Osmar Zaïane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Osmar Zaïane
Description de cette image, également commentée ci-après
Osmar Zaïane en 2018
Naissance (54 ans)
Bad Kissingen (Allemagne)
Nationalité Drapeau de Tunisie Tunisien
Drapeau d'Allemagne Allemand
Domaines Informatique
Exploration de données
Apprentissage automatique
Institutions Université Simon Fraser
Université de l'Alberta
Diplôme Université de Tunis
Université de Paris XI
Université Laval
Université Simon Fraser
Directeur de thèse Jiawei Han (en)
Renommé pour Amélioration et développement des techniques de l'exploration de données
Distinctions IEEE ICDM Outstanding Service Award (2009)
ACM SIGKDD Service Award (2010)

Osmar Zaïane ou Osmar R. Zaïane, né le 11 avril 1965 à Bad Kissingen en Allemagne, est un informaticien, chercheur et universitaire tuniso-allemand travaillant à l'université de l'Alberta au Canada et spécialisé dans l'exploration de données et l'apprentissage automatique. Durant sa carrière, il reçoit le IEEE ICDM Outstanding Service Award en 2009 et le SIGKDD Service Award en 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études universitaires[modifier | modifier le code]

Osmar Zaïane naît le 11 avril 1965 à Bad Kissingen en Allemagne[1] d'un père tunisien et d'une mère allemande[2]. Il passe son enfance en Allemagne avant d'aller vivre en Tunisie, où il effectue ses études primaires et secondaires et passe ses premières années d'études universitaires à l'université de Tunis[1]. Il termine ses études dans cette université en décrochant avec mention une maîtrise en informatique et gestion en 1988[3]. Il part ensuite à Paris pour faire un master en électronique et gestion d'information à l'université de Paris XI et à l'Institut national des sciences et techniques nucléaires en 1989[3], avant d'immigrer finalement au Canada en 1990 pour achever ses études[1].

Une fois installé au Canada, Zaïane poursuit ses études universitaires à l'université Laval et y obtient son master en informatique en 1992[4]. Ensuite, il est embauché en tant qu'assistant de l'enseignement supérieur à l'université Simon Fraser située en Colombie-Britannique et y termine son doctorat de recherche en 1999, sous la direction du professeur Jiawei Han (en), en s'intéressant à l'amélioration des techniques de la fouille du web et de l'exploration des données multimédia[4]. Grâce à ce doctorat, il obtient la même année le prix du meilleur doctorant en informatique et programmation et 5 000 dollars canadiens décerné par la Canadian Advanced Technology Alliance[2].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Vu qu'il a une vie confortable et obtenu un soutien à ses efforts de recherche[2], et malgré les offres d'emploi qu'il reçoit de la part d'entreprises américaines spécialisées en informatique[2], Osmar Zaïane décide de rester au Canada[2] et de s'installer à Edmonton[1], où il débute une carrière scientifique à l'université de l'Alberta quelques mois après la fin de ses années de doctorat en informatique à l'université Simon Fraser[2].

À l'université de l'Alberta, il poursuit ses travaux sur l'amélioration des techniques de l'exploration, l'analyse, le traitement et la visualisation de données visuelles et textuelles et travaille même sur le développement d'applications pratiques de ces techniques pour résoudre des problèmes en rapport avec l'informatique médicale, l'e-business et l'e-learning[4]. Il publie plus de 210 articles indexés DBLP jusqu'en 2017[5] et obitent un indice h de 51 selon Google Scholar en 2017[6] ; il devient également éditeur dans plusieurs revues scientifiques internationales comme SIGKDD Explorations[4],[7], et devient dès 2009 le directeur scientifique de l'Alberta Machine Intelligence Institute, l'institut de recherche en apprentissage automatique et en intelligence artificielle de l'université de l'Alberta[7].

Outre son activité scientifique, Osmar Zaïane est aussi actif dans des sociétés savantes spécialisées dans l'exploration, l'analyse, le traitement et la visualisation de données telles que la SIGKDD[7]. Par ailleurs, il est impliqué dans l'organisation de plusieurs conférences internationales, organisées par des institutions comme l'ICDM, ou régionales dont le but de promouvoir la recherche en exploration de données dans les pays en développement[7]. Il assume aussi certaines responsabilités au sein de ces sociétés savantes[7] dont les plus importantes sont le poste de secrétaire trésorier de la SIGKDD de 2009 à 2012[4] et celui de trésorier de l'ACM Special Interest Group on Health Informatics[8].

