Otto Haberer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otto Haberer-Sinner
Naissance
Décès
(à 60 ans)
Zurich
Nationalité
Activité
Mouvement

Otto Haberer-Sinner, né le à Ludwigsburg (Allemagne), et décédé le à Zurich, est un artiste peintre et décorateur suisse, originaire de Muri, dans le canton de Berne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Etabli à Zurich en 1891, il devint un spécialiste réputé dans l’art des fresques et de la décoration des bâtiments. Otto Haberer a décoré de nombreux hôtels et églises en Suisse romande, en Suisse alémanique et dans le canton des Grisons. Il a également travaillé en Allemagne, en Autriche et en Espagne. Ses œuvres se caractérisent par des ornements architecturaux complexes avec des éléments floraux finement exécutés et des personnages inspirés des maîtres baroques[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres monumentales[modifier | modifier le code]

Parmi ses œuvres les plus notables se trouvent l'hôtel Victoria-Jungfrau (salle de la brasserie restaurée en 2001) et l'Hôtel Schweizerhof, à Interlaken, les hôtels Bellevue et Schweizerhof, à Berne, l'Hôtel Beau-Rivage Palace, à Lausanne, le Grand Hôtel de Caux et le Caux-Palace (plafond et décors muraux restaurés en 2007 et 2008), le Carlton de Madrid, l'église réformée Saint-Paul de Berne, l'église de Heitenried et l’église catholique Notre-Dame de Vevey[3].

Il est considéré comme un représentant tardif de l’académisme munichois[1] ou comme un représentant du mouvement Arts décoratifs[2].

Peintures[modifier | modifier le code]

En décembre 2003, les neveux et nièces du peintre ont fait don au Service des monuments historiques du canton de Berne de plus d'une centaine de projets d'aquarelles de grand format issues de projets et esquisses pour des décorations de bâtiments[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Article Otto Haberer du SIKART en ligne.
  2. a et b Catherine SCHMUTZ-NICOD & Julian JAMES, « Décors « Belle Époque ». De la réhabilitation à la restauration. L’exemple du peintre-décorateur Otto Haberer-Sinner (1866-1941) ». http://www3.unil.ch/wpmu/monumentsvaudois/2011/08/catherine-schmutz-nicod-julian-james-decors-%C2%AB-belle-epoque-%C2%BB-de-la-rehabilitation-a-la-restauration-l%E2%80%99exemple-du-peintre-decorateur-otto-haberer-sinner-1866-1941/
  3. a et b http://www.be.ch/web/fr/kanton-mediencenter-mm-detail?id=392&linkName=Nouvelles%20de%20l%27administration

Sources[modifier | modifier le code]