Oum (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oum.
Oum
Oum 01 (fcm).jpg

Oum en concert à Francfort-sur-le-Main

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Oum El Ghaït Benessahraoui[1],[2] (en arabe : أم الغيث بنت الصحراوي), dite Oum, née le [3],[4] à Casablanca[3], est une auteure-compositrice-interprète[3] marocaine. Considérée comme une ambassadrice de la culture marocaine[5], elle mêle, dans ses chansons, les influences hassani, jazz, gospel, soul, afrobeat et musique soufie[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, Oum rejoint une chorale de gospel, où elle interprètera à quatorze ans ses premiers solos avec une voix qui impressionne les auditeurs[6].

À dix-sept ans, avec son premier titre Tel est ton cœur qu'elle a écrit pour soutenir l'opération caritative Les malades du cœur, elle fait avec succès ses premier pas à la télévision[6].

En , elle entre à l'École nationale d'architecture à Rabat[6]. Elle poursuivra ses études jusqu'en [6].

Parallèlement, elle commence à se produire en public[6]. Avec une voix puissante et expressive, elle reprend le répertoire d'Aretha Franklin, d'Ella Fitzgerald ou de Whitney Houston[6].

En , elle est remarquée par Philippe Delmas qui l'invite à Paris[6]. Pendant deux ans, elle alterne séances d’enregistrements et concerts à Casablanca avec le groupe Brotherwood[6]. Mais, en , elle met fin à son expérience parisienne[6].

De retour au Maroc, elle va à la rencontre de nouveaux univers : le gnaoui et le hassani[6]. Elle se produit avec Barry, un musicien qui évolue dans la fusion, sur les scènes du Festival des Gnaouas d'Essaouira, du Tanjazz de Tanger ainsi que du BAM (ca) de Barcelone[6].

Oum, qui a grandi à Marrakech, est une chanteuse de musique soul, mélangée avec des influences comme la poésie hassanya (culture du désert marocain) et les rythmes africains.

Son premier album Lik' Oum a été présenté à Casablanca en mai 2009[7].

Whowa, premier single de son deuxième album Sweerty, est sorti avec un clip vidéo en janvier 2010. En juillet 2012, elle a sorti Harguin une collaboration avec Blitz the Ambassador sur le thème de l'immigration clandestine en provenance d'Afrique sub-saharienne. Sweerty est sorti en 2012[8].

Oum a été invitée au siège de l'Unesco à Paris à l'occasion de la Journée internationale de la femme pour donner un concert le 7 mars 2012[9].

Elle a été invitée en juin 2013 au Festival Gnaoua et Musiques du Monde[10] d'Essaouira (Maroc)[11].

En , elle sort son quatrième album : Zarabi qui signifie « tapis » en arabe dialectal marocain (darija) et est un hommage aux tisseuses de tapis du village de M'Hamid El Ghizlane[12]. Elle y est acoompagnée du oudiste Yacir Rami, du percussionniste Rhani Krija (de), du contrebassiste Damian Nueva et du trompettiste Yelfris Valdes tous deux originaires de Cuba.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  1. Oum featuring Barry : Dear Mamma ()
  2. Hamdoullah ()
  3. Daym Allah ()
  4. Africa ()
  5. Humilité ()
  6. La Ti’ass feat. H. Kayne ()
  7. Hip Hop Exchange Featuring H-Kayne & Tote King ()
  8. Lik ()
  9. Oum featuring Don Bigg : Lik ()
  10. Taragalte (Soul of Morocco) ()

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hit Radio
  2. Oum El Ghaït est son prénom et signifie « Mère de la délivrance ». Cf. Benjamin Roger, « Oum, le grand mix marocain », sur Jeune Afrique, (consulté le 6 décembre 2015)
  3. a, b et c « Oum », sur franceinter.fr, France Inter (consulté le 5 décembre 2015).
  4. Fouâd Harit, « Oum, la dune mélodieuse du Sahara », sur afrik.com, (consulté le 5 décembre 2015).
  5. a et b « Oum », sur institut-cultures-islam.org, Institut des cultures d'Islam (consulté le 6 décembre 2015)
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Alexandre Héraud, « Ouvert la nuit », sur franceinter.fr, France Inter, (consulté le 6 décembre 2015)
  7. http://www.maghress.com/fr/albayane/2384
  8. http://achnoo.com/2012/01/20/musique-sortie-du-nouvel-album-doum-intitule-sweerty-le-4-fevrier-prochain/
  9. http://www.yabiladi.com/articles/details/9253/unesco-marocaine-concert-mars-paris.html
  10. Site du Festival Gnaoua et Musiques du Monde
  11. Oum, féminin pluriel. Portrait d'une jeune artiste en devenir. RFI Musique.
  12. « Oum : Zarabi », sur fipradio.fr, FIP (consulté le 6 décembre 2015)
  13. « Lik'Oum », sur Deezer (consulté le 6 décembre 2015)
  14. CD, Lof Music, 2012, no catalogue number
  15. « Soul of Morocco », sur Deezer (consulté le 6 décembre 2015)
  16. « Zarabi », sur Deezer (consulté le 6 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]