Orchis bouc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Himantoglossum hircinum

L’orchis bouc, (Himantoglossum hircinum), ou himantoglosse à odeur de bouc[1] est une orchidée terrestre européenne. On l'appelle parfois loroglosse à odeur de bouc[2] (Loroglossum hircinum).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Himantoglossum signifie langue en lanière, et Loroglossum langue étroite en référence au labelle de la fleur. hircinum fait référence à l'odeur de bouc forte et désagréable des fleurs.

Description[modifier | modifier le code]

Plante robuste pouvant atteindre 1 m. Elle possède de nombreuses feuilles d'un vert grisâtre qui apparaissent en automne, persistent l'hiver puis se flétrissent à la floraison. L'inflorescence est cylindrique et assez dense, fleurs verdâtres bordées de pourpre, sépales et pétales rassemblés en casque, labelle très allongé, jusqu'à 6 cm, enroulé, plus ou moins déployé à l'horizontale à la floraison, peu échancré à l'extrémité. Odeur marquée caractéristique, proche de celle du bouc (perceptible uniquement à proximité immédiate de la fleur).

Floraison[modifier | modifier le code]

Mai à juillet.

Habitat[modifier | modifier le code]

Pelouses, friches, prairies maigres, talus, forêts clairiérées, toujours sur substrat calcaire.

Répartition[modifier | modifier le code]

Méditerranéo-atlantique, assez localisé et rare (mais parfois abondant dans ses stations).

Afrique du nord, Europe : Angleterre, Portugal, Espagne, France, Belgique, Allemagne, Suisse, Italie du sud [3].

En France, dans le Centre, Massif central, Puy-de-Dôme, Alpes-de-Haute-Provence, Ardèche, Isère, Drôme, Rhône, Loire, Charente et Charente-Maritime, Dordogne, Lot-et-Garonne, Lot, Haute-Garonne, Ariège, Gers, Gironde, Aveyron, Tarn, Tarn-et-Garonne, Bourgogne, Jura, Alsace, Lorraine, Loir-et-Cher, cher, Indre-et-Loire, Maine-et-Loire, Sarthe, Loiret, île de Noirmoutier, (Vendée), Calvados, Champagne, Aube, Val-d'Oise, région parisienne et la Vienne.

Plusieurs cas ont également été recensés dans la baie du Mont-St-Michel, en baie de Somme, dans les jardins secs, les jachères, les dunes.

Vulnérabilité[modifier | modifier le code]

L'espèce est classée "LC" : Préoccupation mineure[4]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Muséum national d’Histoire naturelle [Ed. 2003-2016. Inventaire National du Patrimoine Naturel, Site web : https://inpn.mnhn.fr. Le 17 mai 2016]
  2. L'orchis bouc
  3. Pierre Delforge/Daniel Tyteca - Guide des orchidées d'Europe dans leur milieu naturel, Duculot, Paris-Gembloux 1984, (ISBN 2-8011-0478-7)
  4. La Liste rouge des espèces menacées en France. Orchidées de France métropolitaine. MNHN, Dossier de presse - 6 octobre 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :