Oppidum du Châtelard (Courzieu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oppidum du Châtelard.

Oppidum du Châtelard
Oppidum du Castellar
Oppidum du Châtelard (Courzieu)
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Protection  Inscrit MH (1989)
Coordonnées 45° 44′ 05″ nord, 4° 36′ 05″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Oppidum du Châtelard
Oppidum du Châtelard

L'oppidum du Châtelard ou oppidum du Castellar est un oppidum situé sur la commune de Courzieu dans le département du Rhône (France). Utilisé de l'époque de la Tène à l'époque gallo-romaine, il est classé monument historique depuis 1989[1].

Situation[modifier | modifier le code]

L'oppidum est situé sur l'un des sommets des Jumeaux à l'altitude de 882 mètres[CAG 1] au sud-est de la commune de Courzieu.

Historique[modifier | modifier le code]

Le site dont la destination est sujette à débat[CAG 2] est occupé de l'époque de la Tène III puis au Bronze moyen et final ainsi qu'à l'époque gallo-romaine[CAG 1].

Description[modifier | modifier le code]

L'oppidum est situé sur une butte de faible pente, actuellement recouverte par la forêt. Il se constitue d'un groupe d'habitations au sommet protégées par une enceinte de pierres mesurant 45 par 51 mètres[CAG 1].

Historique des fouilles[modifier | modifier le code]

Le site a été fouillé au début du XXe siècle par Dugas puis de 1963 à 1964 par L. Jeancolas, en 1967 par J. Reymond et de nouveau par L. Jeancolas de 1973 à 1975[CAG 1].

Découvertes[modifier | modifier le code]

La plupart des objets découverts sont des céramiques de toutes les périodes d'occupation, notamment de la céramique sigillée[CAG 2], caractéristique de la période couvrant les Ier et IIe siècles en Gaule.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Châtelard est une corruption du franco-provençal Castellar avec confusion de suffixe[2]. Ce site est connu localement sous le nom d'oppidum gaulois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d p. 210
  2. a et b p. 211

Autres références :

  1. « Oppidum du Châtelard », notice no PA00118104, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. cf. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, vol. 3 : Formations dialectales (suite) ; formations françaises, Genève, Librairie Droz, coll. « Publications romanes et françaises » (no 195), , 1852 p. (lire en ligne), n° 26701.