie 1 à 1 210 km au sud-est des Bermudes grâce aux données recueillies par un avion de reconnaissance[12]. L'ouragan était en intensification rapide tout se dirigeant vers l'ouest lentement grâce à des températures de surface de la mer de 29 °C et un très faible cisaillement des vents en altitude[13]. Le 10 à 16 h UTC, Florence était redevenu un ouragan majeur de catégorie 4, approchant son maximum de vent antérieur et dépassant celui de minimum de pression à 946 hPa[14]. Son intensité a continué de se renforcer pour atteindre 939 hPa et des vents de 220 km/h un peu plus tard.

Vue de l’œil de Florence depuis la station spatiale internationale le 12 septembre.
Graphique de la pression, des vents et de la vitesse de déplacement de Florence.

Le 11 et 12 septembre, Florence subit deux remplacements du mur de l’œil qui auraient pu ré-intensifier l'ouragan et l'amener à la catégorie 5. C'est cependant l'inverse qui s'est produit, et il fut rétrogradé en catégorie 3 le 12 septembre à 615 km au sud-est de Wilmington (Caroline du Nord), à cause d'un fort cisaillement des vents en altitude[15]. Il continuait de faiblir pour être reclassé en catégorie 2 la nuit du 12 au 13 septembre[16]. À 23 h local le 13 septembre (h UTC le 14), Florence était redescendu à la catégorie 1 alors que la friction avec la côte était de plus en plus importante[17].

Tôt le matin du 14, le centre de l'ouragan toucha la côte près de Wrightsville Beach (Caroline du Nord)[18]. Les vents soutenus estimés par radar météorologique étaient de 150 km/h[18] et des rafales allant jusqu'à 180 km/h furent enregistrées par une station terrestre près de son œil[19]. Le système s'était rapidement mis à faiblir ensuite puis était redevenu une tempête tropicale en fin d'après-midi tout en se déplaçant très lentement dans les terres et en donnant des pluies torrentielles sur une longue période[20]. En mi-journée du 15 septembre, le centre de la tempête n'était toujours qu'à 65 km à l'intérieur des terres de Myrtle Beach en Caroline du sud et se déplaçait à 4 km/h, ce qui lui permettait de continuer de puiser de l'énergie dans les eaux chaudes de l'Atlantique[21].

Tôt le 16 septembre, le centre des ouragans a déclaré que Florence était redescendue au niveau de dépression tropicale à 35 km au sud-ouest de Columbia (Caroline du Sud) et passa la responsabilité du suivi au Weather Prediction Center (WPC)[22]. Le 17 septembre au matin, la dépression était localisée dans l'extrême ouest de la Virginie et commençait à accélérer vers le nord-nord-est. À 15 h UTC (11 h locale), le WPC a avisé que Florence était devenu une dépression post-tropicale dans le nord de la Virginie-Occidentale et se dirigeait vers le nord-est des États-Unis[23].

Le 18 septembre au matin, les restes extratropicaux de Florence étaient positionnés à 170 km/h à l'ouest de New York[24]. La dépression est sortie en mer près de Boston en fin de journée et fut absorbée par un autre système dépressionnaire le lendemain, ce dernier se dirigeant vers l'Europe[25].

Préparatifs[modifier | modifier le code]

Cap-Vert[modifier | modifier le code]

Lors de la désignation du cyclone tropical potentiel Six, le 30 août, le gouvernement du Cap-Vert avait émis des avertissements de tempête tropicale pour les îles de Brava, Fogo et Santiago[4]. Les compagnies aériennes nationales annulèrent 20 vols le 31 août et le 1er septembre et les voyages maritimes furent également uspendus pour cette période[26]. Il était conseillé aux navigateurs de rester prudents face aux grosses houles autour des îles pouvant atteindre de 3 à 5 mètres[27]. Sous la menace de l'onde de tempête, l’Autoridade Nacional de Proteção Civil a évacué 125 personnes, principalement des personnes âgées, de Furna et Rincão[28].

Les avertissements de tempêtes tropicales furent annulés le 1er septembre, alors que le système progressait vers l'ouest et ne constituait plus une menace pour l'archipel[29].

Bermudes[modifier | modifier le code]

En prévision de conditions défavorables, Norwegian Cruise Line et Oceania Cruises ont modifié l'itinéraire des navires Norwegian Escape, Norwegian Norwegian et Sirena le 7 septembre pour éviter l'ouragan et ne pas accoster aux Bermudes[30].

