Otto Haxel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  un physicien image illustrant une personnalité image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un physicien et une personnalité allemande.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Otto Haxel
Haxel.jpg

Otto Haxel

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
HeidelbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Leopoldina, Académie des sciences et des humanités de Heidelberg (en), 18 de GöttingenVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Prix Otto-Hahn de la ville de Francfort-sur-le-Main (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Otto Haxel (, à Neu-Ulm - le à Heidelberg) était un physicien nucléaire allemand. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il a travaillé sur le projet allemand d'énergie nucléaire. Après la guerre, il faisait partie du personnel de l'Institut Max-Planck de physique à Göttingen. De 1950 à 1974, il a été professeur ordinarius de physique à l'Université de Heidelberg, où il a favorisé l'utilisation de la physique nucléaire dans la physique de l'environnement, ce qui conduit à la fondation de l'Institut de Physique de l'Environnement en 1975. Au cours des années 1956 et 1957, il a été membre du Groupe de travail de physique nucléaire de la Commission allemande de l'énergie atomique. De 1970 à 1975, il était directeur général scientifique et technique du Centre de recherche de Karlsruhe.

Haxel était l'un des signataires du Manifeste des 18 de Göttingen.

Publications partielles[modifier | modifier le code]

  • O. Haxel and F. G. Houtermans Gleichzeitige Emission von zwei Elektronen beim radioaktiven Zerfall des Rubidium 87, Zeitschrift für Physik Volume 124, Numbers 7-12, 705-713 (1948). Received 25 February 1948. Institutional affiliations: Haxel - Max-Planck-Institut für Physik, Göttingen and Houtermans - II. Physikalischen Institut der Universität Göttingen, Deutschland.
  • O. Haxel, J. Hans D. Jensen, H. E. Suess Concerning the Interpretation of “Magic” Nucleon Numbers in Connection With the Structure of Atomic Nuclei, Die Naturwissenschaften Volume 35, 376 (1948)
  • Otto Haxel, J. Hans D. Jensen, and Hans E. Suess On the “Magic Numbers” in Nuclear Structure, Phys. Rev. Volume 75, 1766 - 1766 (1949). Institutional affiliations: Haxel - Max-Planck Institut für Physik, Göttingen; Jensen - Institut für theoretische Physik, Heidelberg; and Suess - Institut für physikalische Chemie, Hamburg. Received 18 April 1949.
  • H. E. Suess, O. Haxel, and J. H. D. Jensen On the Interpretation of the Magic Nucleon Numbers in the Structure of Atomic Nuclei [In German], Die Naturwissenschaften Volume 36, 153-155 (1949)
  • O. Haxel, J. H. D. Jensen, and Hans E. Suess Modellmäsige deutung derausgezeichnetennukleonenzahlen im kernbau, Z. Physik Volume 128, 295-311 (1950)
  • F. G. Houtermans, O. Haxel, and J. Heintze Half-Life of K40, Z. Physik Volume 128, 657-667 (1950)
  • W. Buhring and Otto Haxel Excitation of X Radiation from Ni, Cu, and Mo by Po210 Alpha Particles, Z. Physik Volume 148, 653-661 (1957)

Livres[modifier | modifier le code]

  • Otto Haxel Energiegewinnung aus Kernprozessen (Westdt. Verl., 1953)
  • Otto Haxel and Heinz Filthuth Ein Vierteljahrhundert moderner Physik (Bibliographisches Inst., 1969)

Liens externes[modifier | modifier le code]