Ouagadougou (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouagadougou
Administration
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Région Centre
Province Kadiogo
Type Département
Commune urbaine à statut particulier
Chef-lieu Ouagadougou
Conseillers municipaux 254
Maire
Mandat
Marin Casimir Ilboudo
2012-
Subdivisions 12 arrondissements regroupant :
55 secteurs urbains
Démographie
Population 1 915 102 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 12° 21′ 00″ N 1° 31′ 01″ O / 12.35, -1.51712° 21′ 00″ Nord 1° 31′ 01″ Ouest / 12.35, -1.517
Divers
Fuseau horaire UTC +0
Indicatif téléphonique +226
Localisation
Carte des départements de la province du Kadiogo
Carte des départements de la province du Kadiogo

Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso

Voir sur la carte administrative du Burkina Faso
City locator 14.svg
Ouagadougou

Ouagadougou est un département et une commune urbaine à statut particulier située dans la province du Kadiogo et dans la région du Centre au Burkina Faso.

Ce département est aussi appelé improprement département du Kadiogo, bien que ce nom désigne plutôt l'unique province du Kadiogo composant la région Centre et dont Ouagadougou est le chef-lieu.

En 2006 lors du dernier recensement général de population, le département comptait 1 475 223 habitants[1]. En 2012, à la suite de la réforme territoriale du département fusionnant tous les villages et redécoupant ses arrondissements pour les élections municipales, il compte 1 915 102 habitants.

Villes[modifier | modifier le code]

Le département se compose d'un chef-lieu :

et de 17 villages historiques :

  • Balkuy
  • Basseko
  • Bissighin
  • Boassa
  • Darsalam
  • Kamboincé
  • Nioko 2
  • Polesgo
  • Roumting
  • Sakoula
  • Sandogo
  • Simiougou
  • Soguedin
  • Yagma
  • Yamtenga
  • Zagtouli
  • Zongo

Administrativement, la commune inclut la ville entière (non compris le secteur des ambassades qui n'est pas de sa compétence mais de celle de l'État sous l'autorité du préfet du département) et tous ses villages, l'ensemble étant divisé en 5 arrondissements historiques groupant les secteurs électoraux : Baskuy, Bogodogo, Boulmiougou, Nongremassom, Sig-Noghin (arrondissements encore référencés dans les statistiques démographiques du dernier recensement de 2006), auxquels s'ajoute le secteur des ambassades enclavé dans la commune, mais qui n'est pas de la compétence communale mais de celle de l'Etat via le préfet du département.

Depuis 2012 le nombre d'arrondissements a toutefois été augmenté.de 5 à 12, de même que le nombre de secteurs passés à 55. Avec la croissance de la population, l'ensemble de la ville et ses villages environnant est considéré comme urbain, il n'y a plus à proprement parler d'espace rural comme dans les autres départements du pays, et donc administrativement plus aucun village (qui sont aujourd'hui de simples dénominations locales de quartiers de la ville), et l'ancien secteur des ambassades a été intégré (les ambassades ne sont plus restreintes à un seul secteur particulier mais continuent à bénéficier de l'extraterritorialité pour échapper à l'autorité administrative de la commune et rester sous celle de l'État burkinabé).

Notes et références[modifier | modifier le code]