États-Unis[modifier | modifier le code]

Prévision d'accumulations de pluie émise le 12 septembre pour le sud-est des États-Unis avec un maximum de plus de 20 pouces (508 mm).

Alors que les modèles de prévision indiquaient une menace croissante pour le Sud-Est des États-Unis, le gouverneur de la Caroline du Nord, Roy Cooper, décréta l'état d'urgence le 7 septembre et les règles de transport furent assouplies pour les agriculteurs afin de permettre une récolte plus rapide[31].

Le gouverneur de la Caroline du Sud, Henry McMaster, emboîta le pas le lendemain[32]. La Division de la gestion des urgences de la Caroline du Sud (SCEMD) et la Harvest Hope Food Bank ont commencé à mobiliser des ressources pour les demandes d'après tempête[33]. Le SCEMD a relevé son niveau de préparation à 3 le 9 septembre et entamé les préparatifs pour la possibilité d’une catastrophe à grande échelle car les nouvelles prévisions montraient que Florence frapperait l’État comme un ouragan majeur[34].

Le 8 septembre, le gouverneur de Virginie, Ralph Northam, a également déclaré l'état d'urgence[35]. Le 10 septembre, le gouverneur du Maryland, Larry Hogan, déclarait l'état d'urgence pour tout l'État, mentionnant le potentiel d'inondations historiques, catastrophiques et mortelles dans le Maryland[36]. Le 11 septembre, le maire de Washington (D.C.), Muriel Bowser fit de même pour tout le district de Columbia[37].

En Caroline du Nord, l'ordre d'évacuation obligatoire fut donné aux résidents et touristes de l'île Hatteras, dans le comté de Dare, le 10 septembre et furent étendues au reste du comté le lendemain[38]. Les évacuations dans le reste des Outer Banks et dans le comté de Brunswick devaient entrer en vigueur le 11 septembre[39]. La demi-finale du Championnat féminin de soccer, qui devait avoir lieu le 16 septembre à Cary a été reportée et déplacée à Portland dans l'Oregon[40].

Le 10 septembre, le gouverneur Henry McMaster avait aussi ordonné des évacuations sur toute la côte de la Caroline du Sud, soit environ un million de personnes[41],[42]. Le même jour, le gouverneur de la Virginie, Ralph Northam, ordonna des évacuations obligatoires pour les zones côtières de faible altitude dans les régions de Hampton Roads et de Eastern Shore à compter du 11 septembre, soit 245 000 personnes[43].

En Caroline du Sud, les écoles publiques furent fermées jusqu'à nouvel ordre le 10 septembre dans 26 des 46 comtés de l'État, principalement dans la moitié orientale de l'État. Les bureaux de l'État dans ces comtés furent également fermés, tandis que les fonctionnaires au niveau des comtés pouvaient décider quand fermer leurs bureaux[44].

Les forces armées des États-Unis dans les états en question furent mobilisées et leurs installations préparées au cyclone. Des unités en majorité de la garde nationale des États-Unis ont été prépositionnées pour venir en aide aux populations qui seront impactées par l'ouragan. La United States Navy a donné l'ordre à une trentaine de ses bâtiments de quitter les bases navales de Norfolk et de Little Creek et de se positionner dans l'Atlantique pour éviter d'être pris dans l'ouragan. La United States Air Force évacue ses avions de Langley Air Force Base pour la base de la Garde nationale aérienne de Rickenbacker en Ohio[45].

Les pistes de course éloignées de la côte de Atlanta Motor Speedway, Bristol Motor Speedway et Charlotte Motor Speedway ouvrirent les portes de leurs campings gratuitement aux évacuées[46],[47]. En Virginie-Occidentale, le gouverneur Jim Justice ordonna la suspension des travaux de construction sur l'Interstate 77 (West Virginia Turnpike) en direction nord vers la frontière de Virginie, afin d'améliorer la circulation des personnes évacuées. En même temps, les parcs de l'État offrirent des tarifs réduits pour les chambres, les cabines et les emplacements de camping jusqu'au 18 septembre afin de fournir une assistance aux personnes évacuées[48].

