Ostéonécrose de la tête fémorale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pièce opératoire obtenue après ablation d'une tête fémorale lors de la pose d'une prothèse totale de hanche pour ostéonécrose aseptique.

L'ostéonécrose de la tête fémorale est une maladie caractérisée par la mort des cellules osseuses (ostéonécrose) de la tête du fémur, due à une altération de la circulation sanguine. Elle est le plus souvent d'origine traumatique. Elle s'exprime par des douleur de hanche et une boiterie. Il existe des anomalies évocatrices sur les examens radiologiques. Elle peut conduire, à un stade avancé, à une fracture de la tête fémorale. Le traitement dépend du stade d'évolution.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Cette maladie peut toucher des patients de tous âges, mais affecte particulièrement les personnes âgées de 30 à 60 ans[1].

Causes[modifier | modifier le code]

L'ostéonécrose de la tête fémorale est provoquée par une interruption plus ou moins complète de la circulation sanguine dans la tête fémorale[1]. Les causes traumatiques sont les plus fréquentes[2]. Il peut s'agir de fracture du col du fémur, de luxation postérieure ou de contusion de la hanche.

L'ostéonécrose peut par ailleurs être retrouvée dans diverses situations, en dehors de traumatismes :

Symptômes[modifier | modifier le code]

L'ostéonécrose est un maladie invalidante[3] caractérisée par une boiterie et des douleurs au niveau de l'aine ou de la fesse lors des mouvements de flexion et de rotation interne de la cuisse.

Évolution[modifier | modifier le code]

L'ostéonécrose se développe progressivement sur quelques mois à plus d'un an. On décrit quatre stades successifs :

  1. radiographie normale de la hanche, seule l'IRM permet d'identifier la nécrose ;
  2. variation de densité de la trame osseuse visible par radiographie, sphéricité de la tête conservée, douleur de hanche, limitation de la mobilité[réf. nécessaire] ;
  3. effondrement de la tête entrainant une perte de la régularité de la surface articulaire (perte de la sphéricité) ;
  4. début d'arthrose.

Traitements[modifier | modifier le code]

Le traitement de l'ostéonécrose de la hanche dépend de l'avancement de la maladie, mais est toujours difficile[4]. Un diagnostic précoce est le point le plus important[pourquoi ?][5].

Stades précoces[modifier | modifier le code]

Au stades 1 ou 2, c'est-à-dire avant la fracture de la tête fémorale, différents traitements sont possibles :

Stades avancés[modifier | modifier le code]

Au stades 3 ou 4, c'est-à-dire après la fracture de la tête fémorale, le recours à la chirurgie de la hanche est souvent nécessaire[réf. souhaitée]. Les techniques peuvent inclure :

Recherche[modifier | modifier le code]

La pathologie fait l'objet de plusieurs études cliniques, pour certaines assez avancées. À titre d'exemple, en 2011 une thérapie cellulaire est en cours d'étude[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jay R. Lieberman, « Osteonecrosis of the hip: Management in the twenty-first Century », The journal of bone & joint surgery, no 5,‎
  2. (en) Yehudith Assouline-Dayan, « Pathogenesis and Natural History of Osteonecrosis », Seminars in Arthritis and Rheumatism, no 2,‎
  3. INSERM US14 -- TOUS DROITS RESERVES, « Orphanet: Nécrose avasculaire familiale de la tête fémorale », sur www.orpha.net (consulté le 10 février 2016)
  4. Éditions Larousse, « Encyclopédie Larousse en ligne - ostéonécrose ou nécrose osseuse aseptique », sur www.larousse.fr (consulté le 11 février 2016)
  5. « Maîtrise Orthopédique » Articles » Ostéonécrose de la tête fémorale avant le stade de prothèse », sur www.maitrise-orthopedique.com (consulté le 10 février 2016)
  6. Gangji V, De Maertelaer V, Hauzeur JP, « Autologous bone marrow cell implantation in the treatment of non-traumatic osteonecrosis of the femoral head: Five year follow-up of a prospective controlled study. », Bone, no Vol 49 (5),‎ , Pages 1005–1009 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (juin 2013).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

  • Arlet J, Ficat P., Lartigue G. (1968) « Mode de début de l'ostéonécrose fémoro-capitale primitive » Rev Rhum. 35:239-249.
  • (en)Ficat RP, Arlet J. "Necrosis of the femoral head." In: Hungerford DS, eds. Ischemia and necrosis of bone. Baltimore, Md: Williams & Wilkins, 1980;171-182.
  • (en)Ficat RP (1985) « Idiopathic bone necrosis of the femoral head. Early diagnosis and treatment » J Bone Joint Surg Br. 67:3–9.

Lien externe[modifier | modifier le code]