Optimal Asymmetric Encryption Padding

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En cryptologie, l'OAEP (Optimal Asymmetric Encryption Padding) est un schéma de remplissage, utilisé généralement avec le chiffrement RSA. Cet algorithme fut introduit en 1994 par Mihir Bellare et Phil Rogaway[1]. L'OAEP est une forme de réseau de Feistel qui nécessite une source d'aléa ainsi que deux fonctions de hachage.

Description de l'algorithme[modifier | modifier le code]

description de l'OAEP

Schématiquement, si l'on note M le message, r une quantité aléatoire, et G,H les deux fonctions de hachage, on a

\mathrm{OAEP}(M) = \left[  (M\oplus G(r) ) ||  (r\oplus H(M\oplus G(r)) ) \right],

où « || » désigne la concaténation et \oplus l'opérateur « ou exclusif ».

Pour obtenir M, il suffit de couper \mathrm{OAEP}(M) en deux parties, O_1,O_2O_1 a la même longueur que M, et de calculer :

r=H(O_1)\oplus O_2,

on a alors M= O_1\oplus G(r).


C'est généralement une étape préliminaire pour un chiffrement RSA, on parle d'ailleurs dans ce cas de RSA-OAEP. L'un des intérêt de RSA-OAEP est de pouvoir être prouvé sûr dans un modèle théorique idéalisé, celui de l'oracle aléatoire. Cet algorithme est recommandé par la directive PKCS (Public Key Cryptography Standard) 1, version 2.1 (juin 2002).


Références[modifier | modifier le code]

  1. M. Bellare; P. Rogaway (1995). « Optimal Asymmetric Encryption -- How to encrypt with RSA » (pdf) in Eurocrypt '94 Proceedings. Springer-Verlag Lecture Notes in Computer Sciences 950: 92–111, Springer-Verlag. 

Articles connexes[modifier | modifier le code]