Aller au contenu

Ornézan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ornézan
Ornézan
La rue principale d'Ornézan (2012).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Gers
Maire
Mandat
Étienne Savary
2020-2026
Code postal 32260
Code commune 32302
Démographie
Population
municipale
213 hab. (2021 en diminution de 6,99 % par rapport à 2015)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 30′ 42″ nord, 0° 36′ 10″ est
Altitude Min. 165 m
Max. 282 m
Superficie 12,13 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Auch
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Auch-3
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Ornézan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Ornézan
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
Ornézan
Géolocalisation sur la carte : Occitanie (région administrative)
Voir sur la carte administrative d'Occitanie (région administrative)
Ornézan

Ornézan Écouter (Ornesan en gascon) est une commune française située dans le sud du département du Gers en région Occitanie. Sur le plan historique et culturel, la commune est dans le pays d'Astarac, un territoire du sud gersois très vallonné, au sol argileux, qui longe le plateau de Lannemezan.

Exposée à un climat océanique altéré, elle est drainée par le Gers, le Cédon et par divers autres petits cours d'eau. La commune possède un patrimoine naturel remarquable composé de quatre zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique.

Ornézan est une commune rurale qui compte 213 habitants en 2021. Elle fait partie de l'aire d'attraction d'Auch. Ses habitants sont appelés les Ornézanais ou Ornézanaises.

Géographie

[modifier | modifier le code]

Localisation

[modifier | modifier le code]

La commune d'Ornézan se situe dans le canton d'Auch-3 et dans l'arrondissement de Mirande, dans l'aire d'attraction d'Auch, dans la vallée du Gers. Elle se trouve à 16 km au sud d'Auch et à 2 km au nord de Seissan[1]. Historiquement, Ornézan fait partie de l'Astarac.

Communes limitrophes

[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont Sansan, Seissan, Durban, Monferran-Plavès et Traversères.

Communes limitrophes d’Ornézan[2]
Durban Sansan Traversères
Ornézan Monferran-Plavès
Seissan

Géologie et relief

[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune d'Ornézan est coupé en deux par le Gers. Sur la rive gauche, on rencontre des terrasses de boulbènes traversées par des talus calcaires. Sur la rive droite, la plaine alluviale est suivie de strates de calcaires et de marnes en forte pente[1].

La superficie de la commune est de 1 213 hectares. L'altitude de la commune varie de 165 à 282 mètres[3].

Ornézan se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[4].

Hydrographie

[modifier | modifier le code]

Deux rivières traversent la commune[5] :

  • le Gers traverse la commune en son milieu du sud vers le nord ;
  • le Cédon délimite la frontière ouest de la commune avec la partie nord-ouest de la commune de Seissan.

Divers ruisseaux, pour la plupart propres à la commune d'Ornézan, y sont affluents du Gers[5] :

  • les ruisseaux de Barcelonne (délimitation sud avec Seissan), d'Embounet, de la Téoulère et de Larroque (délimitation nord avec Sansan) sur le versant ouest ;
  • le ruisseau de la Borde Blanche sur le versant est.

En 2010, le climat de la commune est de type climat du Bassin du Sud-Ouest, selon une étude s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[6]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique altéré et est dans la région climatique Aquitaine, Gascogne, caractérisée par une pluviométrie abondante au printemps, modérée en automne, un faible ensoleillement au printemps, un été chaud (19,5 °C), des vents faibles, des brouillards fréquents en automne et en hiver et des orages fréquents en été (15 à 20 jours)[7].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 13 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 15,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 768 mm, avec 10,2 jours de précipitations en janvier et 6,2 jours en juillet[6]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune d'Auch à 15 km à vol d'oiseau[8], est de 13,5 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 695,8 mm[9],[10]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d’émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[11].

Au , Ornézan est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[12]. Elle est située hors unité urbaine[13]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Auch, dont elle est une commune de la couronne[Note 1],[13]. Cette aire, qui regroupe 112 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[14],[15].

Occupation des sols

[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (79,2 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (79,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (35 %), zones agricoles hétérogènes (25,1 %), forêts (20,8 %), prairies (19,1 %)[16]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Morphologie urbaine

[modifier | modifier le code]

L'essentiel des zones d'habitation se situe le long de la D 929 et de la mairie en descendant vers le Gers. Un nouveau quartier s'est également développé derrière l'ancienne école[5].

Ornézan comprend en 2009 123 logements, parmi lesquels 83,1 % sont des résidences principales, 11,0 % sont des résidences secondaires et 5,9 % sont vacants. 86,0 % des ménages sont propriétaires de leur logement[17].

Voies de communication et transports

[modifier | modifier le code]
Entrée d'Ornézan par la C1.
  • Ornézan est traversée du nord au sud par la D 929 qui relie Auch à Lannemezan.
  • En direction de l'est, la C1 rejoint la D 104 qui relie Seissan à Saramon[5].

Risques majeurs

[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune d'Ornézan est vulnérable à différents aléas naturels : météorologiques (tempête, orage, neige, grand froid, canicule ou sécheresse), inondations et séisme (sismicité faible). Il est également exposé à un risque technologique, et le risque industriel[18]. Un site publié par le BRGM permet d'évaluer simplement et rapidement les risques d'un bien localisé soit par son adresse soit par le numéro de sa parcelle[19].

Risques naturels

[modifier | modifier le code]

Certaines parties du territoire communal sont susceptibles d’être affectées par le risque d’inondation par débordement de cours d'eau, notamment le Gers, le Cédon. La cartographie des zones inondables en ex-Midi-Pyrénées réalisée dans le cadre du XIe Contrat de plan État-région, visant à informer les citoyens et les décideurs sur le risque d’inondation, est accessible sur le site de la DREAL Occitanie[20]. La commune a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les inondations et coulées de boue survenues en 1999, 2000, 2009 et 2014[21],[18].

Carte des zones d'aléa retrait-gonflement des sols argileux d'Ornézan.

Le retrait-gonflement des sols argileux est susceptible d'engendrer des dommages importants aux bâtiments en cas d’alternance de périodes de sécheresse et de pluie. La totalité de la commune est en aléa moyen ou fort (94,5 % au niveau départemental et 48,5 % au niveau national). Sur les 122 bâtiments dénombrés sur la commune en 2019, 122 sont en aléa moyen ou fort, soit 100 %, à comparer aux 93 % au niveau départemental et 54 % au niveau national. Une cartographie de l'exposition du territoire national au retrait gonflement des sols argileux est disponible sur le site du BRGM[22],[Carte 2].

Par ailleurs, afin de mieux appréhender le risque d’affaissement de terrain, l'inventaire national des cavités souterraines permet de localiser celles situées sur la commune[23].

Concernant les mouvements de terrains, la commune a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par la sécheresse en 1989 et par des mouvements de terrain en 1999[18].

Risques technologiques

[modifier | modifier le code]

La commune est exposée au risque industriel du fait de la présence sur son territoire d'une entreprise soumise à la directive européenne SEVESO[24].

Ornézan vient du patronyme latin Ornatius, suivi du suffixe anum, sans doute le propriétaire du domaine situé en ce lieu à l'époque gallo-romaine[25]. Le lieu est désigné dans les textes anciens sous le nom de Ornezanus.

Le nom de la commune en occitan gascon est Ornesan[26].

Le monument aux morts.
Le château d'Ornézan.
Ornézan sur la carte de Cassini au XVIIIe siècle

Une occupation dès l'ère gallo-romaine est attestée par un four à tuiles, trouvé près de l'actuelle route départementale et des vestiges divers et des mosaïques, trouvés au lieu-dit de Sempé. Le même site livre également une épitaphe paléo-chrétienne, sans doute mérovingienne, lieu possible d'une ancienne nécropole et de la première église de la paroisse d'Ornézan[1].

Au Moyen Âge, Ornézan est un castelnau qui se construit autour du château au XIIIe siècle et obtient ses coutumes en 1320-1322[25].

Politique et administration

[modifier | modifier le code]

En 1793, la commune d'Ornézan fait partie du canton de Seissan au sein du district d'Auch. Elle est rattachée en 1801 au canton d'Auch-Sud au sein de l'arrondissement d'Auch puis, en 1973, au canton d'Auch-Sud-Est, devenu en 1985 canton d'Auch-Sud-Est-Seissan[3].

