Otomi de la sierra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otomi de la sierra
Pays Mexique
Région Hidalgo, Puebla, Veracruz
Nombre de locuteurs 49 300 (en 2007)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 otm
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF otm

L'otomi de la sierra (ou otomi de la sierra orientale) est une langue otomie parlée dans les États d'Hidalgo, Puebla et de Veracruz, au Mexique.

Localisation géographique[modifier | modifier le code]

L'otomi de la sierra est parlé dans l'État d'Hidalgo, dans le municipio de Huehuetla, ainsi que dans les régions proches. L'aire de la langue s'étend, au-delà de la frontières de l'Hidalgo dans les États voisins de Puebla et de Veracruz[2].

Classification[modifier | modifier le code]

L'otomi de la sierra est une langue amérindienne qui appartient au groupe otomi de la famille de des langues oto-mangues. Les langues otomies sont, à l'intérieur de l'oto-mangue, rattachées aux langues oto-pames.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent les phonèmes de l'otomi de la sierra, les voyelles[3] et les consonnes[4].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ʉ [ɨ] u [u]
Moyenne e [e] ø[ø] o [o]
Ouverte ɛ [æ] a [a] ä [ɔ]

Nasalisation[modifier | modifier le code]

L'otomi de la sierra possède, en plus des voyelles orales, une série de voyelles nasales, bien que toutes les voyelles ne puissent pas être nasalisées. Ce sont į [ĩ], ɛ̨ [], ą [ã], ų [ũ].

Les voyelles qui sont précédées par une consonne nasale sont toujours nasalisées[5].

Consonnes[modifier | modifier le code]

    Bilabiale Dentale Alvéolaire Palatale Vélaire Glottale
Occlusives p [p] t [t] c/qu [k] ’ [ʔ]
Fricatives Sourdes s [s] x [ʃ] j [x] h [h]
Sonores b [β] d [ð] z [z] g [ɣ]
Affriquées ts [t͡s] ch [ t͡ʃ ]
Nasales m [m] n [n] ñ [ɲ]
Roulées r [r]
Semi-voyelles u [w] y [j]

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

L'otomi de la sierra est une langue tonale qui possède quatre tons, haut, bas, descendant ou haut-bas, et montant ou bas-haut[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Voigtlander et Echegoyen, 1985, p. 11.
  3. Voigtlander et Echegoyen, 1985, p. 14-16; Murray et Chavez, 2001, pp. 5-8.
  4. Voigtlander et Echegoyen, 1985, pp. 18-23; Murray et Chavez, 2001, pp. 5-8.
  5. Voigtlander et Echegoyen, 1985, pp. 16-18.
  6. Voigtlander et Echegoyen, 1985, p. 24.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]