Organisation des États de la Caraïbe orientale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Organisation of Eastern Caribbean States
Carte de l'organisation
Carte des États membres

Création
Type Organisation de coopération régionale
Secrétariat Castries (Sainte-Lucie)
Langue(s) anglais
Membre(s) 7 États membres
2 États associés
Site web http://www.oecs.org/

L’Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO, en anglais Organisation of Eastern Caribbean States, OECS) est une organisation de consultation, de coopération et d'action concertée entre plusieurs pays et dépendances des Antilles orientales. Ses domaines d'activité prioritaires sont actuellement le commerce, le transport, le tourisme durable et la gestion des catastrophes naturelles.

Le principal organisme de l'OECO, le secrétariat, est basé à Castries, la capitale de Sainte-Lucie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'OECO a été créée le 18 juin 1981 par la signature du traité de Basseterre, à Basseterre, la capitale de Saint-Christophe-et-Niévès. L'OECO est le successeur des États associés des Antilles.

Membres[modifier | modifier le code]

L'OECO se compose actuellement de neuf États membres, répartis sur les petites Antilles. Ensemble, ils forment un archipel presque ininterrompu :

Les deux membres les plus isolés, Anguilla et les îles Vierges britanniques, ont obtenu le statut de membres associés, de fait les missions diplomatiques de l'OECO ne les représentent pas. Récemment, c'est la Martinique et la Guadeloupe qui ont demandé ce statut[1].

Six membres sont d'anciennes colonies du Royaume-Uni. Les trois autres, Anguilla, Montserrat et les îles Vierges britanniques, sont toujours des Territoires britanniques d'outre-mer. Huit des membres sont des Royaumes du Commonwealth, le neuvième, la Dominique, est une république.

Institutions[modifier | modifier le code]

Secrétariat[modifier | modifier le code]

Directeur général[modifier | modifier le code]

Le secrétariat de l’OECO est dirigé par le directeur général. Actuellement, le poste est occupé par le Dr. Len Ishmael (Sainte-Lucie) depuis le 12 mai 2003.

Cour suprême[modifier | modifier le code]

La cour suprême de la Caraïbe orientale, créée à l'époque des États associés des Antilles, est chargée des affaires judiciaires de l'OECO. Tout jugement de la plus haute court d'un État membre peut être à la cour suprême.

Banque centrale[modifier | modifier le code]

La majorité des membres de l'OECO participent à la banque centrale de la Caraïbe orientale (Eastern Caribbean Central Bank). Cette banque centrale gêre l'intégrité financière du bloc économique formé par les États membres, ainsi que celle du dollar des Caraïbes orientales. Tous les États membres — à l'exception des îles Vierges britanniques — utilisent cette monnaie.

Eastern Caribbean States

Missions diplomatiques[modifier | modifier le code]

  • Bruxelles, Belgique : Edwin Laurent, haut commissionnaire
  • Ottawa, Canada : Lorraine B. Williams, haut commissionnaire
  • Genève, Suisse : Elliott Paige, chargé d'affaires à l'organisation mondiale du commerce

Autres institutions communes[modifier | modifier le code]

Les autres institutions communes aux neuf membres sont la direction des télécommunications et la direction de l'aviation civile de l'OECO.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]