Orthothérapie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'orthothérapie est un amalgame d'une grande variété de techniques manuelles thérapeutiques provenant principalement de la kinésithérapie et de la massothérapie. L'orthothérapie intervient principalement sur les systèmes musculaire et articulaire et vise le bon fonctionnement du système musculosquelettique. D’ailleurs, le préfixe ortho- signifie « droit » ou « correct »[1], ce qui exprime bien l’idée de correction de la posture à la base de l'orthothérapie.

Applications thérapeutiques[modifier | modifier le code]

L'orthothérapie s'adresse aux personnes aux prises à des douleurs musculaires et articulaires et vise à corriger les effets sur le corps d'une mauvaise posture, d'une blessure, d'une lésion attribuée à un travail répétitif, d'un trouble musculosquelettique (TMS) ou d'un mode de vie sédentaire. Les tensions musculaires, les micro-spasmes et les compensations peuvent être à l’origine de différentes affections comme les maux de dos, les maux de tête, les crampes et raideurs musculaires, les tendinites, les névralgies sciatiques et plusieurs autres que l'orthothérapie peut traiter par la correction de la posture et les exercices spécifiques. Les personnes sportives peuvent également tirer des bienfaits de l'orthothérapie puisque ces traitements permettent de préparer la musculature à l'effort et de calmer les spasmes musculaires dus à la fatigue de l'entraînement. L'orthothérapie permet aussi de réduire les stress physique et psychologique comme l’anxiété, d'améliorer la qualité du sommeil, de diminuer l’insomnie[2], de redonner une liberté de mouvements et d'avoir la possibilité d'une vie sans douleur.

Déroulement d'un traitement[modifier | modifier le code]

Un traitement d'orthothérapie commence par l'évaluation du patient à travers un questionnaire santé, l'observation de sa posture et de la marche, l'évaluation de ses mouvements, la palpation de ses muscles, etc. Un massage suédois intramusculaire spécifique, c'est-à-dire en profondeur et en lien avec votre TMS, est ensuite effectué afin d'activer la circulation sanguine et lymphatique et permet de détendre et d'assouplir la musculature afin de pouvoir traiter plus profondément le système squelettique. Par la suite, l'orthothérapeute pratique des mobilisations douces en PAC et respectant les mouvements articulaires normaux et naturelles, c'est-à-dire qu'il met en mouvement la partie du corps ou l'articulation qui fait l'objet de la consultation dans le but de lui rendre sa pleine mobilité.

Les mobilisations sont de 3 types :

  • passives, le thérapeute fait bouger le membre du client ;
  • actives, le client exécute le mouvement par lui-même ;
  • contrariées, le thérapeute oppose une résistance au mouvement du patient.

Les mobilisations sont exécutées de manière douce et lente, sans créer d'inconfort pour le patient[3].

L'orthothérapeute proposera à son patient une prise en charge un comportant un nombre de séances ainsi que différents exercices et soins pour la maison afin de maximiser les effets du traitement et d'apporter un soulagement durable.

Historique[modifier | modifier le code]

Au Canada[modifier | modifier le code]

Le nom orthothérapie a été donné dans les années 1970 par le Dr Arthur Albert Michele, un orthopédiste américain, et a été popularisé grâce à son livre Orthotherapy : Pain is not normal[4]. La discipline a ensuite été développée au Canada. Au Québec, la première école d'orthothérapie a été ouverte en 1976 par Yves Paré[3][5],[6]. En mai 2014, cette discipline est enseignée dans plusieurs écoles au Québec et au Canada.

Écoles de formation[modifier | modifier le code]

Au Canada[modifier | modifier le code]

Au Québec

OrthoWIM * avec sa division en rapport à l'enseignement MassKiOr cette division évalue et complète chez les thérapeutes une mise à niveau afin de le faire participer aux recherches sur le terrain des thérapies multidisciplinaires. Ces multiples recherches aident à démontrer leur efficacité pour mieux les utiliser et mieux protéger la population.

Après sa formation, la personne qui pratique l'orthothérapie porte le titre (non réservé) d'orthothérapeute[3] et doit, pour remettre des reçus d'assurance à ses clients aux fins de remboursement, faire partie d'une association professionnelle. Voici les plus actuel: La fédération des Orthothérapeutes du Canada, Le Réseau des Massothérapeutes Professionnels du Québec avec son Centre de recherche de la multidisciplinaire et multi-cliniques, ces fédérations avance dans l'entraide pour plus de professionnalisme et guide ses membres sur des nouvelles techniques et possibilités thérapeutiques.

La formation en orthothérapie enseignée au Québec et au Canada n'a pas d'équivalent en France, où l'on pratique plutôt la kinésithérapie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]