Orpesa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Orpesa
Oropesa del Mar
Blason de Orpesa Oropesa del Mar
Héraldique
Drapeau de Orpesa Oropesa del Mar
Drapeau
Orpesa
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Castellón Province de Castellón
Comarque Plana Alta
District judic. Castellón de la Plana
Maire
Mandat
Rafael H. Albert Roca (PP)
2011-2015
Code postal 12594
Démographie
Gentilé oropesano / a (es)
orpesí / ina (ca)
Population 9 339 hab. ()
Densité 353 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 05′ 37″ nord, 0° 08′ 00″ est
Altitude 33 m
Superficie 2 642 ha = 26,42 km2
Bordée par Méditerranée
Divers
Saint patron San Jaime et Virgen de la Paciencia
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne
Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
Orpesa
Oropesa del Mar
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Orpesa
Oropesa del Mar
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Orpesa
Oropesa del Mar
Liens
Site web www.oropesadelmar.es

Orpesa, en valencien, ou Oropesa del Mar, en castillan (dénomination officielle bilingue depuis le [1],[2]), est une commune d'Espagne de la province de Castellón dans la Communauté valencienne. Elle est située dans la comarque de Plana Alta et dans la zone à prédominance linguistique valencienne[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1169, Alors qu'il se trouvait à Jaca dans le nord de l'Aragon, le roi Alphonse le Chaste fit don aux templiers des châteaux à conquérir de Xivert et de Orpesa (es)[4]. Cependant la forteresse d'Orpesa avait été promise aux Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1149 par Raimond-Bérenger IV de Barcelone et lorsqu'elle fut finalement conquise au XIIIe siècle, elle leur fut assignée (1235). Les Hospitaliers y fondent une commanderie[5] qu'ils échangent finalement pour des biens à Borriana en 1249[6] puis les Templiers essayent de racheter Orpesa à la fin du XIIIe siècle mais sans succès[7].

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Empar Minguet i Tomàs, Els processos de normalització lingüística en l'àmbit municipal valencià, Valence, Universitat de València, , 1 199 p. (ISBN 84-370-6368-X), p. 386
  2. (es) Varaciones de los municipios de España desde 1842, Ministerio de administraciones públicas, , 364 p. (lire en ligne)
  3. Loi 4/1983 du 23 novembre 1983 relative à l'utilisation et l'enseignement du valencien
  4. (ca) Joaquín Miret y Sans, Les cases de Templers y Hospitalers en Catalunya : aplech de noves y documents històrichs, Casa Provincial de Caritat, , 619 p. (lire en ligne), p. 108-09 ; Próspero de Bofarull y Mascaró, Procesos de las antiguas cortes y parlamentos de Catalun̄a, (lire en ligne), p. 46 (doc. 13)
  5. (es) Enric Guinot Rodriguez, « El orden de San Juan del Hospital en la Valencia medieval », Aragón en la Edad Media, nos 14-15,‎ , p. 736 (lire en ligne)
  6. Guinot Rodriguez 1999, p. 728
  7. (en) Alan John Forey, The Templars in the Corona de Aragón, Oxford University Press, , 498 p. (lire en ligne), p. 27, 35, 74 (note 138-139)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]