Ori and the Will of the Wisps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ori
and the Will of the Wisps
Image illustrative de l’article Ori and the Will of the Wisps

Éditeur Xbox Game Studios
Développeur Moon Studios
Musique Gareth Coker

Date de sortie
Genre Jeu de plates-formes, metroidvania
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Média Distribution numérique, Disque optique
Contrôle Manette de jeu, Clavier

Moteur Unity

Site web www.orithegame.com
Série

Ori and the Will of the Wisps est un jeu vidéo de plates-formes et d'aventure développé par Moon Studios et édité par Xbox Game Studios, sorti le sur Xbox One et Microsoft Windows. Annoncé lors de la conférence de Microsoft à l'E3 2017, il fait suite à Ori and the Blind Forest sorti en .

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Ori and the Will of the Wisps est un jeu de plates-formes en deux dimensions dans lequel le joueur incarne Ori, un esprit sylvestre blanc. Le système de combat du précédent opus est revu, notamment par l'ajout d'armes que peut porter Ori[1]. Moon Studios affirme avoir étudié et s'être inspiré de jeux sortis après Ori and the Blind Forest, comme Hollow Knight ou Axiom Verge[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jeu commence peu après les événements de Ori and the Blind Forest à Nibel. Ori admire le paysage depuis le Nid d'Hirondelles avant d'être appelé par Gumo pour assister à un heureux événement. Le dernier œuf de Kuro sauvé des flammes dans le premier opus éclôt, donnant naissance à Ku. L'oiseau est né avec une aile endommagée, le rendant incapable de voler avant que Gumo n'appose la plume de Kuro sur son aile. Ku et Ori s'envolent pour finalement se rendre à Niwen, où une tempête provoque la séparation d'Ori et Ku.

Tombé dans le marais de Mornonde, Ori se met à la recherche de Ku et vient à faire la rencontre de Kwolok, un crapaud géant protecteur des Mokis, petits êtres peuplant le marais. Il demande par la suite à Ori de refaire fonctionner le Moulin de La Source pour ainsi purifier l'eau de Niwen et permettant à Ori d'entrer dans le Bois du Silence, le cimetière des hiboux où Ku était tombée. Kwolok donne également à Ori un feu follet, la Voix de la forêt, pour les guider dans leur voyage. Pendant qu'Ori entre dans les Bassins de Luma, Naru et Gumo, réalisant où se trouvent Ori et Ku, se dirigent vers Niwen grâce à un radeau. Ori réussit à purifier l'eau à nouveau en refaisant tourner le Moulin. Par la suite, celui-ci se rend dans le Bois du Silence et fini par retrouver Ku mais les deux amis rencontrent brièvement Shriek, un hibou squelettique né orphelin à la naissance dans la cendre et la poussière et rejeté par le reste de son espèce à cause de son physique. Ori et Ku tentent d'échapper au Bois du Silence et à Shriek, mais celle-ci les découvre et, dans un élan de rage, sépare Ori de Ku puis blesse très gravement cette dernière qui se retrouve plongée dans un profond sommeil.

De retour à la caverne de Kwolok avec Ku blessée, le crapaud explique que la Voix de la forêt n'est pas à pleine puissance et en tant que tel, est incapable d'aider Ku dans son état actuel. En raison du décès du Saule Esprit, la lumière qu'il transportait s'est brisée et s'est dispersée à travers Niwen, laissant la forêt vulnérable à la corruption et au déclin qui ont tué tous les esprits gardiens du Saule et les hiboux dans le Bois du Silence dont les parents de Shriek avant sa naissance. Kwolok demande à Ori de rechercher les quatre autres feux follets: la Mémoire dans le territoire enneigé de Baur au Nord, les Yeux dans les Tréfonds de Fongesylve au Sud, la Force dans les Bassins de Luma à l'Ouest et le Cœur de la forêt dans les Ruines d'Âprevent à l'Est, et de les fusionner avec la Voix pour reformer la lumière du Saule Esprit. Au cours de ce voyage, il rencontre à nouveau Kwolok dans les Bassins de Luma, sous le contrôle d'une créature hostile rencontrée précédemment par Ori dans le Moulin de La Source. Ori brise son contrôle sur Kwolok, permettant à Kwolok de tuer la créature. Affaibli par le combat Kwolok meurt peu de temps après. Dans ses dernières paroles, Kwolok plaide pour qu'Ori veille sur Niwen, déclarant qu'Ori est peut-être le seul à pouvoir le faire.

Ori trouve finalement les cinq feux follets et les fusionne pour reformer Seir, la lumière dorée. Ori et Seir se dirigent vers la Crête Larmoyante leur permettant de rejoindre le Saule Esprit, mais ils sont pris en embuscade par Shriek au Terrain de Chasse. Prête à leur infliger le coup de grâce, Seir attaque Shriek pour défendre Ori, Shriek est repoussée et Ori tente de la faire revenir à la Lumière. Shriek aveuglée par la rage et les ténèbres rejette la gentillesse d'Ori et s'enfuit. En arrivant au Saule Esprit, Seir le fait revivre pendant un instant, l'arbre déclare à Ori qu'il ne peut plus porter Seir et lui demande de fusionner avec Seir pour restaurer Niwen, Ori devrait donc abandonner sa vie qu'il mène avec sa nouvelle famille. Avant que Seir ne puisse fusionner avec Ori, Shriek réapparaît et attrape la Lumière dorée avec ses serres. Après une dure bataille, Ori bat Shriek, qui, toujours réticente à accepter le changement, retourne dans le Bois du Silence. Blessée, elle rejoint ses parents décomposés pour s'y glisser sous une de leurs ailes à la recherche d'un réconfort impossible.

