Orcinol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un composé chimique
Cet article est une ébauche concernant un composé chimique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Orcinol
Structure de l'orcinol
Structure de l'orcinol
Identification
Nom UICPA 3,5-dihydroxytoluène
Synonymes

orcine
5-méthylrésorcinol
1,3-dihydroxy-5-méthylbenzène

No CAS 504-15-4
No EINECS 207-984-2
PubChem 10436
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C7H8O2  [Isomères]
Masse molaire[1] 124,1372 ± 0,0068 g/mol
C 67,73 %, H 6,5 %, O 25,78 %,
Propriétés physiques
fusion 107,5 °C[2]
ébullition 289,55 °C[3]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn



Écotoxicologie
DL50 405 mg·kg-1 (souris, i.p.)[4]
290 mg·kg-1(souris, i.v.)[4]
772 mg·kg-1 (souris, oral)[5]
LogP 1,580[2]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'orcinol ou orcine est un composé phénolique naturel, présent dans de nombreux lichens par exemple Roccella tinctoria et Lecanora[6].

Structure[modifier | modifier le code]

L'orcinol est un cycle benzènique trisubstitué aux positions 1, 3 et 5 par un groupe méthyle et deux groupes hydroxy. Il fait donc partie des polyphénols et plus spécifiquement des benzènediols.

Apparence[modifier | modifier le code]

L'orcinol se cristallise avec une molécule d'eau sous la forme de prismes incolores qui rougissent à l'air libre. En présence de chlorure ferrique, sa solution aqueuse prend une couleur bleu-violet.

Orcinol

Synthèse[modifier | modifier le code]

L'orcinol peut être synthétisé par double hydroxylation du toluène (cependant il y a des risques d'obtenir d'autres isomères en sous-produits). Il est également possible de le synthétiser par condensation du 3-oxoglutarate de diméthyle par action avec le sodium.

Réactivité[modifier | modifier le code]

Contrairement au résorcinol il ne donne pas de fluorescéine avec l'anhydride phtalique. Son oxydation avec de l'ammoniaque donne l'orcéine, le principal colorant de l'orseille.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Il est utilisé dans la production de l'orcéine, ou comme réactif pour les tests de détection des pentoses, comme le test de Bial.

Isomères[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b (en) « Orcinol » sur ChemIDplus
  3. CRC Handbook of Data on Organic Compounds, 2nd Edition, Weast,R.C and Grasselli, J.G., ed(s)., CRC Press, Inc., Boca Raton, FL, 1989, 1.
  4. a et b Zhongcaoyao. Chinese Traditional and Herbal Medicine. Vol. 12, Pg. 410, 1981.
  5. Hygiene and Sanitation Vol. 34(4-6), Pg. 16, 1969.
  6. Robiquet: „Essai analytique des lichens de l’orseille“, Annales de chimie et de physique, 1829, 42, p. 236–257.