Ophcrack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la sécurité informatique image illustrant un logiciel libre
Cet article est une ébauche concernant la sécurité informatique et un logiciel libre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ophcrack
Logo

Ophcrack 3.2.0
Ophcrack 3.2.0

Développeurs Cedric Tissieres
Philippe Oechslin
Dernière version 3.6.0 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en C++, C et JavaVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnements Windows, Linux
Langues Anglais
Type Logiciel de cassage de mot de passe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Licence GPL-2.0[1] et Apache-2.0 (d)[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web ophcrack.sf.net

Ophcrack est un logiciel libre permettant de casser les mots de passe des utilisateurs de systèmes d'exploitation Windows stockés en LM hash en utilisant les tables arc-en-ciel.

Ce programme permet de casser 99.9% des mots de passe alpha-numériques d'une longueur inférieure ou égale à 14 caractères en quelques secondes, au pire en quelques minutes. Les mots de passe contenant des caractères spéciaux ne seront cependant pas reconnus par la version gratuite de Ophcrack.

Depuis la version 2.3, Ophcrack permet aussi de casser les mots de passe stockés en NT hash.

Utilisation[modifier | modifier le code]

OphCrack peut s'utiliser directement sous windows ou depuis un liveCD spécialement conçu à cet effet.

LiveCD[modifier | modifier le code]

Une fois l'image disque du liveCD récupérée sur le site de Ophcrack, il suffit de la graver à l'aide d'un logiciel de gravure. Pour pouvoir utiliser le liveCD il faut (si ce n'est déjà fait) paramétrer le BIOS de façon à pouvoir booter à partir du CD. En rallumant l'ordinateur avec le liveCD inséré, le démarrage va se faire non pas sur le système d'exploitation habituel mais à partir du CD. Après avoir choisi le mode de démarrage, et depuis la version 3.4.0 d'Ophcrack, un système GNU/Linux basé sur la version SliTaz 4.0 (aidé notamment par Christophe Lincoln) se lance et Ophcrack démarre automatiquement et tente de trouver les mots de passe des différentes sessions de l'ordinateur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]