Ouilly-du-Houley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouilly-du-Houley
Centre de la commune.
Centre de la commune.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Pont-l'Évêque
Intercommunalité Communauté d'agglomération Lisieux Normandie
Maire
Mandat
Bernard Champion
2014-2020
Code postal 14590
Code commune 14484
Démographie
Gentilé Ribaudiens
Population
municipale
228 hab. (2014 en augmentation de 14 % par rapport à 2009)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 03″ nord, 0° 19′ 49″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 165 m
Superficie 8,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Ouilly-du-Houley

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Ouilly-du-Houley

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ouilly-du-Houley

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ouilly-du-Houley
Liens
Site web ouillyduhouley.fr

Ouilly-du-Houley est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 228 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'est du pays d'Auge. Son bourg est à 9 km au nord-est de Lisieux, à 11 km au nord-ouest de Thiberville et à 11 km au sud-ouest de Cormeilles[1].

Le village est traversé par la Paquine et dominé par son château.

Communes limitrophes d’Ouilly-du-Houley[2]
Hermival-les-Vaux Hermival-les-Vaux, Moyaux Moyaux
Hermival-les-Vaux Ouilly-du-Houley[2] Fumichon
Firfol Marolles Marolles

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sur la carte de Cassini (vers 1758), les deux paroisses composant l'actuelle commune s'appelaient Saint-Martin-du-Houley (à l'ouest) et Saint-Léger-du-Houley (à l'est)[3], honorant Martin de Tours et Léger d'Autun. Houlley est le nom de la famille qui possédait la baronnie au XVIIIe siècle[4]. Les paroisses sont érigées en communes sous les noms de Saint-Martin-d'Ouilly et Saint-Léger-d'Ouilly, la première devenant Martin-d'Ouilly lors de la déchristianisation puis Ouilly-la-Ribaude[5]. Après la Révolution, Saint-Léger-d'Ouilly reprend le nom de sa paroisse[6].

Les formes attestées[Note 2] sont Oilleia en 1180[7] et 1214[8], Ouillie le Ribaut en 1625[8] et Ouillie la Ribaude en 1723[8]. En ancien français, le déterminant le ou la, pouvait avoir valeur de démonstratif[9] (« Ouillie, celui/celle de Ribaut »), Ribaud étant un patronyme.

Le toponyme Ouilly serait issu d'un anthroponyme gallo-roman tel que Aulicus[8] ou Olius[10].

Le gentilé est Ribaudien, du nom de l'ancienne commune d'Ouilly-la-Ribaude.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1825, Saint-Léger-du-Houley (263 habitants en 1821, Saint-Léger-d'Ouilly avant 1801[6]) absorbe Ouilly-la-Ribaude (191 habitants, avant 1801 Saint-Martin-d'Ouilly, Martin-d'Ouilly[5]) et devient Ouilly-du-Houley.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995[11] mars 2008 Marcel Monkerhey SE  
mars 2008[12] en cours Bernard Champion[13] SE Ingénieur en formations
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[15].

En 2014, la commune comptait 228 habitants[Note 3], en augmentation de 14 % par rapport à 2009 (Calvados : +1,58 %). Ouilly-du-Houley a compté jusqu'à 539 habitants en 1836.

           Évolution de la population de Saint-Léger-du-Houley jusqu'en 1825 puis d'Ouilly-du-Houley  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
179 246 253 263 538 539 538 487 473
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
463 436 424 388 368 328 319 298 264
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
252 219 241 220 209 196 188 212 184
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
193 188 158 172 183 193 191 208 228
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique d'Ouilly-la-Ribaude jusqu'en 1825
1793 1800 1806 1821
202 150 212 191
(Sources : EHESS[5])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Ernest Nègre différencie semble-t-il à tort Ouilly-du-Houlley d'Ouilly-la-Ribaude, les formes de 1180 et 1214 étant les mêmes.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Carte de Cassini sur Géoportail.
  4. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 5 : Arrondissement de Lisieux, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 89-90
  5. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Ouilly-la-Ribaude », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 6 février 2008)
  6. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  8. a, b, c et d Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 628
  9. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 62
  10. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 193
  11. « Marcel Monkerhey ne se représente pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 novembre 2014)
  12. « Bernard Champion est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 novembre 2014)
  13. Réélection 2014 : « 2e mandat de maire pour Bernard Champion », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 avril 2014)
  14. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  17. « Château », notice no PA00111588, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :