Orlane Kanor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Orlane Kanor
Orlane Kanor en 2016.
Orlane Kanor en 2016.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (25 ans)[1]
Lieu Les Abymes (Guadeloupe)
Taille 1,79 m
Masse 67 kg
Poste arrière gauche
Situation en club
Club actuel Metz Handball
Numéro 17
Parcours junior
Saisons Club
0000-2015Drapeau de la Guadeloupe Zayen Morne-à-l'Eau
2015-2016 Metz Handball
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
depuis 2016 Metz Handball
*Statistiques en compétitions nationales et continentales.
Sélections en équipe nationale
Année(s)Équipe M. (B.)
depuis 2017 France50 (85)[2]

Orlane Kanor, née le aux Abymes (Guadeloupe), est une handballeuse internationale française évoluant au poste d'arrière gauche.

En 2017, elle est championne du monde avec l'équipe de France. Elle décroche le titre de championne d'Europe en 2018 avec l'équipe de France.

Elle est la sœur jumelle de Laura Kanor, également handballeuse[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le aux abymes de sa mère Marie Céline fleurival, Gérante d'un petit restaurant le Coquillage au bord de la plage de Saint-Anne, elle commence a pratiqué le handball dans sa jeunesse.En 2015, elle quitte sa Guadeloupe natale et son club de le Zayen la Morne à l'eau ou l'Intrépide de Saint-Anne[4] pour rejoindre le centre de formation du Metz Handball[5]. Elle fait ses débuts en équipe première durant la saison 2016-2017 et se fait très vite remarquer avec de belles performances au cours de l'automne 2016, durant l'absence sur blessure de Xenia Smits[6].

En , à l'occasion de la convocation d'une équipe de France A', elle est appelée par Olivier Krumbholz, sélectionneur national, à participer à un stage concomitant à l'étape de mars de la Golden League[7].

En , elle est retenue en équipe de France pour les matchs de fin de saison face à la Norvège[8]. Elle fait ses débuts en sélection à cette occasion[9],[10].

Avec Metz, son entraîneur lui donne régulièrement l'occasion d'exprimer ses qualités de puissance et de prendre de plus en plus de responsabilités dans l'équipe, en championnat comme en Ligue des champions[11]. À l'automne, elle est convoquée pour la préparation au championnat du monde puis retenue dans la sélection qui remporte la compétition[12].

Son temps de jeu limité durant le tournoi lui permet néanmoins de se montrer décisive en finale où elle entre cinq minutes en fin de match pour deux buts inscrits[13]. Pour sa première grande compétition internationale, elle remporte le titre de championne du monde avec l'équipe de France en s'imposant face à la Norvège en finale (23-21), seulement six mois après ses débuts à ce niveau.

L'année suivante, elle devient également championne d'Europe, détenant donc les deux couronnes internationales simultanément. Durant la compétition, elle poursuit sa progression en équipe de France, étant notamment décisive à plusieurs reprises face à la Suède[14] ou lors du match d'ouverture face à la Russie[15]. Elle y prend une place de plus en plus importante dans le collectif et apporte notamment une capacité à prendre des tirs de loin grâce à son exceptionnelle détente verticale[16],[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

compétitions internationales
compétitions nationales

En sélection[modifier | modifier le code]

championnats du monde
championnats d'Europe

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche d'Orlane Kanor », sur www.eurohandball.com, Fédération européenne de handball (consulté le )
  2. « Fiche d'Orlane Kanor », sur Site de l'équipe de France féminine, Fédération française de handball (consulté le )
  3. « Metz Handball : les secrets du duo Kanor-Nocandy », sur www.republicain-lorrain.fr, Le Républicain lorrain,
  4. « Handball : Kanor-Blonbou, de la Guadeloupe à l’équipe de France », sur Le Républicain lorrain, (consulté le )
  5. « Metz Handball : les secrets du duo Kanor-Nocandy », sur www.republicain-lorrain.fr, Le Républicain lorrain, .
  6. « Handball : Orlane Kanor, la nouvelle pépite de Metz ? », sur www.republicain-lorrain.fr, Le Républicain lorrain, .
  7. « EdF – L’équipe de France A’ relancée par Olivier Krumbholz », sur www.handlfh.org, Ligue féminine de handball, .
  8. « EdF – Les 16 joueuses retenues pour la Norvège », sur www.handlfh.org, Ligue féminine de handball, .
  9. « Handball - Mondial 2017 (préparation) : Les Bleues battues en Norvège », sur sports.orange.fr, Orange sport, .
  10. « EDF F : Les Bleues en congés sans solde », sur www.handzone.net, .
  11. « EDF F: Pour Orlane Kanor, c'est Noël en novembre », sur www.handzone.net, .
  12. « EdF – Les 18 Bleues qui vont s’envoler pour l’Allemagne », sur www.handlfh.org, Ligue féminine de handball,
  13. « Mondial F : Elles sont devenues les Reines ! », sur www.handzone.net,
  14. « Euro 2018 féminin de handball : Orlane Kanor, l’artilleuse des Bleues », sur www.lemonde.fr, Le Monde,
  15. « Orlane Kanor, la pépite bleue », sur handnews.fr,
  16. « Euro 2018 – Finale - La parole est à l’attaque », sur handnews.fr,
  17. « Handball. Euro féminin : Orlane Kanor, un rayon de soleil pour les Bleues », sur www.ouest-france.fr, Ouest France,
  18. Ne participe pas à la finale.
  19. https://www.ihf.info/sites/default/files/competitions/b18ddd17-4cb0-454b-8c86-6624aa5815db/pdf/108MTR.PDF

Liens externes[modifier | modifier le code]