À compter des élections départementales de 2015, la commune rejoint le nouveau canton d'Auch-3.

Administration municipale

[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal d'Ornézan comprend, en plus du maire, trois adjoints et sept conseillers municipaux[25].

Budget de fonctionnement de la commune (en milliers d'euros)[27]
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
123 120 130 126 132 473 166 161 161 180 172 178 190

Liste des maires

[modifier | modifier le code]
La mairie
Liste des maires successifs[28]
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1953 Julien Labadens    
1953 1959 Julien Lacassagne    
1959 1968 Germain Tico    
1968 1983 Julien Lacassagne    
1983 1989 Guy Defaut    
1989 2001 Francis Meau    
mars 2001 En cours Étienne Savary[31] DVD Agriculteur, chevalier du Mérite agricole[32]
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[33]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[34].

En 2021, la commune comptait 213 habitants[Note 2], en diminution de 6,99 % par rapport à 2015 (Gers : +0,79 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
299273305322364323350344345
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
342332309322297314271255256
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
240247239229239265215221222
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021
209209216225237248237229213
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[35].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[36] 1975[36] 1982[36] 1990[36] 1999[36] 2006[37] 2009[38] 2013[39]
Rang de la commune dans le département 188 207 174 156 156 145 156 172
Nombre de communes du département 466 462 462 462 463 463 463 463

Enseignement

[modifier | modifier le code]

L'enseignement élémentaire est regroupé avec les communes d'Orbessan, Sansan, Traversères, Boucagnères et Durban[40]. L'école maternelle est située à Orbessan tandis que l'école primaire se situe à Ornézan. Le centre de loisirs le plus proche est celui de Seissan[41].

L'école élémentaire publique d'Ornézan accueille 14 élèves en 2013[42].

Manifestations culturelles et festivités

[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de médecin à Ornézan. Les médecins et pharmacie les plus proches sont à Seissan et l'hôpital est à Auch.

  • Club cycliste ACO Les Canaris[45]
  • Club de randonnée Rand'Ornézan[46]

Revenus de la population et fiscalité

[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage est de 35 796 [47].

En 2009, le revenu fiscal médian des ménages par unité de consommation est de 19 066 . Le revenu net déclaré moyen par foyer fiscal est de 18 978  et 49,3 % des foyers fiscaux sont imposables[17].

L'effectif total de l'emploi sur Ornézan en 2009 est de 55 personnes, parmi lesquelles 74,0 % sont salariées. L'effectif total a augmenté de 7,4 % de 1999 à 2009[17].

En 2009, le taux d'activité des 15-64 ans est de 80,6 % et le taux de chômage de 5,6 %. La commune comprend au 13 demandeurs d'emploi toutes catégories confondues, parmi lesquels figurent 7 demandeurs d'emploi de catégorie A[17].

Entreprises et commerces

[modifier | modifier le code]

Ornézan possède une zone d'activité, située au nord du village. On y trouve notamment un producteur d'engrais et de fertilisants ainsi qu'une entreprise de bois.

Culture locale et patrimoine

[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]

Fichier audio
La sonnerie de 18h suivie du carillon de l'église.
noicon
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?
  • Église Sainte-Catherine : construite vers la fin du Moyen Âge, son chevet est orné d'un grand retable en bois à la gloire de sainte Catherine et classé aux monuments historiques[1] ;
  • Château du XIIIe siècle, agrandi au XVIe siècle : « Le château est constitué par un long corps de logis parallélépipédique haut de deux étages. Deux tours flanquent chacune de ses extrémités nord-ouest et nord-est et le dépassent d’un étage supplémentaire. À l'angle sud-est de la première, une tour ronde entièrement dans œuvre assure la circulation verticale de l'édifice sur toute sa hauteur. Une tourelle demi-hors œuvre, en surplomb mais portant sur pied, garnit sur les deux tiers supérieurs de sa hauteur l'angle sud-est de la seconde tour. »[48] ;
  • L'ancien moulin à eau ;
  • Le pont sur le Gers ;
  • De nombreuses croix anciennes[25], dont une croix de mission en fer forgé sur la place de l'Église[1].

