Oryzaephilus surinamensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le silvain, ou cucujide dentelé des grains[1] (Oryzaephilus surinamensis), est une espèce d'insectes coléoptères de la famille des Silvanidae et de la superfamille Cucujoidea[2]. Le nom binomial de l'espèce, qui signifie "amoureux du riz du Surinam", lui a été donné par Carl von Linné, qui reçut des spécimens de ce coléoptère du Suriname[3].

Cet insecte à répartition cosmopolite est un ravageur des grains de céréales entreposées, de préférence les grains endommagés ou humides, et plus généralement de toutes les denrées dérivées ou riches en amidon (farines, pâtes, biscuits, etc.) ainsi que du chocolat, des médicaments et du tabac[2].

Description et identification[modifier | modifier le code]

dents sur le prothorax

O. surinamensis est un coléoptère brun mince et de 2,4 à 3 mm de long, avec des «dents» caractéristiques descendant le long du prothorax[4] Il est presque identique à Oryzaephilus mercator (en)[2]. Cependant, O. surinamensis a des yeux plus petits et une tête plus large, plus triangulaire[2] et contrairement à O. mercator, il ne peut pas voler[4].

Distribution[modifier | modifier le code]

Oryzaephilus surinamensis est présent dans le monde entier[2]. Ce coléoptère est l’un des organismes nuisibles les plus fréquemment rencontrés dans le stockage de produits alimentaires[2]. Il est trouvé dans les installations de fabrication, de stockage et de vente au détail de produits alimentaires[5], ainsi que dans les garde-manger domestiques[2]. O. surinamensis est moins commun dans les climats plus froids tels qu'au Canada et le nord des États-Unis[2].

Cycle de la vie[modifier | modifier le code]

Œuf[modifier | modifier le code]

Une femelle peut produire entre 43 et 285 œufs au cours de sa vie moyenne de six à dix mois, qui les dépose sur une masse alimentaire[6]. La température idéale pour le développement des larves dans les œufs est d'environ 27 à 29°C[6]. Dans de telles conditions, ils éclosent en trois à cinq jours[6].

Larve[modifier | modifier le code]

Les larves sont des vers jaune-blanc avec des têtes brunes et atteignent 3 mm[2]. Ils rampent librement autour de la masse de nourriture et se nourrissent de morceaux de grains cassés ou de grains de grains endommagés par d'autres insectes[2], de plus grosses larves peuvent creuser des noyaux de fruit[6]. Les larves représentent la majorité des dommages causés aux céréales[5]. Les larves muent deux à quatre fois avant la nymphose[2].

Pupe[modifier | modifier le code]

Les larves se métamorphosent en construisant des cocons à l'aide de morceaux de grains cassés[2],[6]. L’émergence à l’âge adulte survient au bout d’une semaine environ[6].

Adultes[modifier | modifier le code]

Les adultes peuvent vivre en moyenne six à dix mois, mais ils peuvent vivre aussi longtemps que trois ans[6]. Le cycle de vie total est de 27 à 51 jours à une température de 29 à 35°C[4]. Les adultes recherchent de nouvelles sources de nourriture pour la reproduction[2]. Dans les zones gravement infestées par O. surinamensis, il a été rapporté que des adultes peuvent ronger la peau de personnes, mais que ses piqûres ne sont pas nocives[2].

Rôle en tant que nuisible de produits stockés et contrôle des infestations[modifier | modifier le code]

O. surinamensis est l'un des insectes les plus couramment rencontrés dans les céréales, les aliments pour animaux de compagnie et les graines[2]. Son alimentation entraîne un diminution de la masse sèche du produit infesté et une augmentation de la teneur en eau en raison de l'activité métabolique des insectes, qui peut entraîner la croissance de moisissures[6]. Sur les grains, les dégâts causés par les insectes diminuent leur valeur et peuvent les rendre impropres à l’utilisation; un nombre suffisant de fragments d'insectes ou d'insectes vivants peut entraîner le rejet d'un acheteur[6].

Dans les maisons particulières, les infestations peuvent être évitées en stockant les produits alimentaires séchés dans des récipients fermés[2]. Pour contrôler les infestations déjà présentes, le matériel infesté doit être identifié et éliminé[4] ou gelé, car tous les stades de développement du coléoptère peuvent être tués en étant gelés pendant six jours[2]. Dans les opérations de transformation des aliments et les entrepôts, d'autres moyens de contrôle peuvent s'avérer nécessaires et la fumigation est couramment utilisée[2], dans les opérations de stockage à grande échelle des céréales, une application de pesticide peut être nécessaire pendant plus de six mois[6]. La fumigation est couramment utilisée pour lutter contre les parasites des produits stockés présents dans les aliments et les céréales. Elle implique le traitement des produits avec des gaz capables de diffuser dans toute la zone traitée. Les gaz utilisés lors de la fumigation (le plus souvent la phosphine[7]) sont hautement toxiques pour les insectes et les mammifères (y compris les humains)[7], mais une fois correctement appliqué, aucun fumigant ne reste dans le produit une fois le traitement terminé[2]. En raison de la forte toxicité des fumigants, leur utilisation est réservée à des agents applicateurs qualifiés[2],[6] et à des zones pouvant être correctement scellées[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Oryzaephilus surinamensis, Catalogue of Life, ITIS, Species 2000.
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u Stoy A. Hedges, Dr. Mark S. Lacey, PTC Field Guide for the Management of Structure Infesting Beetles, Volume II: Stored Product Beetles/ Occasional & Overwintering Beetles, G.I.E. Inc., pp. 124–127. (ISBN 1-883751-03-9).
  3. (en) Rob Crawford, Sawtoothed Grain Beetlesur crawford.tardigrade.net]
  4. a b c et d William F. Lyon, Sawtoothed and Merchant Grain Beetles, Ohio State University Extension, Entomology.
  5. a et b Sawtoothed Grain Beetle, Oryzaephilus surinamensis, Entomology and Plant Pathology, Oklahoma State University, Division of Agricultural Sciences and Natural Resources, consulté le 26 octobre 2017.
  6. a b c d e f g h i j et k Sawtoothed and Merchant Grain Beetle, Penn State College of Agricultural Sciences Department of Entomology, The Pennsylvania State University, consulté le 26 october 2017
  7. a et b Phil Harein, Bh. Subramanyam, Fumigating stored grain, University of Minnesota Extension, University of Minnesota, consulté le 1 novembre 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]