Impacts[modifier | modifier le code]

Îles du Cap-Vert[modifier | modifier le code]

Les pluies torrentielles sur les îles de Brava, Fogo et Santiago causèrent des inondations locales et quelques glissements de terrain. Cependant les effets furent légers et aucun dommage ne fut répertorié[49].

Bermudes[modifier | modifier le code]

La houle et les courants d'arrachement, causés par le cyclone, atteignirent les Bermudes le 7 septembre[50].

États-Unis[modifier | modifier le code]

Avant l'arrivée de l'ouragan[modifier | modifier le code]

Forte houle sur la côte du Maryland le 9 septembre.

Le 9 septembre, la forte houle débuta à Assateague Island, dans le Maryland, poussant le ministère des Ressources naturelles de l'État à fermer jusqu'à nouvel ordre l’accès à la plage[51]. Dès le 9 septembre à Wrightsville Beach, en Caroline du Nord, 27 personnes furent secourues par les gardiens de plage[52]. Treize autres furent secourues à New Smyrna Beach, Floride, dont une décéda de ses blessures[53].

Un homme s'est noyé le 11 septembre à la plage de Playalinda (Floride) alors qu'il tentait de sauver un garçon de 10 ans pris dans un courant d'arrachement[54]. Un enfant s'est noyé dans le Green Swamp près de Sumter, en Caroline du Sud, après que l'eau libérée par l'étang Second Mill Pond se fut déversée dans la rivière[55].

Le 11 septembre 2018, le prix du pétrole aux États-Unis a augmenté de près de 2 dollars le baril, à plus de 70 dollars le baril et un porte-parole de l'American Automobile Association (AAA) avait déclaré que les automobilistes pouvaient s'attendre à ce que les hausses des prix à la pompe fussent brèves bien qu'importantes[56].

Le 13 septembre, New Bern en Caroline du Nord fut inondée par l'onde de tempête atteignant 1,8 m. La niveau d'eau augmenta du côté ouest de la baie de Pamlico et une jauge située à Oriental, Caroline du Nord, a enregistré une hauteur d’environ 1,65 m au-dessus de la normale[57]. Les employés de WCTI-TV du poste local de ABC durent d'évacuer leurs studios ce soir-là en raison de la montée des eaux et rejoignirent la station soeur WPDE à Myrtle Beach (Caroline du Sud) pour continuer à couvrir la tempête[58] Des rapports indiquaient également qu'environ 150 personnes eurent besoin de secours à New Bern en raison des fortes inondations[59].

Après son arrivée[modifier | modifier le code]

Image radar des précipitations de Florence juste avant qu'elle touche la côte.
Accumulations de pluie en 5 jours avec Florence (pouces = 2,54 mm) avec un pic en Caroline du Nord de plus de 860 mm.

Florence a touché terre en Caroline du Nord tôt le 14 septembre et, en milieu de matinée, les sauveteurs avaient déjà évacué plus de 200 personnes des inondations avec 150 autres en attente. La tempête a provoqué des coupures touchant plus de 500 000 clients en Caroline du Nord et en Caroline du Sud. Le toit d'un hôtel de Jacksonville, en Caroline du Nord, s'est effondré dès le matin[60].

La ville de Wilmington fut complètement coupée par les inondations et les autorités demandèrent une aide supplémentaire à la police et à la garde nationale[61]. Elle avait reçu au matin du 16 septembre plus de pluie qu'avec aucun autre événement météorologique de ses annales et plus de 450 personnes ont dû y être secourues[62]. Il y a eu un rapport de pillage d'un magasin à prix unique de la ville au plus fort de la tempête et le couvre-feu fut prolongé pour empêcher une répétition de tels incidents[63].

Après seulement deux jours, une station météorologique à Swansboro, Caroline du nord, a rapporté une accumulation de 861 mm et à une autre à Marion, Caroline du Sud mesurait 461 mm ce qui établissait un nouveau record avec un système tropical dans les deux États[64],[65].

La cote du fleuve Cape Fear atteignait 18,7 m, soit 11 mètres au-dessus du niveau d'inondation, près de Fayetteville tôt le 19 septembre. De vastes zones dans les comtés de Cumberland et de Harnett furent inondées par son tributaire la Little River. L'eau submergeant les ponts sur le fleuve empêcha de rejoindre les communautés isolées et entrava les efforts de secours[66].

