Otto Kretschmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kretschmer.
Otto Kretschmer
Image illustrative de l'article Otto Kretschmer

Surnom Otto der Schweigsame
Naissance
Heidau (en) (Allemagne)
Décès (à 86 ans)
Bavière (Allemagne)
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Flag of Germany.svg Allemagne de l'Ouest
Arme Reichsmarine
Kriegsmarine
Deutsche Marine
Grade Commodore
Années de service 1930-19471955-1970
Conflits Seconde Guerre mondiale
Commandement U-35 (1937)
U-23 (1937-1940)
U-99 (1940-1941)
Distinctions Croix de fer

Otto Kretschmer, dit « Otto le silencieux » (allemand : Otto der Schweigsame), né le à Heidau (en) et mort le à Straubing en Bavière, est un officier allemand de marine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant ses 17 ans, Otto Kretschmer débuta sa carrière navale. Il passa 8 mois à Exeter, Angleterre ou il apprit l'anglais. Début avril 1930, il suit la formation d'officier, passant trois mois sur le bateau école Niobe et un peu plus d'une année sur le croiseur léger Emden.

Décembre 1934, il sert sur le croiseur léger Köln, et en janvier 1936, il est transféré dans les U-Boot. Il reçoit une formation en tant qu'officier de sous-marins. Son premier commandement fut sur l'U-35 et il participa à une patrouille dans les eaux espagnoles en 1937 lors de la guerre civile d'Espagne.

En septembre 1937, il quitte l'U-35 et prend le commandement de l'U-23 de type II. Après le déclenchement de la guerre, il obtiendra ses premiers succès à bord de l'U-23 lors de patrouilles en Mer du Nord le long des côtes anglaises et écossaises.

En novembre 1939, il pose neuf mines à Moray Firth, Écosse. Le 12 janvier 1940, il obtient son premier grand succès en coulant le pétrolier danois Danmark (10.517 tonnes).

Juste un mois plus tard, il coule le destroyer anglais HMS Daring (1.375 tonnes).

Il quitte l'U-23 en avril 1940 et le même mois, il prend le commandement du U-99. Après deux mois d'entrainement, l'U-99 quitte Kiel pour sa première patrouille en juin 1940. Lors des patrouilles suivantes, Otto Kretschmer devient célèbre avec l'U-99 par ses attaques nocturnes en surface contre les convois, et sa devise "Une torpille ... un navire" est créée.

En novembre 1940, il coule trois croiseurs commerciaux britanniques armés : Laurentic (18.724 tonnes), Patroclus (11.314 tonnes) et Forfar (16.402 tonnes) pour un total de plus de 46.000 tonnes. A cette époque, "Otto le silencieux" devient le "roi du tonnage" parmi les sous-mariniers et il ne sera jamais détrôné.

Lors de sa dernière patrouille, il aura beaucoup de réussite et attaquera 10 navires. Il sera capturé après avoir sabordé l'U-99 le 17 mars 1941 à 03h43 (Schepke disparaîtra lors de la même bataille) au sud-est de l'Islande - position approximative 61N, 12W - après avoir été endommagé par des charges de profondeurs lancées par le destroyer britannique HMS Walker. Kretschmer parviendra à faire surface et sauvera 40 de ses 43 hommes d'équipage (son chef ingénieur décèdera) avant que le sous-marin ne plonge pour la dernière fois.

Après sa capture, il passera plus de six ans et demi en captivité dont quatre ans au camp 30 situé au Canada (souvent renseigné en tant que Camp Bowmanville). En décembre 1947, il revient en Allemagne.

En 1955, Otto Kretschmer rejoint la Bundesmarine. En 1957, il prend le commandement du 1. Geleitgeschwader (1er escadre d'escorte). En novembre 1958, il devient le commandant de l'Amphibische Streitkräfte (force amphibie). Début 1962, il occupera divers postes au sein de l'état-major avant de devenir chef d'état-major du commandement de l'OTAN (COMNAVBALTAP) en mai 1965. Fonction qu'il occupera durant 4 ans. Il prendra sa retraite en septembre 1970 avec le grade d' amiral de la flotte.

