Ossification endoconjonctive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’ossification endoconjonctive ou endomembraneuse est le processus de construction des os plats (os crânien, scapula…). Elle permet également la croissance en épaisseur des os longs (fémur, humérus…)[1].

Le mésenchyme embryonnaire se transforme en un tissu richement vascularisé (angiogénèse). Les cellules mésenchymateuses de type fibroblastique, incluses dans la matrice extracellulaire riche en collagène, s'agrègent. Ces cellules mésenchymateuses se différencient et acquièrent un phénotype ostéoblastique; elles se mettent alors à sécréter des protéines qui constituent la matrice osseuse[2] .
De nombreux foyers d’ossification se développent, fusionnent et forment par anastomose un réseau de travées, formant une structure ressemblant à une éponge, d’où le nom d’os spongieux ou os primaire. Cet os a une structure tissée contrastant avec l’os lamellaire rencontré plus tard chez l’adulte lors du remodelage de l’os.

Le phosphate de calcium sous forme d’hydroxyapatite (ou ossopan) [Ca10(PO4)6(OH)2] est le facteur essentiel de la minéralisation des protéines sécrétées (collagène de type I, ostéocalcine, ostéopontine, ostéonectine et phosphatase alcaline) par les ostéoblastes. Cette minéralisation conduit à l’emprisonnement des ostéoblastes en ostéocytes et à celles de la vascularisation qui devient un tissu hématopoïétique. Les ostéocytes restent connectés entre eux par des canalicules.

Les stades finaux incluent la conversion de l’os spongieux en os lamellaire ; les fibres de collagène nouvellement synthétisées s’alignent en faisceaux parallèles. Ces lamelles s’organisent de manière concentrique autour d’un vaisseau central logé dans le canal de Havers et forment des ostéones ou système haversien. Les os membranaires (ou dermiques) gardent leur structure spongieuse au centre, le diploé compris entre les deux lames d’os lamellaire de la boîte crânienne. Le périoste et l’endoste résultent de la minéralisation des couches de tissus conjonctifs des couches externes et internes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Histo: Ossification endochondrale », sur /www.e-carabin.net (consulté le 19 novembre 2010)
  2. (fr) « L’ossification endoconjonctive ou membranaire », sur www.ephe.univ-montp2.fr (consulté le 19 novembre 2010)