Oscillateur Clapp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clapp.
image illustrant l’électronique
Cet article est une ébauche concernant l’électronique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Schéma de principe

L'oscillateur Clapp, inventé par James K. Clapp en 1948, est l'une des nombreuses configurations possibles d'oscillateur électronique.

Cet oscillateur est particulièrement adapté aux fréquences élevées, même à plusieurs GHz, du fait que les capacités propres du composant actif sont incorporables aux capacités fonctionnelles. Ainsi, la capacité base-émetteur du transistor peut représenter la capacité C1 du schéma.



Dans les montages hyperfréquence, la capacité C1 du schéma sera constituée uniquement de la capacité base émetteur du transistor.

Exemples :

  • à 2,5 GHz :
    C1 = 3pF = capacité base-émetteur du transistor et C2 = 0,5 pF
    Co et L = circuit LC série avec Co = 0,3 pF
  • à 12 GHz :
    Co et L sont constitués par une ligne couplée à un résonateur diélectrique du type "pastille".

Par ailleurs, cet oscillateur est souvent utilisé pour faire osciller des quartz en mode overtone, entre 30 MHz et 150 MHz, en disposant le quartz entre l'émetteur du transistor et le point commun des deux condensateurs.

Liens internes[modifier | modifier le code]