Ostéonécrose de la tête fémorale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pièce opératoire obtenue après ablation d'une tête fémorale lors de la pose d'une prothèse totale de hanche pour ostéonécrose aseptique.

L'ostéonécrose de la tête fémorale est une maladie caractérisée par la mort des cellules osseuses (ostéonécrose) de la tête du fémur, due à une altération de la circulation sanguine. Elle est le plus souvent d'origine traumatique. Elle s'exprime par des douleurs de hanche et une boiterie. Il existe des anomalies évocatrices sur les examens radiologiques[Quoi ?]. Elle peut conduire, à un stade avancé, à une fracture de la tête fémorale. Le traitement dépend du stade d'évolution.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Cette maladie peut toucher des patients de tous âges, mais affecte particulièrement les personnes âgées de 30 à 60 ans[1].

Causes[modifier | modifier le code]

L'ostéonécrose de la tête fémorale est provoquée par une interruption plus ou moins complète de la circulation sanguine dans la tête fémorale[1]. Les causes traumatiques sont les plus fréquentes[2]. Il peut s'agir de fracture du col du fémur, de luxation postérieure ou de contusion de la hanche.

L'ostéonécrose peut par ailleurs être retrouvée dans diverses situations, en dehors de traumatismes :

Symptômes[modifier | modifier le code]

L'ostéonécrose est un maladie invalidante[3] caractérisée par une boiterie et des douleurs au niveau de l'aine ou de la fesse lors des mouvements de flexion et de rotation interne de la cuisse.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Il est radiologique. Il permet la stadification de la maladie suivant les anomalies retrouvées[4],[5].

L'IRM ainsi que la scintigraphie osseuse permettent de dépister les atteintes précoces.

Évolution[modifier | modifier le code]

L'ostéonécrose se développe progressivement sur quelques mois à plus d'un an. On décrit quatre stades successifs :

  1. radiographie normale de la hanche, seule l'IRM permet d'identifier la nécrose ;
  2. variation de densité de la trame osseuse visible par radiographie, sphéricité de la tête conservée, douleur de hanche, limitation de la mobilité[réf. nécessaire] ;
  3. effondrement de la tête entrainant une perte de la régularité de la surface articulaire (perte de la sphéricité) ;
  4. début d'arthrose.

Traitements[modifier | modifier le code]

Le traitement de l'ostéonécrose de la hanche dépend de l'avancement de la maladie. Un diagnostic précoce est le point le plus important[pourquoi ?][6].

Les biphosphonates n'ont pas d'intérêt démontré[7]. Les statines pourraient avoir un effet préventif[8].

Stades précoces[modifier | modifier le code]

Au stades 1 ou 2, c'est-à-dire avant la fracture de la tête fémorale, différents traitements sont possibles :

Les traitements physiothérapeutiques, comme l'utilisation de champs électromagnétiques pulsés, pourraient en retarder l'évolution[9]. L'oxygènothérapie hyperbare peut également entraîner la régression des lésions lorsqu'elles ne sont pas évoluées[10].

Stades avancés[modifier | modifier le code]

Au stades 3 ou 4, c'est-à-dire après la fracture de la tête fémorale, le recours à la chirurgie de la hanche est souvent nécessaire[réf. souhaitée]. Les techniques peuvent inclure :


Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jay R. Lieberman, « Osteonecrosis of the hip: Management in the twenty-first Century », The journal of bone & joint surgery, no 5,‎
  2. (en) Yehudith Assouline-Dayan, « Pathogenesis and Natural History of Osteonecrosis », Seminars in Arthritis and Rheumatism, no 2,‎
  3. INSERM US14 -- TOUS DROITS RESERVES, « Orphanet: Nécrose avasculaire familiale de la tête fémorale », sur www.orpha.net (consulté le 10 février 2016)
  4. Jawad MU, Haleem AA, Scully SP, In brief: Ficat classification: avascular necrosis of the femoral head, Clin Orthop Relat Res, 2012;470:2636-9
  5. Steinberg ME, Hayken GD, Steinberg DR, A quantitative system for staging avascular necrosis, J Bone Joint Surg Br, 1995;77:34-41
  6. « Maîtrise Orthopédique » Articles » Ostéonécrose de la tête fémorale avant le stade de prothèse », sur www.maitrise-orthopedique.com (consulté le 10 février 2016)
  7. Chen CH, Chang JK, Lai KA, Hou SM, Chang CH, Wang GJ, Alendronate in the prevention of collapse of the femoral head in nontraumatic osteonecrosis: a two-year multicenter, prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled study, Arthritis Rheum, 2012;64:1572-8
  8. Pritchett JW, Statin therapy decreases the risk of osteonecrosis in patients receiving steroids, Clin Orthop Relat Res, 2001;386:173-8
  9. assari L, Fini M, Cadossi R, Setti S, Traina GC, Biophysical stimulation with pulsed electromagnetic fields in osteonecrosis of the femoral head, J Bone Joint Surg Am, 2006;88(Suppl 3):56-60
  10. Reis ND, Schwartz O, Militianu D et al. Hyperbaric oxygen therapy as a treatment for stage-I avascular necrosis of the femoral head, J Bone Joint Surg Br, 2003;85:371-5
  11. Seyler TM, Marker DR, Ulrich SD, Fatscher T, Mont MA, Nonvascularized bone grafting defers joint arthroplasty in hip osteonecrosis, Clin Orthop Relat Res, 2008;466:1125-32

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]