Ophioderma longicauda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ophiure lisse, Ophiure serpent

L'Ophiure lisse (Ophioderma longicauda) est une espèce d'ophiures de la famille des Ophiodermatidae.

Description[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des ophiures, l'ophiure commune est formée d'un disque central autour duquel rayonnent 5 bras allongés et effilés.

  • Le disque central rigide et pentagonal mesure 3 cm de diamètre en moyenne. Il est charnu et légèrement granuleux[2] : au toucher, il ressemble à du cuir[3]. Sur la face orale, l'enracinement des bras est entouré de deux petites encoches caractéristiques.
  • Les bras sont vigoureux, de section ronde et relativement longs, atteignant 4 à 5 fois le diamètre du disque central (soit jusqu'à 15 cm). Ils sont larges (pour une ophiure), épais et coriaces, et peuvent être unis, maculés ou bandés de sombre. Leurs bases sont bien séparées, et alternent avec des pores.
  • Le long des bras, de chaque côté, se trouvent des rangées d'écailles qui ont pris la forme de piquants, rabattus le long des bras.
  • Couleur : très variable, brun clair à brun-rouge-orangé et jusqu'à noir, le tout uni ou chamarré. La face ventrale présente un centre plus clair que le reste de l'animal[4].
  • Cette espèce nominale correspond en réalité à plusieurs espèces biologiques, qui n'ont pas toutes le même mode de reproduction[5].

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de cette ophiure est vaste, couvrant toutes les côtes de France métropolitaine, les côtes ouest-européennes (Espagne, Portugal, Italie...), la Méditerranée occidentale, la façade atlantique de l'Afrique et jusqu'aux Açores[6].

C'est une espèce qui craint la lumière, et qui se rencontre sur les fonds rocheux et accidentés, dissimulée sous des objets entre la surface et 70 m de profondeur[7].

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

L'ophiure est prédateur à tendance omnivore, opportuniste et charognarde, pouvant manger des déchets organiques, des cadavres d'animaux ou exercer une chasse à de petits animaux vivants[7].

Comme la plupart des ophiures, c'est une espèce photophobe : elle vit généralement dissimulée pendant la journée, sous les roches ou dans les anfractuosités ; exposée, elle cherchera immédiatement à de cacher de la lumière[7].

Reproduction[modifier | modifier le code]

La reproduction est gonochorique, et les mâles et femelles relâchent probablement leurs gamètes en même temps grâce à un signal phéromonal. Pour les populations observées sur la côte française de Méditerranée, les gamètes une fois fécondés se transforment en pleine eau en larves (appelées ophiopluteus) qui vont évoluer parmi le plancton pendant quelques jours avant de rejoindre le sol. Les populations de Méditerranée orientale correspondent à une autre espèce biologique (voire plusieurs), portant le même nom, mais qui ne libèrent pas de larves dans le plancton: le développement a lieu à l'intérieur des femelles.


Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue of Life, consulté le 16 juin 2014
  2. Anne Bay-Nouailhat, « Ophioderma longicauda », sur Mer-Littoral.org.
  3. Willy Couard, « Ophioderma longicauda », sur SousLesMers.
  4. DORIS, consulté le 16 juin 20143
  5. (en) Weber A, Stöhr S, Chenuil A., « Genetic data, reproduction season and reproductive strategy support the existence of biological species in Ophioderma longicauda. », Comptes rendus Biologies 337,‎ , p. 553-560
  6. World Register of Marine Species, consulté le 16 juin 2014
  7. a b et c DORIS, consulté le 16 juin 2014