Organisation Consul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Organisation Consul
Création 1920
Créateur(s) Hermann Ehrhardt
Personnes-clés Ernst von Salomon
Nombre de membres 5 000

L'organisation Consul (O. C.) est une organisation armée nationaliste allemande, active pendant la République de Weimar.

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en 1920 après l'échec du putsch de Kapp par le capitaine Ehrardt dans la brigade du Freikorps qu'il commandait, elle était organisée en société secrète.

Fondée sur le refus du traité de Versailles et des conséquences de la Première Guerre mondiale, elle essaie de déstabiliser le système démocratique de la jeune république par des assassinats politiques.

Les cibles de l'organisation Consul[modifier | modifier le code]

Au moins 354 personnes sont assassinées pour des raisons politiques entre 1919 et 1922[1]. Se trouvent parmi les victimes connues :

L'organisation a des ramifications dans toute l'Allemagne et compte jusqu'à 5 000 membres. Le plus connu est l'écrivain Ernst von Salomon, alors âgé de vingt ans ; il est inculpé de complicité dans la préparation de l'assassinat de Rathenau puis condamné à cinq ans d'emprisonnement. Il raconte son expérience dans son roman autobiographique Les Réprouvés.

Interdite en 1922, l'organisation réapparaît sous la forme du Bund Wiking.

À l’époque du Troisième Reich, les membres de l'O.C. sont célébrés comme des « héros de la résistance nationale » (Helden des nationalen Widerstandes).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Waite 1969, p. 216.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert G. L. Waite, Vanguard of Nazism : The Free Corps Movement In Post-War Germany (1918-1923) [« L'avant-garde du nazisme : Le mouvement des « corps francs » dans l'Allemagne de l'après-guerre (1918-1923) »], New York, W. W. Norton and Company,‎ , 356 p. (ISBN 978-0-393-00181-5).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :