Otai-shuku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otai-shuku, estampe d'Hiroshige de la série Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō.

Otai-shuku (小田井宿, Otai-shuku?) était la vingt et unième des soixante-neuf stations du Nakasendō. Elle est située dans la ville moderne de Miyota, district de Kitasaku, de la préfecture de Nagano au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

La shukuba Otai-shuku date d'environ 473 à 492 et s'est développée en ville-étape sur plus de 1 000 ans durant l'ère Keichō[1]. Comme Otai-shuku était petite, il n'y avait que 5 aires de repos dans toute la ville ce qui fait que les daimyo avaient tendance à rester dans la station voisine d'Oiwake-shuku qui était bien plus grande. Le festival d'Otai-shuku a été créé pour commémorer le 400e anniversaire de la fondation de la ville-relais; Le festival se déroule tous les ans le 16 août.

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Nakasendō
Oiwake-shuku - Otai-shuku - Iwamurada-shuku

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) Nakasendo: Otai-shuku. Shunji Mori.

36° 18′ 22.2″ N 138° 29′ 49.6″ E / 36.306167, 138.497111 ()