Daniel Ouezzin Coulibaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ouezzin Coulibaly)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coulibaly.
Daniel Ouezzin Coulibaly
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Vice-président
République de Haute-Volta
à partir de
Député
Côte d'Ivoire
-
Sénateur de la Quatrième République (d)
Côte d'Ivoire
-
Député
Côte d'Ivoire
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Daniel Ouezzin Coulibaly
Surnom
Le Lion du RDA
Nationalité
Formation
Activité
Famille
Marié à Macoucou Traoré (née 1914); 7 enfants
Conjoint

Daniel Ouezzin Coulibaly, né en 1909 et mort en 1958, est un homme politique voltaïque[1]. En 1930 il épouse Makoukou Traoré. L'année d'après il se convertit au christianisme avec son épouse qui prend alors le nom de Célestine Ouezzin Coulibaly[2].

Le 10 novembre 1946, il est élu député et représente le territoire de Côte d'Ivoire au parlement français en même temps que Félix Houphouët-Boigny, qui avait au préalable été élu député de la Côte d'Ivoire à la première assemblée constituante française le , et Philippe Zinda Kaboré.

Non réélu en 1951, il est, de 1953 à 1956, sénateur du territoire de la Côte d'Ivoire[3].

Lors des élections législatives du 2 janvier 1956 à l'Assemblée nationale française, il est, avec Félix Houphouët-Boigny, l'un des deux députés élus pour représenter la Côte d'Ivoire.

En 1958, il devient président du conseil de gouvernement de la Haute-Volta, conseil mis en place par la loi-cadre Defferre, puis vice-président de la République de Haute-Volta[4].

Hommage[modifier | modifier le code]

Dans les années 1940, le stade Ouezzin-Coulibaly est construit à Bamako.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages :

  • Ouezzin Coulibaly, Le Lion du RDA, Semi-Bi Zan, Éditions Puci, 1995,
  • Combat pour l'Afrique 1946-1958, Claude Gérard; Les Nouvelles Éditions Africaines 1988
  • Légendes et Histoires des Peuples du Burkina Faso, Salfo-Albert Balima, JA Conseil 1996
  • Un combattant pour une Afrique Nouvelle: Le Président Daniel Ouezzin Coulibaly 1909-1958, Salfo-Albert Balima
  • Cahier de la Fondation Félix Houphoüet-Boigny - Daniel Ouezzin Coulibaly, le Lion du RDA, Doudou Guèye; Inter Afrique Presse, 1977

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Haute-Volta s'appelle désormais Burkina Faso. Entre 1932 et 1947, la Côte d'Ivoire inclut l'actuel Burkina Faso, la colonie de Haute-Volta ayant été supprimée le et son territoire partagé entre la Côte d'Ivoire, le Soudan français et le Niger. De 1947 à 1960, le territoire est cependant reconstitué.
  2. (en) Kathleen E. Sheldon, Historical Dictionary of Women in Sub-Saharan Africa, Lanham, Scarecrow Press, , 405 p. (ISBN 0-8108-5331-0, lire en ligne)
  3. senat.fr
  4. Merneptah-Noufou Zougmoré, « Daniel Lazare Ouezzin Coulibaly : L’homme qui crut au RDA », Mutations, no 37,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]