Orlanda Amarílis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orlanda Amarílis
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
LisbonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Orlanda Amarílis, née en 1924 à Assomada, sur l'île de Santiago, et morte le à Lisbonne[1], est une femme de lettres cap-verdienne. Son nom est souvent associé à celui de son mari, l'écrivain portugais Manuel Ferreira, lui-même spécialiste de littérature luso-africaine.

Orlanda Amarílis collabora au premier numéro de l'éphémère revue littéraire Certeza[2] avec une réflexion sur les femmes, « Acêrca da Mulher »[3].

Très impliqué dans la promotion de la littérature lusophone, le couple a beaucoup voyagé (Nigeria, Canada, États-Unis) et vécu notamment à Goa et en Angola[4].

Les deux recueils de nouvelles d'Orlanda Amarílis abordent des thèmes tels que la condition féminine au Cap-Vert et une identité cap-verdienne en devenir[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.publico.pt/culturaipsilon/noticia/morreu-a-contista-caboverdiana-orlanda-amarilis-19242014-1622186
  2. a et b (en) Richard A. Lobban Jr et Paul Khalil Saucier, « Orlanda Amarílis », Historical dictionary of the Republic of Cape Verde, Scarecrow Press, Lanham, Maryland ; Toronto ; Plymouth, 2007, p. 23 (ISBN 978-0-8108-4906-8)
  3. (pt) Version numérisée sur le site de l'Universidade Jean Piaget de Cabo Verde [1]
  4. (en) Charlotte H. Bruner (dir.), The Heinemann book of African women's writing, Heinemann, Oxford, 1993, p. 189 (ISBN 0-435-90673-9)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charlotte H. Bruner (dir.), « Orlanda Amarílis », The Heinemann book of African women's writing, Heinemann, Oxford, 1993, p. 34 et suiv. (ISBN 0-435-90673-9)
  • (en) Albert Gérard, « The Literature of Cape Verde », African Arts, vol. 1, no 2, hiver 1968, p. 62-64
  • (en) Gregory McNab, « Sexual Difference: The Subjection of Women in Two Stories by Orlanda Amarílis », Luso-Brazilian Review, vol. 24, no 1, été 1987, p. 59-68
  • (pt) Benjamin Abdala Junior, « Globalização, Cultura e Identidade em Orlanda Amarílis », Portuguese Literary & Cultural Studies (PLCS), vol. 8, printemps 2002, p. 213-226
  • (pt) Jane Tutikian, Inquietos Olhares: A construção do processo de identidade nacional nas obras de Lídia Jorge e Orlanda Amarílis, Editora Arte & Ciência, São Paulo, 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]