Au 17 septembre, plus de 480 000 foyers étaient toujours sans électricité selon le département de la sécurité publique de Caroline du Nord. Sur la côte, Wilmington restait isolée du reste du pays, toutes les routes menant à la ville de 117 000 habitants étant coupées. À travers l'État, plus de 1 500 routes principales et secondaires étaient sous les eaux, incluant d'importantes sections des autoroutes 40 and 95[67],[68]. Les autorités avaient appelé la population à éviter les déplacements en raison des risques de crues soudaines qui pourraient piéger les automobilistes. Le président Donald Trump a signé la veille une déclaration de catastrophe naturelle pour la Caroline du Sud, permettant le déblocage d’une aide fédérale supplémentaire pour les zones affectées par Florence[69].

Pertes financières[modifier | modifier le code]
Inondation en Caroline du Nord.

Selon un communiqué de Moody's Analytics publié le 17 septembre, une première estimation des dégâts matériels causés par l’ouragan Florence était évaluée entre 17 et 22 milliards de dollars US mais pouvait être revue à hausse. Les économistes ont cependant constaté un impact minimal sur la croissance du produit intérieur brut, l'estimant de 0,2 point de pourcentage par rapport au PIB du troisième trimestre[70]. Le rapport mentionne que les dégâts auraient été plus graves si l'ouragan s'était rapproché des ports névralgiques de Charleston (Caroline du Sud) ou de Norfolk (Virginie).

Les inondations généralisées en Caroline du Nord ont causé des dommages importants à l'agriculture et au bétail. Au 18 septembre, le département des l'agriculture de l'État que 3,4 millions de volailles ainsi que 5 500 de porcs avaient péri à cause des inondations et que de nombreuses fermes étaient encore isolées empêchant le ravitaillement en nourriture aux animaux[71].

Le 21 septembre, Moody's rehaussa son estimation pour être entre 38 et 50 milliards de dollars, ce qui classerait Florence au septième rang des ouragans les plus coûteux à frapper les États-Unis[72]. Au 7 octobre, les dommages étaient estimés à plus de 45 milliards $US[1].

Environnement[modifier | modifier le code]

Les excréments entreposés sur les fermes touchées par les inondations se sont écoulés en plusieurs endroits dans les eaux de surface, polluants les cours d'eau[71].

Une usine de filtration perdit le courant le long du fleuve Cape Fear et au 16 septembre, environ 19 millions de litres d'eaux usées partiellement traitées avaient été relâchés dans le fleuve[71].

Près de l'ex-centrale thermique au charbon de Sutton, près de Wilmington, 1,530 m3 de cendres furent emportés par les inondations et les pluies envahirent le puits de refroidissement[73].

Décès[modifier | modifier le code]
États Décès directs Décès indirects
Drapeau de la Floride Floride 2 0
Drapeau de la Caroline du Nord Caroline du Nord 21 18
Drapeau de la Caroline du Sud Caroline du Sud 4 5
Drapeau de la Virginie Virginie 3 0
Total 30 23

En Caroline du Nord dès le 14 septembre, à Wilmington une mère et son bébé furent tués par la chute d'un arbre sur leur maison et à Hampstead, une autre femme est décédée d'une crise cardiaque quand les ambulanciers n'ont pu l'atteindre alors que les routes étaient impraticables[74]. Dans le comté de Lenoir, un homme s'est électrocuté en essayant de brancher un générateur électrique et un autre est décédé en étant soufflé par le vent[74]. Deux autres personnes sont mortes à Harkers Island[2]. Dans le comté de Wayne, un homme de 81 ans est mort en tombant lorsqu'il se préparait à évacuer[2].

En Caroline du Sud, une femme de 61 ans fut tuée le 14 septembre lorsque le véhicule qu'elle conduisait heurta un arbre dans la tempête et le 16 septembre, deux autres décès ont été signalés par intoxication au monoxyde de carbone causé par l'utilisation d'un générateur électrique à l'intérieur de leur maison[2]. Un autre homme est décédé le 16 lorsque son pick-up est tombé dans un fossé de drainage[61].

Le bilan officiel fut rehaussé graduellement et le 1er octobre, il était de 39 décès en Caroline du Nord et 9 en Caroline du Sud, dont certains des nouveaux cas dus à des noyades lorsque des véhicules sont entrés dans des zones inondées et d'autres lors d'événements indirectement reliés aux conséquences de la tempête[2].

