Ortwin Runde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ortwin Runde
Illustration.
Ortwin Runde en 2002
Fonctions
11e premier bourgmestre de Hambourg
Gouvernement Sénat Runde
Prédécesseur Henning Voscherau
Successeur Ole von Beust
Sénateur aux Finances
Ministre-président Henning Voscherau
Prédécesseur Wolfgang Curilla
Successeur Ingrid Nümann-Seidewinkel
Sénateur au Travail, à la Santé et aux Affaires sociales
Ministre-président Henning Voscherau
Prédécesseur Jan Ehlers (Travail et Affaires
sociales)

Christine Maring (Santé)
Successeur Helgrit Fischer-Menzel
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Elbing, Allemagne
Parti politique Parti social-démocrate
d'Allemagne
(SPD)
Profession Fonctionnaire régional

Ortwin Runde
Premiers bourgmestres de Hambourg

Ortwin Runde, né le à Elbing, est un homme politique allemand membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Il est élu député régional au Bürgerschaft de Hambourg en 1974, puis est désigné neuf ans plus tard président du SPD de Hambourg, un poste auquel il renonce en 1988 pour devenir sénateur pour les Affaires sociales dans la coalition sociale-libérale d'Henning Voscherau. Reconduit en 1991, il est nommé sénateur pour les Finances deux ans plus tard. En 1997, il est choisi pour succéder à Voscherau comme premier bourgmestre et prend alors la tête d'une coalition rouge-verte, la première mise en place à Hambourg. Il est contraint de renoncer quatre ans plus tard, à la suite de la victoire de la droite aux élections régionales, mais est élu député fédéral au Bundestag en 2002. Il s'est retiré de la vie politique en 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir passé son Abitur en 1964, il entreprend des études supérieures de sociologie et de sciences économiques à Münster. Il les poursuit à Londres et Hambourg, où il obtient en 1969 un diplôme de sociologie.

En 1970, il intègre la fonction publique de Hambourg. Il est nommé, huit ans plus tard, directeur du bureau du logement, puis prend la tête du bureau des affaires sociales et de la réhabilitation en 1981.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Au sein du SPD[modifier | modifier le code]

Adhérent du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) depuis 1968, il a siégé au comité directeur des Jusos de Hambourg de 1969 à 1971, et en était le représentant au comité directeur régional du SPD.

Il fait son retour au comité directeur en 1976, puis est désigné vice-président régional du parti deux ans plus tard. En 1983, Ortwin Runde est élu président du SPD de Hambourg et occupe ce poste pendant cinq ans. À l'issue de son mandat, il quitte également le comité directeur régional.

Au sein des institutions de Hambourg[modifier | modifier le code]

Il est élu membre du Bürgerschaft de Hambourg en 1974, et le quitte quatorze ans plus tard afin de devenir sénateur au Travail, aux Affaires sociales et au Bien-être le . En 1991, son titre change en « sénateur au Travail, à la Santé et aux Affaires sociales ». Il quitte ce poste le pour prendre celui de sénateur aux Finances.

Le Ortwin Runde est élu premier bourgmestre d'Hambourg par le Bürgerschaft à la tête d'une coalition rouge-verte après le renoncement d'Henning Voscherau. Candidat à sa succession lors des élections locales du , il maintient le SPD à 36 %, mais perd tout de même 8 sièges sur les 54 qu'il détenait. À cela s'ajoute la contre-performance des Verts, qui reculent de 5 points et 10 sièges sur 21, le retour des libéraux (FDP) et la percée fulgurante du Parti de l'Offensive de l'État de droit (PRO, droite populiste). Une coalition de droite, sous la direction du chrétien-démocrate Ole von Beust, se met alors en place et Runde est contraint d'abandonner son poste le 31 octobre.

Au niveau fédéral[modifier | modifier le code]

Dès l'année suivante, il se présente aux législatives fédérales et est élu député de Hambourg au Bundestag avec 53 % des voix dans la circonscription de Hamburg-Wandsbek. Au sein du groupe SPD, il appartient au comité directeur et est porte-parole du groupe des députés de Hambourg de 2002 à 2005. Réélu cette même année avec 49,6 % des voix, il est désigné en 2006 porte-parole adjoint du groupe de travail sur la politique municipale.

Il ne se représente pas aux élections de 2009 et quitte alors la vie politique.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :