Orgue Boizard de l'abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Orgue Boizard de l'abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache
Image illustrative de l’article Orgue Boizard de l'abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Commune Blason Saint-Michel (Aisne).svg Saint-Michel
Édifice Abbaye de Saint-Michel
Latitude
Longitude
49° 55′ 39″ nord, 4° 08′ 05″ est
Facteurs
Construction Jean Boizard (1714)
Restauration Haerpfer-Erman (1983)
Caractéristiques
Jeux 31
Claviers 4 claviers et un pédalier
Protection Logo monument historique Classé MH (instrument, 1950)
Logo monument historique Classé MH (buffet, 1969)

L'orgue Boizard de l'Abbaye de Saint-Michel, dans le département de l'Aisne, est un des rares instruments du XVIIIe siècle parvenu presque à l'identique jusqu'au XXIe siècle, ayant été préservé par un exceptionnel concours de circonstances.

Cet orgue est un exemple typique d'orgue du temps de Louis XIV. Il est donc très adapté à l'exécution authentique des œuvres des maîtres français de cette époque et a été utilisé pour de nombreux enregistrements.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction et protection[modifier | modifier le code]

Construit en 1714 pour l'abbatiale par le facteur Jean Boizard (1666-1717). Peu de temps après son achèvement, en 1715, l'orgue échappe à un incendie. Il sera épargné par la tourmente révolutionnaire, l'abbaye et ses dépendances ayant été achetées en 1791 par un riche particulier aux fermes convictions chrétiennes, Jean-Louis Lalouette.

Un relevage complet est effectué en 1885 par le facteur Clovis Renault, de Signy-le-Petit.

Il échappe encore par miracle aux réquisitions de métal pendant la Première Guerre mondiale. En 1919, Félix Raugel attire l'attention sur son existence.

Il est classé monument historique en 1950[1]. Le buffet et la tribune ont été classés au titre d'objet, le 27 mars 1969[2].

Incendie et restauration[modifier | modifier le code]

Enfin, en 1971, pendant la nuit du 6 au , un incendie provoqué probablement par un court-circuit se produit dans une aile de l'abbaye et se propage dans les parties hautes de l'édifice et de l'abbatiale qui sont complètement détruites, nécessitant une longue et coûteuse reconstruction. L'orgue est à nouveau préservé du désastre. Démonté, il passe plusieurs années dans l'atelier du facteur Haerpfer-Erman, qui en assurera la restauration complète, dans l'état de 1714.

C'est André Isoir qui inaugure l'instrument remis en service lors d'un concert le .

Entre 1990 et 1997, le facteur Georg Westenfelder est chargé de sa maintenance et de quelques aménagements, dont le remplacement des claviers, l'installation d'une soufflerie traditionnelle, la révision de la tuyauterie (qui est d'origine) et l'harmonisation selon de tempérament en Ut de Rameau, en lieu et place du tempérament de Lambert Chaumont.

Composition de l’orgue[modifier | modifier le code]

L'instrument possède 31 jeux sur 4 claviers et un pédalier. La transmission est mécanique.

I Grand orgue
48 notes
Bourdon 16′
Montre 8′
Bourdon 8′
Prestant 4′
Flûte 4′
Quinte 3′
Doublette 2′
Quarte de nasard 2′
Tierce 13/5
Fourniture IV rangs
Cymbale III rangs
Grand cornet V rangs
Trompette 8'
Voix humaine 8′
Clairon 4′
II Positif
48 notes
Bourdon 8′
Flûte allemande 8′ (21 notes)
Montre 4′
Nasard 3′
Doublette 2′
Tierce 13/5
Larigot 11/3
Fourniture III rangs
Cymbale II rangs
Cromorne 8'


III Récit
25 notes
Cornet V rangs
IV Écho
30 notes
Cornet V rangs


Pédale
24 notes
Flûte 8′
Flûte 4′
Trompette 8′
Clairon 4′

Accessoires :

  • Accouplement Positif/Grand orgue à tiroir
  • Tirasse Grand orgue/Pédale
  • Tremblant fort, tremblant doux

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Louis Couperin. L'œuvre d'orgue (Orgue Saint Michel-en-Thiérache). 1998.
  • Brossard, Daquin, Balbastre, Dandrieu, Lebègue. Une nuit de Noël (Orgue J. Boizard Saint Michel-en-Thiérache), 1998.
  • Louis-Antoine Dornel, Pièces d'orgue & Simphonies (Gilles Harlé à l'orgue), 1999 (OCLC 658779709).
  • Lambert Chaumont, Pièces d'orgue (Serge Schoonbroodt), 1999 (OCLC 406365357).
  • Jean-Adam Guilain, Quatre suites pour le Magnificat (Orgue J. Boizard à Saint Michel-en-Thiérache), 2000.
  • Louis-Claude Daquin, Œuvres complètes (orgue J. Boizard à Saint Michel-en-Thiérache), 2003.
  • Nicolas Lebègue, Pièces d'orgue et motets (orgue Jean-Boizard à Saint Michel-en-Thiérache), 2005.
  • Guillaume-Gabriel Nivers, Messe, Suites et Motets (orgue J. Boizard Saint-Michel-en-Thiérache), 2006.
  • Michel Corrette, Concertos pour orgue & Noëls (Orgue J. Boizard Abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache), 2008.
  • François Couperin, Messe des Paroisses, Jean Luc Ho (Orgue J.Boizard Abbaye de Saint Michel-en-Thiérache),2019

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]