Pendant ce temps, Ori, lui aussi blessé, rampe vers la Lumière, il abandonne la plume de Kuro juste avant de fusionner avec Seir pour ne faire plus qu'un avec celle-ci. Ainsi, Niwen renaît petit à petit de ses cendres. Arrivés à Niwen plus tôt, Naru et Gumo découvrent le corps de Ku veillé par plusieurs Mokis, en pleurs suite à cette découverte, ils assistent par la suite à la renaissance de la forêt. Ku renaît grâce au sacrifice d'Ori, son aile endommagée dès la naissance l'empêchant de voler est réparée grâce à ce processus. Suite à cet événement, Ku, Naru et Gumo retrouvent le lieu où Ori et Seir ont fusionné. Croyant ne plus revoir leur ami, ils assistent devant leurs yeux à l'éclosion d'une graine donnant naissance à un nouvel Arbre aux Esprits. Les trois travaillent ensemble pour permettre à l'arbre de s'épanouir. C'est à ce moment qu'on découvre que le narrateur du jeu n'est autre que Ori racontant son périple avant qu'il ne devienne le nouveau gardien de Niwen, racontant les événements qui ont précédé sa fusion avec Seir. Au fil du temps, l'Arbre aux Esprits grandit et la vie a recommencé. Le jeu se termine avec le renouvellement du cycle, durant un coup de vent, un nouveau gardien spirituel se détache de l'arbre nous rappelant les premiers instants de l'opus précédent, la boucle est bouclée.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu est annoncé lors de la conférence de Microsoft à l'E3 2017[3]. Une seconde bande-annonce à l'E3 2018 annonce une sortie en 2019[4]. Celle-ci est finalement reportée au à l'E3 2019[5], puis repoussée d'un mois supplémentaire aux Game Awards 2019[6].

Comme celle du précédent opus, la bande-son est composée par Gareth Coker[7],[8].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Game Informer (US) 9,5/10[9]
PC Gamer (UK) 81/100[10]
Presse numérique
Média Note
Destructoid (US) 9,5/10[11]
Gameblog (FR) 8/10[12]
Gamekult (FR) 8/10[13]
GameSpot (US) 8/10[14]
GamesRadar+ (US) 4,5/5[15]
IGN (US) 9/10[16]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[17]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 90/100[18],[19]

Ori and the Will of the Wisps reçoit à sa sortie un très bon accueil critique, Metacritic lui donnant la note de 90/100 sur Xbox One et PC[18],[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Samuel Horti, « Everything we know about Ori and the Will of the Wisps », sur PC Gamer, (consulté le 20 février 2020)
  2. (en) Dom Peppiatt, « Ori & the Will of the Wisps: How Moon Studios aims to 'perfect the Metroidvania genre' », sur Daily Star, (consulté le 20 février 2020)
  3. (en-US) Joe Skrebels, « Ori and the Will of the Wisps Revealed », sur IGN, (consulté le 18 juin 2017)
  4. Camille Allard, « E3 2018 : Ori and the Will of the Wisps se dévoile dans un poétique trailer », sur Gameblog, (consulté le 31 décembre 2019)
  5. « E3 2019 : Ori And The Will Of The Wisps arrivera le 11 février 2020 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 31 décembre 2019)
  6. « The game awards, les annonces - Ori and the Will of the Wisps s'évapore vers le mois de mars », sur Gamekult, (consulté le 31 décembre 2019)
  7. (en-US) « Free MP3 of Gareth Coker's E3 Teaser Music | Ori », Ori,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juin 2017)
  8. Vincent De Lavaissiere, « E3 2017 : Ori and the Will of the Wisps annoncé avec émotion », IGN France,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juin 2017)
  9. (en) Andrew Reiner, « Ori And The Will Of The Wisps Review – Even Better Than The Original », sur Game Informer, (consulté le 10 mars 2020)
  10. (en-US) Tyler Wilde, « Ori and the Will of the Wisps review », sur PC Gamer, (consulté le 10 mars 2020)
  11. (en) Chris Carter, « Review: Ori and the Will of the Wisps », sur Destructoid, (consulté le 10 mars 2020)
  12. Thomas Pillon, « TEST d'Ori and the Will of the Wisps : Le plus beau des metroidvania ? », sur Gameblog, (consulté le 15 mars 2020)
  13. Le Père Fidalbion, « ORI AND THE WILL OF THE WISPS : LE JUSTE ESPRIT », sur Gamekult, (consulté le 15 mars 2020)
  14. (en-US) Steve Watts, « Ori And The Will Of The Wisps Review - Mori Ori Stori », sur GameSpot, (consulté le 15 mars 2020)
  15. (en) Austin Wood, « Ori and the Will of the Wisps review: "A short but sublime action-platformer" », sur GamesRadar+, (consulté le 10 mars 2020)
  16. (en) Brandin Tyrrel, « Ori and the Will of the Wisps Review - IGN », sur IGN, (consulté le 10 mars 2020)
  17. « Test du jeu Ori and the Will of the Wisps », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 10 mars 2020)
  18. a et b (en) « Ori and the Will of the Wisps », sur Metacritic (consulté le 21 mars 2020)
  19. a et b (en) « Ori and the Will of the Wisps », sur Metacritic (consulté le 21 mars 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]