Oscar Jespers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oscar et Jespers.
Oscar Jespers
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Oscar Jespers né à Borgerhout (près d'Anvers) le et mort à Bruxelles le (à 83 ans), est un sculpteur expressionniste belge.

Vie et œuvres[modifier | modifier le code]

Oscar Jespers est le fils du sculpteur Émile Jespers. Il étudie la sculpture à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers dans l'atelier de Thomas Vinçotte. En 1912, il s'installe dans son propre atelier.

Dans les années 1920, il sculpte principalement des œuvres en marbre dans un style cubique avec une nette inspiration africaine.

De cette époque est issu le Monument aux Morts en pierre naturelle blanche à Oostduinkerke. Les formes sont néanmoins ici plus naturalistes en comparaison avec d'autres œuvres du sculpteur à pareille époque. Il réalise également des sculptures monumentales pour l'abbaye d'Orval[1].

En 1928, il fait construire une maison à Woluwe-Saint-Lambert (avenue du Prince héritier, 149) par l'architecte avant-gardiste Victor Bourgeois et en fait son atelier. Il y habite jusqu'à son décès survenu en 1970.

Oscar Jespers forma avec son frère, le peintre avant-gardiste Floris Jespers, le poète Paul van Ostaijen et quelques autres, un groupe de jeunes artistes anversois de la Première Guerre mondiale.

Dans les années 1930 son œuvre devient plus expressionniste, notamment la Naissance en 1932. Cette œuvre est visible au parc Middelheim à Anvers. À partir de ces années-là, il abandonna souvent la pierre comme matériau.

L'utilisation de la terracotta lui permit de présenter des œuvres plus intimes et plus réalistes. Après la Seconde Guerre mondiale, il s'orienta vers le bronze.

Oscar Jespers travailla à l'École nationale supérieure d'Architecture et des Arts Décoratifs (ENSAAD - La Cambre) à Bruxelles. Il eut notamment pour élèves Willy Anthoons, Reinhoud d'Haese, Thérèse van der Pant et André Willequet.

La commune de Woluwe-Saint-Lambert lui a consacré une de ses voiries (avenue Oscar Jespers).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Quelques œuvres :

Élèves d'Oscar Jespers[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Hendrik Enno van Gelder et Jozef Duverger, Kunstgeschiedenis der Nederlanden van de Middeleeuwen tot onze tijd : Van het einde van de 16. eeuw tot onze tijd in Zuid-Nederland, 1956, p. 342 : « Oscar Jespers ontwirp twee grote vlak-reliefs aan het Post-check gebouw te Brussel en hij kapte monumentale sculpturen voor de Abdij van Orval ».

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]