Lors de vacances durant l'été 1988, Otto Kretschmer décèdera dans un hôpital en Bavière suite à un accident.

Carrière[modifier | modifier le code]

Promotions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

U-Boot Départ Arrivée Durée Tonnes coulées
1 U-23 Wilhelmshaven Wilhelmshaven 11 jours
2 U-23 Wilhelmshaven Kiel 13 jours
3 U-23 Kiel Wilhelmshaven 2 jours
4 U-23 Wilhelmshaven Kiel 16 jours 876
5 U-23 Kiel Kiel 9 jours
6 U-23 Kiel Kiel 11 jours 2 400
7 U-23 Kiel Wilhelmshaven 8 jours 11 667
8 U-23 Wilhelmshaven Wilhelmshaven 12 jours 1 085
9 U-23 Wilhelmshaven Wilhelmshaven 17 jours 11 596
10 U-23 Wilhelmshaven Kiel 3 jours
11 U-99 Kiel Wilhelmshaven 8 jours
12 U-99 Wilhelmshaven Lorient 25 jours 22 719
13 U-99 Lorient Lorient 12 jours 57 890
14 U-99 Lorient Lorient 22 jours 2 592
15 U-99 Lorient Lorient 10 jours 30 502
16 U-99 Lorient Lorient 10 jours 42 407
17 U-99 Lorient Lorient 16 jours 34 291
18 U-99 Lorient Coulé 24 jours 71 025
Total 224 jours 312 383 t

Succès[modifier | modifier le code]

  • 40 navires coulés pour un total de de 208 954 tonneaux
  • 3 navires de guerre auxiliaires coulés pour un total de 46 440 tonneaux
  • 1 navire de guerre auxiliaire coulé pour un total de 1 375 tonnes
  • 1 navire coulé pour un total de 2 136 tonneaux
  • 5 navires endommagés pour un total de 37 965 tonneaux
  • 2 navires non réparables pour un total de 15 513 tonneaux
Date U-Boot Nom du navire Tonnes Nationalité
4 octobre 1939 U-23 Glen Farg 876 Grande-Bretagne
8 décembre 1939 U-23 Scotia 2 400 Danemark
11 janvier 1940 U-23 Fredville 1 150 Norvège
12 janvier 1940 U-23 Danmark (non réparable) 10 517 Danemark
24 janvier 1940 U-23 Varild 1 085 Norvège
18 février 1940 U-23 HMS Daring (H 16) 1 375 Grande-Bretagne
19 février 1940 U-23 Tiberton 5 225 Grande-Bretagne
22 février 1940 U-23 Loch Maddy (non réparable) 4 996 Grande-Bretagne
5 juillet 1940 U-99 Magog 2 053 Canada
7 juillet 1940 U-99 Bissen 1 514 Suède
7 juillet 1940 U-99 Sea Glory 1 964 Grande-Bretagne
8 juillet 1940 U-99 Humber Arm 5 758 Grande-Bretagne
12 juillet 1940 U-99 Ia 4 860 Grèce
12 juillet 1940 U-99 Merisaar (capturé) 2 136 Estonie
18 juillet 1940 U-99 Woodbury 4 434 Grande-Bretagne
28 juillet 1940 U-99 Auckland Star 13 212 Grande-Bretagne
29 juillet 1940 U-99 Clan Menzies 7 336 Grande-Bretagne
31 juillet 1940 U-99 Jamaica Progress 5 475 Grande-Bretagne
31 juillet 1940 U-99 Jersey City 6 322 Grande-Bretagne
2 août 1940 U-99 Alexia (danificado) 8 016 Grande-Bretagne
2 août 1940 U-99 Lucerna (danificado) 6 556 Grande-Bretagne
2 août 1940 U-99 Strinda (danificado) 10 973 Norvège
11 septembre 1940 U-99 Albionic 2 468 Grande-Bretagne
15 septembre 1940 U-99 Kenordoc 1 780 Canada
16 septembre 1940 U-99 Lotos 1 327 Norvège
17 septembre 1940 U-99 Crown Arun 2 372 Grande-Bretagne
21 septembre 1940 U-99 Baron Blythswood 3 668 Grande-Bretagne
21 septembre 1940 U-99 Elmbank 5 156 Grande-Bretagne
21 septembre 1940 U-99 Invershannon 9 154 Grande-Bretagne
18 octobre 1940 U-99 Empire Miniver 6 055 Grande-Bretagne
18 octobre 1940 U-99 Fiscus 4 815 Grande-Bretagne
18 octobre 1940 U-99 Niritos 3 854 Grèce
19 octobre 1940 U-99 Clintonia (danificado) 3 106 Grande-Bretagne
19 octobre 1940 U-99 Empire Brigade 5 154 Grande-Bretagne
19 octobre 1940 U-99 Snefjeld 1 643 Norvège
19 octobre 1940 U-99 Thalia 5 875 Grèce
3 novembre 1940 U-99 Casanare 5 376 Grande-Bretagne
3 novembre 1940 U-99 HMS Laurentic (F 51) 18 724 Grande-Bretagne
4 novembre 1940 U-99 HMS Patroclus 11 314 Grande-Bretagne
5 novembre 1940 U-99 Scottish Maiden 6 993 Grande-Bretagne
2 décembre 1940 U-99 HMS Forfar (F 30) 16 402 Grande-Bretagne
2 décembre 1940 U-99 Samnanger 4 276 Norvège
3 décembre 1940 U-99 Conch 8 376 Grande-Bretagne
7 décembre 1940 U-99 Farmsum 5 237 Pays-Bas
7 mars 1941 U-99 Athelbeach 6 568 Grande-Bretagne
7 mars 1941 U-99 Terje Viken 20 638 Grande-Bretagne
16 mars 1941 U-99 Beduin 8 136 Norvège
16 mars 1941 U-99 Ferm 6 593 Norvège
16 mars 1941 U-99 Franche Comte (danificado) 9 314 Grande-Bretagne
16 mars 1941 U-99 J.B. White 7 375 Canada
16 mars 1941 U-99 Korshamn 6 673 Suède
16 mars 1941 U-99 Venetia 5 728 Grande-Bretagne
Total 312 383 t

