Orchestre philharmonique du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orchestre philharmonique du Japon
日本フィルハーモニー交響楽団
Image illustrative de l'article Orchestre philharmonique du Japon

Ville de résidence Tokyo Drapeau du Japon Japon
Lieux d'activité Suntory Hall et Tokyo Metropolitan Art Space (résidence)
Années d'activité Depuis le
Type de formation Orchestre philharmonique
Genre Répertoire classique
au contemporain
Structure de rattachement Nippon Cultural Broadcasting
Fuji Television
Site web Site officiel

L'Orchestre philharmonique du Japon (日本フィルハーモニー交響楽団, Nihon Firuhāmonī Kōkyō Gakudan?), est un orchestre basé à Tokyo au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Orchestre philharmonique du Japon est fondé le en tant qu’orchestre filiale exclusif de la Nippon Cultural Broadcasting (en). Akeo Watanabe en est le premier chef dirigeant (résident). En 1958, Jean Fournet conduit le Pelléas et Mélisande de Debussy dont c'est la première au Japon.

La philharmonie du Japon signe un contrat de filiale avec Fuji Television en 1959. De 1961 à 1989, des concerts réguliers ont lieu au Bunka Kaikan de Tokyo. Akeo Watanabe termine ses enregistrements des symphonies de Jean Sibelius en 1962, commercialisés par la Nippon Columbia Company (à présent Columbia Music Entertainment). Charles Munch dirige la Neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven en 1962. L'orchestre entreprend sa première tournée à l'étranger aux États-Unis et au Canada en 1963. Depuis lors, l'orchestre a réalisé des tournées en Europe (4 fois), aux Pays-Bas, en Estonie et à Hawaii.

En mars 1972, les contrats avec la Nippon Cultural Broadcasting et Fuji Television sont résiliés et la fondation de l'orchestre est dissoute alors que Seiji Ozawa est le chef d'orchestre principal et le conseiller musical de l'époque. Un tiers de ses membres originaux quittent la philharmonie puis forment le Nouvel orchestre philharmonique du Japon en 1972, dirigé par Seiji Ozawa et Naozumi Yamamot (conducteur et secrétaire général).

L'« association de l'orchestre philharmonique du Japon » est fondée en 1973, en tant qu'orchestre auto-organisé nouvellement formé. Václav Smetáček en est nommé chef invité. Quant à l'« Association chorale de la philharmonie », elle est formée à la fin de l'année.

L'« association de l'orchestre philharmonique du Japon » redevient une fondation en 1985 et les tournées reprennent. Une relation amicale entre la philharmonie du Japon et la ville de Suginami se met en place en juillet 1994. La salle de concert de Yokohama est déplacée et s'installe au Yokohama Minato Mirai Hall en 1998 comme site des programmes de Yokohama.

Le Suginami Public Hall rénové rouvre ses portes en juin 2006. La philharmonie du Japon et la ville de Suginami annoncent la signature d'un accord formel d'amitié. Le Suginami Public Hall est utilisé pour les répétitions et quelques autres événements orchestraux. Des membres de l'orchestre se rendent régulièrement dans les écoles de la région de Suginami à des fins éducatives relatives à la musique et aux concerts publics. Les bureaux de l'administration de l'orchestre philharmonique sont également situés à Suginami.

Ken'ichirō Kobayashi dirige conjointement la philharmonie du Japon et l'orchestre philharmonique d'Arnhem au Suntory Hall en mars 2007 et mars 2009 et plus de 180 accompagnateurs jouent avec un orchestre.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Sites[modifier | modifier le code]

Sites à Tokyo[modifier | modifier le code]

Site àYokohama[modifier | modifier le code]

  • Yokohama Minato Mirai Hall

Site à Saitama[modifier | modifier le code]

  • Omiya Sonic City

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]