Deux autres églises ont totalement disparu, aux lieux-dits de Sempé et de Pompeyrin[1].

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]
  • Édouard Lartet (1801-1871) : paléontologue y ayant vécu dans sa jeunesse alors qu'il était avocat au château d'Ornézan, acquis par sa famille[1],[49].

Bibliographie

[modifier | modifier le code]

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

[modifier | modifier le code]

Notes et cartes

[modifier | modifier le code]
  • Notes
  1. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).
  2. « Cartographie interactive de l'exposition des sols au retrait-gonflement des argiles », sur infoterre.brgm.fr (consulté le ).

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a b c d e f et g Georges Courtès (dir.), Communes du département du Gers, vol. I : Arrondissement d'Auch, Auch, Société archéologique et historique du Gers, , 460 p. (ISBN 2-9505900-7-1, BNF 39151085).
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Plan séisme
  5. a b c et d Carte IGN sous Geoportail
  6. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  7. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  8. « Orthodromie entre Ornézan et Auch », sur fr.distance.to (consulté le ).
  9. « Station Météo-France « Auch » (commune d'Auch) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  10. « Station Météo-France « Auch » (commune d'Auch) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  11. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  12. « La grille communale de densité », sur insee,fr, (consulté le ).
  13. a et b Insee, « Métadonnées de la commune ».
  14. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Auch », sur insee.fr (consulté le ).
  15. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  16. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  17. a b c et d Insee Résumé statistique
  18. a b et c « Les risques près de chez moi - commune d'Ornézan », sur Géorisques (consulté le ).
  19. BRGM, « Évaluez simplement et rapidement les risques de votre bien », sur Géorisques (consulté le ).
  20. DREAL Occitanie, « CIZI », sur occitanie.developpement-durable.gouv.fr (consulté le ).
  21. « Dossier départemental des risques majeurs dans le Gers », sur gers.gouv.fr (consulté le ), partie 1 - chapitre Risque inondation.
  22. « Retrait-gonflement des argiles », sur le site de l'observatoire national des risques naturels (consulté le ).
  23. « Liste des cavités souterraines localisées sur la commune d'Ornézan », sur georisques.gouv.fr (consulté le ).
  24. « Dossier départemental des risques majeurs dans le Gers », sur gers.gouv.fr (consulté le ), chapitre Risque industriel.
  25. a b c et d Valdegers.fr
  26. (oc) Toponimia occitana e senhalizacion en occitan : Gèrç
  27. Finances.gouv.fr
  28. Secrétariat de la mairie d'Ornézan
  29. [source insuffisante]Archives départementales du Gers - Registres d'état civil d'Ornézan
  30. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u Archives départementales du Gers - Registres d'état civil d'Ornézan
  31. Site de la préfecture - Fiche de Ornézan
  32. « Etienne Savary promu », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  33. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  34. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  35. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  36. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le ).
  37. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le ).
  38. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le ).
  39. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le ).
  40. La Dépêche, Ornézan. Les enfants du RPI fêtent Noël, 25 décembre 2013
  41. Ornezan/Orbessan. Ce qui change pour le RPI, La Dépêche du Midi, 31 aout 2013
  42. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, école d'Ornézan
  43. Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, BNF 35576310).
  44. Ornézan. La Sainte-Catherine a tenu ses promesses, La Dépêche du Midi, 30 novembre 2011
  45. Ornézan. Bon braquet des «canaris, La Dépêche du Midi, 28 août 2013
  46. Rand Ornézan en assemblée, La Dépêche du Midi, 5 décembre 2012
  47. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  48. Jean-Henri Ducos, Dictionnaire des châteaux de France : Guyenne, Gascogne, Béarn, Pays-Basque, sous la direction de Jacques Gardelles, Paris, Berger-Levrault, , p. 262.
  49. Bulletin de la Société archéologique, historique littéraire & scientifique du Gers, Excursion du 4 mars 1962 dans les vallées du Gers et du Cédon, Premier trimestre 1962