Otsuka Pharmaceutical

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Otsuka.
Otsuka Pharmaceutical
logo de Otsuka Pharmaceutical

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Kabushiki kaishaVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social 2-9 Kandatsukasamachi
ChiyodaVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau du Japon Japon
Société mère Otsuka Holdings (d) (à partir du )Voir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Otsuka (United Kingdom) (d) et Otsuka (United States) (d)
Site web www.otsuka.co.jpVoir et modifier les données sur Wikidata

Otsuka Pharmaceutical (大塚製薬株式会社, Ōtsuka Seiyaku Kabushiki-gaisha?) (OPC) est une entreprise pharmaceutique japonaise dont le siège social est partagé entre Tokyo, Osaka et Naruto au Japon. Fondée le 10 août 1964, elle emploie environ 27 000 employés en 2010.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2007, elle aurait vendu pour 2 milliards USD de médicaments.

En septembre 2013, Otsuka a lancé une OPA inamicale sur Astex Pharmaceuticals pour 886 millions d'euros[1].

En décembre 2014, Otsuka acquiert l'entreprise américaine Avanir Pharmaceuticals pour 3,5 milliards de dollars[2].

Activité[modifier | modifier le code]

OPC se spécialise dans les produits pharmaceutiques liés à la nutrition (les nutraceutiques). Elle fabrique également la boisson énergétique Pocari Sweat et la boisson énergisante Oronamin C. Elle a aussi mis au point Abilify (aripiprazole), un médicament homologué pour le traitement de la schizophrénie et du trouble bipolaire[3], lequel causerait moins d'effets secondaires que plusieurs autres médicaments semblables.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Astex Pharma shareholder opposes $886 million bid by Otsuka, Varun Aggarwal, Reuters, 2 octobre 2013
  2. Japan's Otsuka Pharmaceutical to buy Avanir for $3.5 billion, Reuters, 2 décembre 2014
  3. Personnel de rédaction, « En bref - Otsuka inaugure son bureau montréalais », Le Devoir,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]