Ornaisons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ornaisons
Pont des États du Languedoc
Pont des États du Languedoc
Blason de Ornaisons
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Canton Lézignan-Corbières
Intercommunalité Communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois
Maire
Mandat
Gilles Casty
2014-2020
Code postal 11200
Code commune 11267
Démographie
Gentilé Ornaisonais
Population
municipale
1 187 hab. (2014)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 10′ 54″ nord, 2° 50′ 17″ est
Altitude Min. 27 m – Max. 163 m
Superficie 10,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Ornaisons

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Ornaisons

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ornaisons

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ornaisons

Ornaisons est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ornaisons se trouve à 17 kilomètres de Narbonne, à 45 minutes du bord de mer et à 5 minutes de Lézignan-Corbières. Situé au milieu des vignobles des Corbières, dans le Languedoc-Roussillon, Ornaisons est un village de plus de 1 000 habitants, avec tous les services : épicerie, boulangerie, café, médecin, garagiste et artisans divers.

C'est un village d'origine romaine. Ornaisons est proche des Pyrénées avec ses pistes de ski, de la Montagne Noire, des châteaux cathares, de l'abbaye Sainte-Marie de Fontfroide et de la cité de Carcassonne. Ornaisons possède un remarquable pont sur l'Orbieu (sur la route de Cruscades), classé au patrimoine, des lavoirs, fontaines diverses.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ornaisons (latin Ornationes) signifierait "les ornements", en référence possible à l'imposante villa de Consentius, sise sur l'ager octavianus et décrite par Sidoine Apollinaire au Ve siècle[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1900 1908 Daniel Laur    
1908 1919 Emile Pauc    
1919 1934 Paul Bouissou    
1934 1944 Alphonse Malet    
1944 1969 Germain Doumerc    
1969 1976 Célestin Barbe    
1976 mars 2014 Jackie Casty PS  
mars 2014   Gilles Casty PS  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 187 habitants, en diminution de -3,18 % par rapport à 2009 (Aude : 3,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
284 350 361 386 553 671 707 841 812
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
865 968 1 108 1 066 1 258 1 454 1 575 1 534 1 355
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 440 1 417 1 305 1 197 1 119 1 107 1 092 980 977
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
962 929 902 903 943 951 1 111 1 226 1 187
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

École maternelle et élémentaire publique; 106 Élèves (2016-2017). Place Jean Moulin 11200 Ornaisons

Santé[modifier | modifier le code]

  • Un docteur: T. Sanchez (le 1er docteur s'est installé au village dans les années 1940).
  • Un pharmacien: Gandon (le 1er pharmacien s'est installé en 1945).
  • Un dentiste: M. Créac'h (1er dentiste en 1962).
  • Cabinet Kinésithérapeute: A. Laita (1er kiné en 1979).
  • Cabinet d'infirmières.

Sports[modifier | modifier le code]

Stade de la Bézarde. Type d'activité : Rugby à XIII.

L’Ornaisonnaise, trail. Course à pied, avec 3 courses proposés:

  • Course nature 11 km
  • Marche nordique 10 km
  • Course enfants

Les équipements mis à disposition sont :

  • un stade
  • un court de tennis
  • deux boulodromes
  • un terrain multi-sports
  • un jardin d'enfants
  • pour les coureurs et les marcheurs un parcourt Vita pour découvrir le Pech.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du village au cours du siècle.

  • La platrière: Dès le XVIIième siècle on trouve trace des platrières à Ornaisons. Exploitation prospère, elle a attiré au village une main d'oeuvre importante. Concurrée par les producteurs extérieurs et après un sursaut pendant la Deuxième Guerre elle a fermé défiinitivement en 1947.
  • La tuillerie: Existant déjà au XVIième siècle, elle a été prospéré pendant une longue période, puis a dû fermer pour les mêmes raisons.
  • Les lavandières: Il y a bien longtemps qu'on n'entend plus leur battoir sur le lingue au lavoir. Les lavandières d'Ornaisons faisaient le linge pour les familles riches des environs, aussi loin que Narbonne.

Aujourd'hui, plusieurs professionnels se sont installés dans le village. Il y a évidemment les viticulteurs (7 vignerons indépendants et une cave coopérative) et producteurs : une distillerie cooperative et une brasserie artisanale. Plusieurs producteurs de fruits et légumes. Les artisans sont divers: carreleur, électricien, climatisation, ferronnerie, serrurerie, maçonnerie, menuiserie, plaquiste, plomberie, chauffagiste, terrassement, peinture, taxis, méchanique automobile, etc.

Un hôtel et plusieurs gîtes et chambres d'hôtes se situent dans le village, attirant des nombreux touristes.

Deux cafés acceuillent les villageois.

En 2016 une brasserie artisanale c'est installée dans la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le pont des États de Languedoc bâti entre 1746 et 1752, monument historique inscrit en 1951. (Notice no PA00102843, base Mérimée, ministère français de la Culture )

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Adolphe Turrel (1856-1945), homme politique, né à Ornaisons.
  • Matthieu Lagrive (1979), pilote de course de motos, résident du village.
  • Rémi Casty (1985), joueur de rugby à XIII, international français, a grandi à Ornaisons.
  • Adolphe Turrel, député de l'Aude et ministre des travaux Publics de 1896 à 1898, né à Ornaisons.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Comme pour d'autres communes voisines, Ornaisons n'a jamais présenté un blason, ni pour la communauté, ni pour des habitants. Alors, faute d'armes propres, pour satisfaire aux obligations de l'édit de 1696, on a imaginé un compromis en reprenant les armes des deux précédents seigneurs particuliers: de Louet, de gueules, et le baron de Calvisson, au centre.

Le blason se lit ainsi: "Palé d'azur de gueules, semé de roses d'or brochantes sur les pals, qui est de Louet; sur le tout d'argent, au noyer de cinople qui est de Nogaret."

Blason de Ornaisons Blason Palé d'azur et de gueules, semé de roses d'or brochantes sur les pals ; sur le tout d'argent au noyer de sinople.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rémy VERDO, « Contribution à la toponymie audoise : Ornaisons », Nouvelle revue d'onomastique, no 56,‎ , p. 55-70
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

1.