Oppdal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oppdal
Blason de Oppdal
Héraldique
Oppdal
Administration
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Région Trøndelag
Comté Trøndelag
Centre administratif Oppdal
Maire Geir Arild Espnes
Démographie
Gentilé Oppdaling
Population 7 001 hab. (1 janvier 2020[1])
Densité 3,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 62° 34′ 00″ nord, 9° 36′ 00″ est
Superficie 227 412 ha = 2 274,12 km2
Divers
Langue officielle Neutre
Localisation
Localisation de Oppdal
Localisation d'Oppdal dans le comté de Trøndelag
Géolocalisation sur la carte : Norvège
Voir sur la carte administrative de Norvège
City locator 14.svg
Oppdal
Géolocalisation sur la carte : Norvège
Voir sur la carte topographique de Norvège
City locator 14.svg
Oppdal

Oppdal est une commune norvégienne située dans le comté de Trøndelag.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune s'étend sur 2 274,12 km2 à l'extrémité sud-ouest du comté. Le territoire est très montagneux avec la présence de la chaîne du Trollheimen qui culmine à 1 985 m au Storskrymten. De nombreuses forêts avec principalement des bouleaux et des épicéas ainsi que plusieurs lacs dont le plus connu est le Gjevilvatnet complètent le paysage. La commune est également parcourue par de nombreuses pistes de randonnées et de ski de fond. Les alpages présents sur la commune permettent l'élevage de moutons.

Elle comprend les villages d'Oppdal, son centre administratif, Fagerhaug, Holan, Lønset et Vognillan.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Surnadal Rindal Rennebu Rose des vents
Sunndal N Tynset
O    Oppdal    E
S
Lesja Dovre Folldal

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune vient du vieux norrois Uppdalr. Upp signifie « au-dessus » et Dalr signifie « vallée », « vaux ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces de peuplement de Oppdal datent de l'âge de fer norvégien. La cité semblait se trouver au carrefour des routes pour Trondheim, la côte ouest et les montagnes de Dovrefjell. Oppdal était à l'époque principalement agricole et l'on a retrouvé de nombreux vestiges d'endroits servant aux rites païens. Des objets provenant des îles britanniques ont notamment été trouvés; sûrement le butin des raids vikings.

Des recherches archéologiques ont prouvé que Oppdal grâce à une bonne organisation a été dans l'ensemble épargnée par les famines. Avec l'arrivée du christianisme, cinq églises et chapelles ont été construites dans la commune. Oppdal servait alors de ville-étape sur le pèlerinage menant à la cathédrale de Trondheim, lieu sacré pour l'époque. Ainsi, les montagnes environnantes étaient parsemées d'abris.

Durant l'épidémie de peste noire, Oppdal a été durement touchée et de nombreuses exploitations agricoles ont dû fermer. De plus, la chute des températures a aggravé la baisse de la population d'Oppdal. Enfin en 1742, la quasi-totalité de la population meurt de faim.

Des estimations montrent que la population de Oppdal s'élevait en 1665 à 2 200 habitants. L'église actuelle a été construite dans les années 1600. Durant les années 1800, la hausse de la natalité et la baisse de la mortalité ont naturellement conduit à un fort accroissement de la population. L'agriculture ne pouvait cependant plus répondre aux attentes de la population qui a en partie migré aux États-Unis. La commune est créée le dans des limites inchangées depuis cette date.

L'année 1952 voit l'ouverture du premier remonte-pente qui va amener la commune à devenir une des plus importantes stations de ski de la Norvège.

Références[modifier | modifier le code]

  • The Heart of Norway by Frank Noel Stagg, George Allen & Unwin, Ltd., 1953.
  • Adventure Roads in Norway by Erling Welle-Strand, Nortrabooks, 1996. (ISBN 82-90103-71-9)
  • Oppdals Historie - Hovudlinjer og Tidsbilde, 2002. (ISBN 82-7083-269-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]