En Virginie, une personne fut tuée dans une tornade le 17 septembre dans le comté de Chesterfield[75],[76]. Une autre personne est morte quand son véhicule fut emporté par les eaux en crue à Louisa[77].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Hurricane Florence causes estimated $45 billion in property damage », KUSI,‎ (lire en ligne)
  2. a b c d et e (en) « Hurricane Florence death toll now at 39 in North Carolina », WTVD-TV Raleigh-Durham,‎ (lire en ligne).
  3. (en) Robbie Berg, « Tropical Weather Outlook », National Hurricane Center, .
  4. a et b (en) Lixion Avila, « Potential Tropical Cyclone Six Discussion Number 1 », National Hurricane Center, (consulté le 7 septembre 2018).
  5. (en) Lixion Avila, « Tropical Depression Six Discussion Number 4 », National Hurricane Center, (consulté le 7 septembre 2018).
  6. (en) Robbie Berg, « Hurricane Florence Discussion Number 21 », National Hurricane Center, (consulté le 7 septembre 2018).
  7. (en) Robbie Berg, « Hurricane Florence Discussion Number 25 », (consulté le 7 septembre 2018).
  8. (en) Berg et Rhome, « Hurricane Florence Advisory Number 26 », National Hurricane Center, (consulté le 7 septembre 2018).
  9. (en) Sam Lillo (@splillo), « Intensity at 18z has been increased to 115kt -- Florence is officially a category 4 hurricane. At 22.4N / 46.2W, this also makes Florence the furthest north category 4 hurricane east of 50W ever recorded in the Atlantic. », sur Twitter, .
  10. (en) Berg, « Hurricane Florence Discussion Number 29 », National Hurricane Center, (consulté le 7 septembre 2018).
  11. (en) Berg et Rhome, « Tropical Storm Florence Advisory Number 32 », National Hurricane Center, (consulté le 7 septembre 2018).
  12. (en) Blake, « Hurricane Florence Advisory Number 41 », National Hurricane Center, (consulté le 9 septembre 2018).
  13. (en) Blake, « Hurricane Florence Discussion Number 41 », National Hurricane Center, (consulté le 9 septembre 2018).
  14. (en) Blake, « Hurricane Florence Discussion Update », National Hurricane Center, (consulté le 10 septembre 2018).
  15. (en) Stewart, « Hurricane Florence Advisory Number 54 », National Hurricane Center, (consulté le 14 septembre 2018).
  16. (en) Beven, « Hurricane Florence Advisory Number 55 », National Hurricane Center, (consulté le 14 septembre 2018).
  17. (en) Berg, « Hurricane Florence Advisory Number 59 », National Hurricane Center, (consulté le 14 septembre 2018).
  18. a et b (en) Stewart, « Hurricane Florence Tropical Cyclone Update », National Hurricane Center, 14 septembre 2018 à h 35 (consulté le 14 septembre 2018).
  19. (en) Stewart, « Hurricane Florence Tropical Cyclone Update », National Hurricane Center, 14 septembre 2018 à h 5 (consulté le 14 septembre 2018).
  20. (en) Stewart, « Tropical Storm Florence Advisory Number 62 », National Hurricane Center, 14 septembre 2018 à 21 h 5 (consulté le 14 septembre 2018).
  21. (en) Stewart, « Tropical Storm Florence Advisory Number 65 », National Hurricane Center, 15 septembre 2018 à 21 h 5 (consulté le 15 septembre 2018).
  22. (en) Pasch, « Tropical Depression Florence Advisory Number 68 », National Hurricane Center, (consulté le 16 septembre 2018).
  23. (en) Carbin et Blake, « Post-Tropical Depression Florence Advisory Number 73 », Weather Prediction Center, (consulté le 17 septembre 2018).
  24. (en) Hurley, « Post-Tropical Depression Florence Advisory Number 76 », Weather Prediction Center, (consulté le 18 septembre 2018).
  25. (en) Carbin, « Post-Tropical Depression Florence Advisory Number 77 », Weather Prediction Center, (consulté le 18 septembre 2018).
  26. (pt) « Depressão tropical afasta-se de Cabo Verde », Expresso das Ilhas,‎ (lire en ligne).
  27. (pt) « Depressão tropical afasta-se de Cabo Verde », Expresso das Ilhas,‎ (lire en ligne).
