Osek (district de Teplice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Osek.

Osek
Blason de Osek
Héraldique
Drapeau de Osek
Drapeau
Osek (district de Teplice)
Osek : place du Monastère.
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of Usti nad Labem Region.svg Ústí nad Labem
District Teplice
Région historique Bohême
Maire Lenka Říhová
Code postal 417 05
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 4 770 hab. (2017)
Densité 113 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 37′ 21″ nord, 13° 41′ 31″ est
Altitude 307 m
Superficie 4 236 ha = 42,36 km2
Localisation
Localisation de Osek

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Osek

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Osek
Liens
Site web Site officiel

Osek (en allemand : Ossegg) est une ville du district de Teplice, dans la région d'Ústí nad Labem, en République tchèque. Sa population s'élevait à 4 770 habitants en 2017[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Osek se trouve à 11 km à l'ouest de Teplice, à 26 km à l'ouest d'Ústí nad Labem et à 81 km au nord-ouest de Prague[2].

La commune est limitée par l'Allemagne au nord, par Moldava, Hrob, Háj u Duchcova et Duchcov à l'est, par Bílina au sud et par Mariánské Radčice, Lom et Český Jiřetín à l'ouest[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des Cisterciens s'installèrent à Osek en 1199, et y bâtirent un monastère (de style gothique flamboyant __remanié en style baroque de 1712 à 1718), qui devint le centre économique et culturel de la région. Les hussites le pillèrent deux fois.

La ville fut reliée au chemin de fer en 1871.

En 1876, l'entrepreneur anglais William Refeenem fit ouvrir le premier puits d'exploitation de charbon sur la commune : Nelson I (en l'honneur de l'amiral Horatio Nelson).

Le dernier puit (nommé Theodor) fut ouvert en 1888.

Le 03 janvier 1934 une explosion dans le puits de mine Nelson III, due à des poussières de minerai, tua 142 mineurs, tchèques et allemands.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :