Oswald Bumke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oswald Bumke
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à SłupskVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
à MunichVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université de LeipzigVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Psychiatre, professeur d'université (d) et neurologue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université Louis-et-Maximilien de Munich, université de Leipzig et université de WrocławVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de LeopoldinaVoir et modifier les données sur Wikidata

Oswald Bumke, né en 1877 à Stolp en Poméranie et décédé en 1950 à Munich, est un psychiatre et neurologue allemand, connu pour ses sympathies nazies durant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a occupé des postes universitaires, notamment à Rostock en 1914, et Breslau et Leipzig. Il succède à Emil Kraepelin à la chaire de psychiatrie de Munich, où il a aussi occupé des postes cliniques comme médecin chef. Héritier direct de la tradition de Kraepelin, il est connu pour avoir continué l'œuvre de son maître, dans une vison scientifique et classificatrice.

Bumke voulait ancrer la psychiatrie dans la science médicale et critique. C'est ainsi qu'il prend position contre Jung, écrivant, en 1938°: « (...) ainsi Jung commet-il la même erreur que Freud, et même que Charcot, Bernheim et bon nombre d'autres avant lui : il croit tout ce que ses patients hystériques lui racontent sur l'innocence de leur conscient[1]. »

Bumke est également connu pour avoir rédigé des manuels psychiatriques qui ont été largement diffusés, et pour avoir collaboré avec les SS afin d'essayer d'analyser les motivations d'anti-nazis, parmi lesquels Georg Elser, une des figures majeures de la résistance contre le nazisme[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Oswald Bumke: Die psychoanalyse und ihre Kinder, 1938
  2. Didier Chauvet :Georg Elser et l'attentat du 8 novembre 1939 contre Hitler, Éd. : L'Harmattan, Coll.: Travaux historiques, 2009, (ISBN 2296091946)

Liens externes[modifier | modifier le code]