Otoémission acoustique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les otoémissions acoustiques sont des vibrations de nature sonore générées par les mouvements des cellules ciliées externes, situées le long de la membrane basilaire cochléaire. Phénomène prédit en 1948 par Thomas Gold, sa démonstration expérimentale a été réalisée par le physicien David Kemp en 1978 grâce au perfectionnement micros ultrasensibles[1].

Mécanisme[modifier | modifier le code]

Quand un son atteint l’oreille, il passe par le pavillon et finit dans la cochlée qui joue le rôle d'amplificateur : les cellules ciliées stimulées par l’onde acoustique génèrent à leur tour un son très faible qui sort de l’oreille.

Test audiométrique

Applications[modifier | modifier le code]

Médecine[modifier | modifier le code]

Méthode non invasive, les otoémissions acoustiques sont utilisées comme un test audiométrique chez les enfants, notamment pour ceux atteints de surdité d'origine génétique.

Biométrie[modifier | modifier le code]

En 2009, le Dr Stephen Beeby a conduit des recherches portant sur les otoémissions acoustiques sur l'identification biométrique. Des équipements équipés de microphones très sensibles pourraient détecter les sons subsoniques issus de l'oreille et spécifiques de chaque individu, faisant de ces otoémissions des empreintes digitales de l'oreille[2]. Cependant ces résultats ont été obtenus « dans les conditions du laboratoire » et certaines maladies (telles que le rhume) ou des médicaments ototoxiques perturbent cette identification.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Kemp, « Stimulated acoustic emissions from within the human auditory system », Journal of the Acoustical Society of America, vol. 64,‎ 1978, p. 1386–1391 (DOI 10.1121/1.382104)
  2. Richard Gray, « Ear noise can be used as identification(en) », sur The Telegraph,‎ 22 décembre 2010