  28. (pt) « Depressão Tropical em Cabo Verde: Famílias de Rincão e Furna Acima transferidas após alerta da protecção civil », A Semana,‎ (lire en ligne).
  29. (en) Lixion Avila, « Tropical Storm Florence Intermediate Advisory 8A », National Hurricane Center, (consulté le 8 septembre 2018).
  30. (en) Adam Leposa, « Cruise Lines Cancel Bermuda Calls Due to Florence », Travel Agent Central,‎ (lire en ligne).
  31. (en) Associated Press, « The Latest: Storm prompts North Carolina State of Emergency », Daily Progress,‎ (lire en ligne).
  32. (en) Daniel J. Gross, « Tropical Storm Florence: SC declares state of emergency, 'preparing for the worst' », The Greenville News,‎ (lire en ligne)
  33. (en) Alondra De La Rosa and Angela Rogers, « Local agencies preparing for Florence and potential emergency », ABC Colombia,‎ (lire en ligne).
  34. (en) Teddy Kulmala, « SC preps for ‘possibility of a large-scale disaster’ as Florence grows into hurricane », The State,‎ (lire en ligne).
  35. (en) Martin Weil, « State of emergency declared in Virginia in advance of tropical storm », The Washington Post,‎ 8 sptembre 2018 (lire en ligne).
  36. (en) « Maryland Declares State Of Emergency Ahead Of Hurricane Florence », CBS Baltimore,‎ (lire en ligne).
  37. (en) « Mayor Bowser Declares State of Emergency Ahead of Hurricane Florence - mayormb », Communiqué de presse, sur mayor.dc.gov, (consulté le 11 septembre 2018)
  38. (en) « Mandatory evacuation ordered for Dare County ahead of Florence impacts », WKTR,‎ (lire en ligne)
  39. (en) « Hurricane Florence Preparations Underway: Outer Banks Evacuations Officially Underway - The Weather Channel », sur weather.com, (consulté le 10 septembre 2018)
  40. (en)courage-vs-red-stars-semifinal-to-be-played-tuesday-night-at-providence-park
  41. (en) Sean Breslin, « South Carolina Prepares for Hurricane Florence: Gov. McMaster Orders Entire Coastline to Evacuate », The Weather Channel,‎ (lire en ligne)
  42. (en) Ciara Nugent, « 1 Million People Ordered to Evacuate South Carolina Coast as Hurricane Florence Gathers Strength », Time,‎ (lire en ligne[archive du ])
  43. (en) « Virginia Governor Orders Mandatory Evacuation for Some of Virginia, Including Parts of the Eastern Shore », WBOC-TV, Salisbury, MD,‎ (lire en ligne).
  44. (en) Emily Bohatch, « McMaster orders schools across SC to close Tuesday as Florence approaches », The State,‎ (lire en ligne).
  45. Philippe Chapleau, « Face à l'ouragan Florence, l'armée américaine se mobilise », Ouest France, série Lignes de défense,‎ (lire en ligne).
  46. (en) « Charlotte Motor Speedway, Atlanta Motor Speedway open campgrounds to Florence evacuees », WVEC-TV, Norfolk, VA,‎ (lire en ligne).
  47. (en) « Bristol Motor Speedway opens campground for Hurricane Florence evacuees », WBIR-TV, Knoxville, TN,‎ (lire en ligne).
  48. (en) Jeff Jenkins, « Justice suspends Turnpike work, lowers state park prices as part of Florence response », The Dominion Post,‎ (lire en ligne).
  49. (pt) Agência Lusa, « Passagem de depressão tropical em Cabo Verde leva ao cancelamento de 20 voos domésticos », Observador,‎ (lire en ligne).
  50. (en) Robbie Berg, « Tropical Storm Florence Advisory Number 34 », National Hurricane Center, (consulté le 9 septembre 2017).
  51. (en) Mary Carole McCauley and Scott Dance, « Florence regains hurricane force, forecast to hit Southeast coast as a major storm », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne).
  52. (en) WNCN, « Over 2 dozen rip current rescues at Wrightsville Beach this weekend as Hurricane Florence approaches », WECT,‎ (lire en ligne)
  53. (en) Kelly Healey, « Man drowns while swimming in New Smyrna Beach amid rip current warning, officials say », WFTV,‎ (lire en ligne).
  54. (en) « Hurricane Florence updates: Gas stations run dry in parts of South Carolina », WFTV,‎ (lire en ligne)
  55. (en) Adrienne Sarvis, « 9-year-old boy drowns at Pocalla Swamp », The Sumter Item,‎ (lire en ligne)