Grâce à ces contributions, l'intérêt de la communauté scientifique pour la recherche et les sociétés savantes spécialisées en exploration de données ainsi que pour les publications et conférences régulées par ces institutions s'est significativement amélioré[7]. C'est dans ce contexte qu'Osmar Zaïane reçoit l’IEEE ICDM Outstanding Service Award en 2009 et l’ACM SIGKDD Service Award en 2010[7].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Osmar Zaïane se marie avec Margaret Jane Robertson le 28 juin 1997 à Victoria au Canada[1]. Le couple donne naissance à une fille prénommée Amelia Ariana et née le 28 janvier 2001 et à un garçon prénommé Alexander Duncan et né le 29 janvier 2003[1].

Outre son intérêt pour la science, Zaïane aime voyager, visitant 39 pays jusqu'en 2017[1]. Passionné de sport, il pratique le triathlon et la natation lorsqu'il est en Colombie-Britannique au milieu des années 1990, et créé et modère l'un des premiers sites web spécialisés en triathlon[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Osmar Zaïane, Man Xin et Jiawei Han, « Discovering web access patterns and trends by applying OLAP and data mining technology on web logs », Proceedings of the IEEE International Forum on Research and Technology Advances in Digital Libraries,‎ , p. 19-29 (DOI 10.1109/ADL.1998.670376, lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017)
  • (en) Maria-Luiza Antonie, Osmar Zaïane et Alexandru Coman, « Application of data mining techniques for medical image classification », Proceedings of the Second International Conference on Multimedia Data Mining,‎ , p. 94-101
  • (en) Osmar Zaïane, « Building a recommender agent for e-learning systems », Proceedings of the International Conference on Computers in Education,‎ , p. 55-59 (DOI 10.1109/CIE.2002.1185862, lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017)
  • (en) Stanley R. M. Oliveira et Osmar Zaïane, « Privacy preserving frequent itemset mining », Proceedings of the IEEE International Conference on Data Mining Workshop on Privacy, Security, and Data Mining, vol. 14,‎ , p. 43-54
  • (en) William Cheung et Osmar Zaïane, « Incremental mining of frequent patterns without candidate generation or support constraint », Proceedings of the Seventh International Database Engineering and Applications Symposium,‎ , p. 111-116 (DOI 10.1109/IDEAS.2003.1214917, lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017)
  • (en) Stanley R. M. Oliveira et Osmar Zaïane, « Protecting sensitive knowledge by data sanitization », Third IEEE International Conference on Data Mining,‎ , p. 613-616 (DOI 10.1109/ICDM.2003.1250990, lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017)
  • (en) Stanley R. M. Oliveira et Osmar Zaïane, « Privacy preserving clustering by data transformation », Journal of Information and Data Management, vol. 1, no 1,‎ , p. 37-51

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) « Personal Page (Osmar R. Zaïane) », sur webdocs.cs.ualberta.ca (consulté le 18 juillet 2017)
  2. a b c d e et f (en) « Starting Line: Payback », sur sfu.ca, (consulté le 18 juillet 2017)
  3. a et b (en) « Osmar R. Zaïane's Home page at the University of Alberta », sur webdocs.cs.ualberta.ca (consulté le 18 juillet 2017)
  4. a b c d et e (en) « Short Biography », sur webdocs.cs.ualberta.ca (consulté le 19 juillet 2017)
  5. (en) « Osmar R. Zaïane », sur dblp.uni-trier.de (consulté le 20 juillet 2017)
  6. (en) « Osmar Zaiane », sur scholar.google.com (consulté le 20 juillet 2017)
  7. a b c d e f et g (en) « 2010 SIGKDD Service Award: Prof. Osmar R. Zaïane », sur kdd.org (consulté le 20 juillet 2017)
  8. (en) « Invited speakers », sur conferences.telecom-bretagne.eu (consulté le 21 juillet 2017)