Oscar Berchmans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oscar Berchmans
Place Nicolai Ans.jpg
Hubert Goffin et son fils à Ans, œuvre de l'artiste liégeois Oscar Berchmans.
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Oscar Berchmans, né en 1869 à Liège et mort en 1950 à Spa, est un sculpteur belge.

Il est le fils du peintre Émile-Édouard Berchmans, frère du peintre Émile Berchmans, neveu de Henri Berchmans, et cousin de Jules Berchmans.

Formé dans l'atelier de son père, à l'académie royale des beaux-arts de Liège (1884), puis apprenti à Bruxelles dans l’atelier des sculpteurs Léon Mignon et Paul De Vigne (1892), Oscar Berchmans réalise la plus grande partie de sa carrière à Liège. À partir de 1895, il participe à la décoration de nombreuses maisons particulières de style art nouveau à Liège, en collaboration avec les architectes Victor Rogister et Paul Jaspar ; il reçoit également de nombreuses commandes officielles et est l'auteur de plusieurs œuvres monumentales pour des bâtiments publics.

Nommé professeur à l'Académie des beaux-arts de Liège en 1905, il y enseigne la sculpture jusqu'en 1943.

Il est inhumé au Cimetière de Robermont à Liège.

Élèves[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sculptures monumentales[modifier | modifier le code]

Décorations de maisons Art nouveau[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Une histoire de l'architecture à Liège vers 1900. L'Art nouveau, par l'asbl Art&fact, Édition de l'Échevinat de l'Urbanisme, de l'Environnement, du Tourisme et du Développement durable, Liège, 2007.
  • Vers la modernité, le XIXe siècle au Pays de Liège, catalogue d'exposition (Liège, 5 octobre 2001-20 janvier 2002), Liège, 2001.
  • Bénédicte Goessens-Dewez et Flavio Di Campli, Liège, dans la collection Patrimoine architectural et territoires de Wallonie, Sprimont, Pierre Mardaga et Ministère de la Région wallonne - Direction générale de l'Aménagement du territoire, du Logement et du Patrimoine, 2004, p.43, 73, 149, 152, 154, 163, 172, 223, 226, 236, 237, 249, 255, 291, 324, 360.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]