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. a, b, c, d et e Busch and Röll 2003, p. 42.
  2. a, b et c Scherzer 2007, p. 474.
Bibliographie
  • (de) Florian Berger, Mit Eichenlaub und Schwertern : die höchstdekorierten Soldaten des Zweiten Weltkrieges, Wien, Selbstverlag Florian Berger,‎ (ISBN 3-950-13070-5).
  • (de) Rainer Busch et Hans-Joachim Röll, Der U-Boot-Krieg, 1939-1945 : Die Ritterkreuzträger der U-Boot-Waffe von September 1939 bis Mai 1945, Hamburg, Mittler & Sohn,‎ (ISBN 978-3813205152).
  • (de) Walther-Peer Fellgiebel, Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes, 1939-1945 : die Inhaber der höchsten Auszeichnung des Zweiten Weltkrieges aller Wehrmachtteile, Friedberg/H, Podzun-Pallas,‎ (ISBN 978-3790902846).
  • (en) Franz Kurowski (trad. David Johnston), Knight's Cross holders of the U-boat service, Atglen, PA, Schiffer Publishing Ltd,‎ , 352 p. (ISBN 978-0887407482).
  • (de) Clemens Range, Die Ritterkreuzträger der Kriegsmarine, Stuttgart, Motorbuch Verlag,‎ (ISBN 3879433550).
  • (en) Terence Robertson, The Golden Horseshoe : The Wartime Career of Otto Kretschmer, U-Boat Ace, Londre, Greenhill Books/Lionel Leventhaal Ltd.,‎ (ISBN 978-1848326149).
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Die Ritterkreuzträger 1939 - 1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
  • (en) Gordon Williamson (ill. Ramiro Bujeiro), Knight's Cross and Oak-Leaves recipients, 1939-40, Oxford, Osprey,‎ (ISBN 9781841766416).
  • (de) Die Wehrmachtberichte, 1939-1945 : Band 1, 1. September 1939 bis 31. Dezember 1941, München, Deutscher Taschenbuch Verlag,‎ (ISBN 3423059443).
Liens externes