Otto Waalkes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Otto Waalkes
OttoWalkes (jha).jpg
Otto Waalkes
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
EmdenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Otto Gerhard WaalkesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Hochschule für bildende Künste Hamburg (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Maître
Hans Thiemann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Eva Hassmann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
Prix Adolf-Grimme ()
Goldene Kamera ()
Q2124569 ()
ECHO ()
Plume dorée ()
German Comedy Awards (en) ()
Q1559797 ()
Bavarian TV Awards ()
Lower Saxony Order of Merit ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Otto Gerhard Waalkes, souvent appelé simplement Otto, né le 22 juillet 1948 à Emden, est un humoriste, chanteur, acteur, réalisateur et dessinateur de bandes dessinées allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le second fils du peintre Karl Waalkes et de son épouse Adele Lüpkes. Il grandit avec son frère aîné Karl-Heinz dans le quartier de Transvaal[1]. Les parents sont de fervents baptistes, il fréquente l'École du dimanche. Il se produit la première fois en public à l'âge de onze ans dans un grand magasin et remporte un bon de réduction et le livre Les Révoltés de la Bounty. À douze, il a sa première guitare et, à seize, il est le leader de son premier groupe "The Rustlers" qui reprend The Beatles.

En 1968, il obtient son abitur. En 1970, il va à la Hochschule für bildende Künste Hamburg où Hans Thiemann (de) est un de ses professeurs[2]. Il fait en même temps ses premières apparitions sur scène, fréquente la Villa Kunterbunt et rencontre entre autres Udo Lindenberg et Marius Müller-Westernhagen[3].

Pour financer ses études, Otto Waalkes vient avec la guitare dans de petits clubs à Hambourg. Il présente ses chansons avec quelques blagues mais est très nerveux et maladroit lorsqu'il se produit. C'est ainsi qu'il monte des numéros. Il remporte un certain succès.

En 1972, il rencontre son futur manager Hans Otto Mertens, qui produit le premier grand concert des Rustlers. Ils créent leur propre label après avoir été refusé par les grandes maisons de disques. Le premier album Otto se vend à 500 000 exemplaires l'année suivante.

Otto Waalkes en octobre 2005
Otto Waalkes avec l'Ottifant

L'humour de Waalkes repose sur les calembours et les jeux de mots stupides ainsi que sur une communication non verbale. Cela passe par des parodies, des réinterprétations de chansons populaires en chantant avec sa guitare. Dans ses interventions humoristiques comme dans ses livres ou ses films, il invite à la satire, aux allusions politiques et à la critique sociale.

Son personnage le plus connu est "l'Ottifant (de)" qui devient le héros de bandes dessinées et de dessins animés.

Dans ses premiers numéros, il se sert de traductions des sketchs de Woody Allen qu'il modifie ou raccourcit.

En 1973, il rencontre Robert Gernhardt qui lui écrit des poèmes humoristiques et parodiques comme ceux qu'il publie dans la magazine satirique pardon. Pour les scénarios des films, ils font appel à Peter Knorr et à Bernd Eilert, aussi collaborateurs à ce journal[4].

La même année, il présente OTTO SHOW, sa première émission de télévision. L'année suivante, il sort son second album OTTO, die Zweite qui se vend à 250 000 exemplaires. En 1975, il publie un troisième album.

Avec ses spectacles Otto Shows II à VII, il devient l'un des comiques les plus populaires des années 1970 et au début des années 1980. En 1985, il arrête la télévision pour se consacrer au cinéma. Son premier film s'intitule tout simplement Otto – Der Film.

En 1987, il ouvre à Emden "Dat Otto Huus" qui est un musée sur son œuvre et sa carrière.

En 1989, sort le troisième film Otto – Der Außerfriesische (de). Dans le film, Otto habite le phare rouge et jaune de Pilsum, à Krummhörn, ce qui fait de ce monument de la Frise orientale une attraction nationale[5]. Il part en Amérique où vit son ancien manager Hans Otto Mertens pour présenter ses œuvres à Hollywood.

Sur la suggestion de Horst Wendlandt, il fonde le groupe Otto & die Friesenjungs en 1992. Ce groupe joue au festival Rock am Ring en 1995 et au concert de l'an 2000 devant la porte de Brandebourg[6].

Il revient à la télévision en 1995 avec Otto – Die Serie (de). Dans son programme, il utilise des détournements des films adaptés de livres d'Edgar Wallace (de), ce qui en fait une émission très chère[7]. Mais après un score élevé à ses débuts, l'émission fait un flop[8].

En 2004, son film 7 Zwerge – Männer allein im Wald (de) attire six millions de spectateurs dans les salles allemandes. Sa suite, 7 Zwerge – Der Wald ist nicht genug (de), en attire trois deux ans plus tard.

Le 2 octobre 2007, il commence une nouvelle tournée en Allemagne avec un spectacle reprenant ses sketchs qu'il prolonge jusqu'à son soixantième anniversaire.

En 2010, il sort le film Otto’s Eleven (de) (en référence à Ocean's Eleven). Il ne fait qu'un million de spectateurs, bien en-deçà des attentes.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Otto
  • 1974 : Otto (die Zweite)
  • 1975 : Oh, Otto
  • 1976 : Das vierte Programm
  • 1977 : Das Wort zum Montag
  • 1978 : Ottocolor
  • 1979 : Der ostfriesische Götterbote
  • 1981 : Otto versaut Hamburg
  • 1983 : Hilfe, Otto kommt!
  • 1995 : Die CD – Das Allerbeste
  • 1996 : Das Live-Album
  • 1998 : … einen hab ich noch!
  • 2001 : Ostfriesland und mehr
  • 2002 : Only Otto
  • 2003 : Otto – Die DVD
  • 2004 : Otto – Die ersten 15 Jahre
  • 2006 : 100 Jahre Otto
  • 2007 : Die Otto-Show
  • 2008 : Häppy Otto – Original Friesenmischung

Singles[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées
Téléfilms

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées
Téléfilms

Producteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms

Scénariste[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées
Téléfilms

Compositeur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :