Oscar Chisini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oscar Chisini
Oscar Chisini.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Oscar Chisini (né à Bergame le et mort à Milan le [1]) est un mathématicien italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oscar Chisini est né à Bergame en 1889. Il était le troisième fils d'une noble famille vénitienne. Son père, diplômé en droit, était un soldat de carrière. Le jeune Oscar a reçu une éducation classique, d'abord à Ravenne, puis à Bologne. Il s'inscrit comme étudiant en ingénierie à l'université de Bologne, où il rencontre Federigo Enriques qui l'aide à obtenir un diplôme en mathématiques en 1912, et l'engage comme assistant et co-auteur dans la rédaction du traité Lezioni sulla teoria geometrica delle equazioni e delle funzioni algebriche[2],[1].

La Première Guerre mondiale marque une rupture dans sa carrière universitaire. Oscar Chisini se porte volontaire dans l'artillerie alpine. Après la guerre, il devient professeur à Cagliari en 1923, puis en 1925, il s'installe à Milan où il reste jusqu'à sa retraite en 1959[1].

Au moment de sa mort à Milan en 1967, Oscar Chisini était professeur émérite et membre de l'Académie des Lyncéens[1].

Activité scientifique[modifier | modifier le code]

En 1929, Oscar Chisini fonde l'Institut de mathématiques (Istituto di Matematica) à l'Université de Milan, avec Gian Antonio Maggi et Giulio Vivanti occupant le poste de président de l'Institut du début des années 1930 jusqu'en 1959. Il a contribué à l'Enciclopedia Italiana et, de 1946 à 1967, il est rédacteur en chef de la revue Il periodico di matematiche[1].

La « Media Chisini » en géométrie algébrique est une question d'unicité pour les morphismes de surfaces projectives lisses génériques, ramifiées sur une courbe cuspidale[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (it) Silvia Caprino, « Chisini Oscar », sur treccani.it, (consulté le 16 mars 2020).
  2. a et b (en) School of Mathematics and Statistics University of St Andrews, Scotland, « Oscar Chisini », sur mathshistory.st-andrews.ac.uk, (consulté le 16 mars 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]