  56. (en) Myra P. Saefong, « Oil rallies as drop in domestic crude supplies, hurricane fears lift U.S. prices past $70 », (consulté le 14 septembre 2018).
  57. (en) « Hurricane Florence Strengthens Again; Storm Surge, Catastrophic Flash Flooding, High Winds to Hammer the Carolinas, Appalachia », sur weather.com, (consulté le 14 septembre 2018).
  58. (en) Drew MacFarlane, « North Carolina Meteorologists Forced Off-Air During Broadcast By Florence Flooding », The Weather Channel,‎ (lire en ligne).
  59. (en) Jason O. Boyd, « Around 150 people in need of rescue in N. Carolina City », WCTI-TV,‎ (lire en ligne).
  60. (en) Faith Karimi, Tina Burnside et Jason Hanna, « Hurricane Florence makes landfall in North Carolina, with plenty of destruction and suffering ahead », CNN,‎ (lire en ligne).
  61. a et b (en) « The Latest: Florence claims 14th victim, in South Carolina », Miami Herald,‎ (lire en ligne).
  62. (en) Bureau de Wilmington, Caroline du Nord du National Weather Service, « NOUS42 KILM 161405 », National Weather Service Raw Text Product, Iowa State University, (consulté le 16 septembre 2018).
  63. (en) « Looting at Family Dollar store in Wilmington », wavy.com,‎ (lire en ligne).
  64. (en) NWS Eastern Region (@NWSEastern), « Updated preliminary rainfall totals across North and South Carolina from Hurricane Florence received as of 2 p.m. EDT, on Sunday, September 16. Heavy rain continues to fall across central and western portions of North Carolina and Virginia. », sur Twitter, (consulté le 17 septembre 2018) .
  65. (en) NWS WPC (@NWSWPC), « NWSWilmingtonNC confirmed a recent ob at Marion 3 E, SC was reasonable. This sets a tropical cyclone rainfall record for SC (preliminarily). Attached are the new graphic and one from the wettest known system in SC history - an extratropical cyclone from Oct 2015 NW of Joaquin. », sur Twitter, (consulté le 17 septembre 2018) .
  66. (en) Cullen Browder et Gilbert Baez, « The Cape Fear River crested overnight in Fayetteville at 61.4 feet », WRAL,‎ (lire en ligne).
  67. (en) Reuters, « River or road? Amazing images show I-40 completely flooded », CBS17,‎ (lire en ligne)
  68. (en) « NC road closures and reopenings: I-40, I-95 affected by Florence », WTVD,‎ (lire en ligne).
  69. « États-Unis : l’ouragan Florence a fait vingt-trois morts en Caroline du Nord et du Sud », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  70. Patti Domm, « Hurricane Florence damage estimated at $17 billion to $22 billion and could go higher — Moody's Analytics », CNBC,‎ (lire en ligne)
  71. a b et c (en) Michael Biesecker, Associated Press, « Florence flooding kills 3.4 million poultry, 5,500 hogs, NC officials say », WTVD,‎ (lire en ligne).
  72. (en) Leslie Scism et Erin Aliworth, « Moody’s Pegs Florence’s Economic Cost at $38 Billion to $50 Billion », The Wall Street Journal, WSJ,‎ (lire en ligne).
  73. (en) Michael Biesecker, Associated Press, « Rains from Florence cause collapse at NC coal ash landfill », The Oakland Press,‎ (lire en ligne).
  74. a et b (en) Mark Price, « Five dead from Hurricane Florence, including mother and baby, say officials », Charlotte Observer,‎ (lire en ligne).
  75. (en) Vernon Freeman Jr. et Jake Burns, « 1 dead after tornado destroys Chesterfield building near Hull Street », WTVR,‎ (lire en ligne).
  76. (en) Mark Price et Noah Feit, « Florence death toll rises to 32, including 3 young children, Carolinas officials say », Charlotte Observer,‎ (lire en ligne).
  77. (en) « Louisa man killed in flash flood; Chesterfield tornado victim died while helping co-workers escape », The Daily Progress,‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Saison cyclonique 2018 de l’océan Atlantique
A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   11   K   L   M   N   O  
Échelle de Saffir-Simpson
DT12345