Organisation des guérillas des fedayin du peuple iranien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Organisation des guérillas des fedayin du peuple iranien
Image illustrative de l’article Organisation des guérillas des fedayin du peuple iranien
Logotype officiel.

L’Organisation des guérillas des fedayin du peuple iranien (OIPFG ou OGFPI ; en persan : سازمان چريک‌های فدايی خلق ايران), simplement connu comme Fadaiyan-e-Khalq (persan : فداییان خلق)[1] était une organisation clandestine de guérilla marxiste-léniniste en Iran[2].

Idéologie[modifier | modifier le code]

Emblème des Fedayin du Peuple

Idéologiquement, le groupe poursuivit une lutte anti-impérialiste et utilisa la "propagande par le fait" pour justifier sa lutte armée révolutionnaire contre le système monarchique iranien[3] et croyait au matérialisme[4]. Ils rejetèrent le réformisme, et furent inspirées par la pensée de Mao Zedong, Che Guevara et Régis Debray[2].

Ils critiquèrent le Front national et le Mouvement de libération comme des « organisations fantoches » de la petite bourgeoisie, prêchant le « changement pacifique ». Les Guérillas des Fedayin critiquèrent d'abord l'Union soviétique et le parti Tudeh, mais ils ont par la suite abandonné cette position après mise en place de la coopération avec le camp socialiste.

Bijan Jozani, connu comme le « père spirituel » de l'organisation, a beaucoup contribué à son idéologie, par l'écriture d'une série de brochures telles que la lutte contre le Shah de la Dictature, Ce qu'un révolutionnaire doit savoir et Comment la lutte armée se transformera en une lutte des masses ?. Les brochures furent suivies par les traités de Masoud Ahmadzadeh sur la Lutte armée: à la fois une stratégie et une tactique et La nécessité de la lutte armée et le rejet de la théorie de la survie par Amir Parviz Pouyan.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dilip Hiro, A Comprehensive Dictionary of the Middle East, Interlink Publishing, , 483–9 p. (ISBN 9781623710330), « Fedai Khalq ».
  2. a et b Ehsan Yarshater, Encyclopædia Iranica.[réf. non conforme]
  3. Peyman Vahabzadeh, Guerrilla Odyssey: Modernization, Secularism, Democracy, and the Fadai Period of National Liberation In Iran, 1971–1979, Syracuse University Press, , p. 100.
  4. Mahmood T. Davari, The Political Thought of Ayatollah Murtaza Mutahhari: An Iranian Theoretician of the Islamic State, Routledge, , 61 p. (ISBN 978-1-134-29488-6).