Our Bodies, Ourselves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Our Bodies, Ourselves est un ouvrage réalisé par l'organisation à but non lucratif Our Bodies, Ourselves (originellement The Boston Women's Health Book Collective). Il contient des informations relatives à de nombreux aspects de la santé des femmes et de leur sexualité, en particulier les maladies sexuelles, l'orientation sexuelle, l'identité genrée, le contrôle des naissances, l'avortement, la maternité (grossesse et naissance des enfants), la violence, la maltraitance et la ménopause.

Publié pour la première fois en 1971, cet ouvrage pédagogique conseillait aux femmes de revendiquer leur sexualité pour le plaisir qu'elle procure, et comportait des chapitres sur la santé et les droits liés à la reproduction, la sexualité homosexuelle et l'indépendance. Ceci était alors révolutionnaire parce que la prise de conscience par les femmes de leurs désirs sexuels et de leur implication dans ceux-ci s'opposait au mythe de la "femme perçue comme docile, passive" et de "l'homme actif et agressif" dans les relations sexuelles.

Ce livre a été traduit et adapté par des groupes de femmes à travers le monde et est disponible dans 29 langues. Les ventes ont dépassé les quatre millions d'exemplaires[1]. Pour Le New York Times, il s'agit d'« un best-seller américain sur tous les aspects afférents à la santé des femmes » et un « classique féministe[2] ». La publication la plus récente date de 2011.

L'organisation a également publié deux ouvrages portant sur un sujet spécifique : Our Bodies, Ourselves: Menopause (2006[3]) et Our Bodies, Ourselves: Pregnancy and Birth [Grossesse et Naissance, 2008][4]. Le Boston Women's Health Book Collective avait auparavant publié Changing Bodies, Changing Lives: A Book For Teens on Sex and Relationships [5] ainsi que The New Ourselves, Growing Older: Women Aging with Knowledge and Power[6].

Genèse[modifier | modifier le code]

Le livre est issu d'un livret de 136 pages, à 35 cents, intitulé Women and Their Bodies, publié en 1970 par la New England Free Press, et écrit par douze activistes féministes de Boston.

Premier livret à être écrit par des femmes pour des femmes, il avait été initialement conçu comme une base pour un cours sur la santé des femmes. Le séminaire qui inspira ce livret fut organisé en 1969 par Nancy Miriam Hawley au College Emmanuel de Boston. Dans Women's eNews, Hawley a ainsi affirmé: "Nous n'étions pas incitées à poser des questions, mais à dépendre de soi-disant experts". "Ne pas avoir notre mot à dire sur notre santé nous a frustrées et nous a mises en colère. Nous n'avions pas accès aux informations dont nous avions besoin, et avons donc décidé de les trouver par nos propres moyens"[7] Par conséquent, le livre contient des informations pour guider les femmes sur "les manières de manœuvrer dans le système de santé américain", avec des sections intitulées "Le pouvoir et le rôle des médecins", "Les motivations financières du système de santé", "Les femmes, personnel de santé" et "Les Hôpitaux".

Des femmes firent des recherches et écrivirent elles-mêmes à partir de leurs informations :  Wendy Sanford sur l'avortement, Jane Pincus et Ruth Bell au sujet de la grossesse, et Paula Doress et Esther Rome à propos de la dépression post-partum. Le livret se vendit à 250 000 exemplaires en Nouvelle-Angleterre, sans aucune publicité.

En réponse à leur succès, des femmes formèrent le Boston Women's Health Book Collective (qui porte aujourd'hui le nom de Our Bodies, Ourselves) et publièrent la première édition de Our Bodies, Ourselves (276 pages) en 1973. Elles choisirent la fameuse maison d'édition Simon & Schuster à la condition qu'elles contrôlent pleinement la publication et que les centres de santé à but non lucratif puissent acheter des exemplaires avec des réductions significatives[8]. Le livre mettait à l'honneur des histoires de femmes à la première personne, et abordait de nombreux sujets considérés comme tabous. Depuis, plus de quatre millions d'exemplaires ont été vendus. Simon & Schuster est resté l'éditeur.

La réactualisation, après quarante ans, d’un des plus grands classiques internationaux du féminisme, paru le aux Editions Hors d'atteinte, Notre corps, nous-mêmes, 384 p.

Sommaire de l'édition de 2011[modifier | modifier le code]

Corps et identités[modifier | modifier le code]

  1. Nos corps de femme : l'anatomie sexuelle, la reproduction et les cycles menstruels
  2. Introduction à la santé sexuelle
  3. L'image du corps
  4. L'identité genrée et l'orientation sexuelle

Relations et sexualité[modifier | modifier le code]

  1. Les relations
  2. Les influences sociales sur la sexualité
  3. Le plaisir sexuel et le consentement enthousiaste
  4. Les défis sexuels

La santé sexuelle et les choix liés à la reproduction [modifier | modifier le code]

  1. Le contrôle des naissances
  2. Des relations sexuelles protégées
  3. Les maladies sexuellement transmissibles
  4. Grossesse inattendue
  5. L'avortement

La maternité[modifier | modifier le code]

  1. Considérer la parentalité
  2. La grossesse et la préparation à la naissance
  3. Le travail et l'accouchement
  4. Les premiers mois de parentalité
  5. Fausse couche, mortinaissance et autres pertes
  6. L'infertilité et la procréation médicalement assistée

Années post-reproductives[modifier | modifier le code]

  1. La périménopause et la ménopause
  2. Nos dernières années 

Problèmes médicaux et navigation dans le système de santé[modifier | modifier le code]

  1. Quelques problèmes médicaux
  2. Se repérer dans le système de santé

Les principales forces qui affectent les femmes, la sexualité et leur santé[modifier | modifier le code]

  1. Violence faites aux femmes
  2. Santé environnementale
  3. La politique de santé des femmes
  4. L'activisme au 21e siècle

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Judy Norsigian, Vilunya Diskin, Paula Doress-Worters, Jane Pincus, Wendy Sanford, and Norma Swenson.
  2. Affirmation portée sur sa quatrième de couverture.
  3. The Boston Women's Health Book Collective et Vivian Pinn, Our bodies, ourselves : menopause, New York, Simon & Schuster, (ISBN 978-0-7432-7487-6)
  4. Our bodies, ourselves : pregnancy and birth, New York, 1st Touchstone trade pbk., (ISBN 978-0-7432-7486-9)
  5. Ruth Bell, Changing Bodies, Changing Lives : A Book for Teens on Sex and Relationships, New York, Expanded 3rd, , 411 p. (ISBN 978-0-8129-2990-4)
  6. The new ourselves, growing older : women aging with knowledge and power, New York, Simon & Schuster, , 531 p. (ISBN 978-0-671-87297-7)
  7. Molly M. Ginty, « Our Bodies, Ourselves Turns 35 Today », Womens eNews, (consulté le )
  8. Schneir, Miriam.

Sitographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Linda Gordon, « Translating Our Bodies, Ourselves », The Nation,‎ (lire en ligne).
  • Nesrine Bessaïh, Anna Bogic: "Nous les femmes" de 1970 à 2017 à travers les traductions et adaptations de "Our Bodies, Ourselves" en français, en "TTR. traduction, terminologie, rédaction," Vol. 29, Numéro 2, 2e semestre 2016, p. 43 – 71 résumé