Ophélie (poème)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mais

Ophélie (poème)
Informations générales
Titre
OphélieVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteur
Date de création
Publication
Date de publication
Enregistrement LibriVox par Nathalie Mussard.

Ophélie est un poème d'Arthur Rimbaud écrit en .

Le manuscrit autographe, non daté, est conservé à la British Library[1]. Il a fait partie des poèmes remis à Paul Demeny et donc de ce qui est appelé le Cahier de Douai[2].

Le poème figure, dans un texte un peu différent, dans la lettre adressée par Rimbaud le 24 mai 1870 à Théodore de Banville. Il existe un autre autographe, qui appartint à Georges Izambard[3].

Ce poème fait référence au personnage shakespearien Ophélie, héroïne d'Hamlet, amoureuse désespérée et délaissée qui finira par se noyer, après être tombée dans la folie. Il semble aussi dépeindre le tableau du même nom du peintre britannique préraphaélite John Everett Millais.

Ophélie a été publié pour la première fois dans Reliquaire, poésies, L. Genonceaux, 1891[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Jeancolas, « Ophélie », dans Arthur Rimbaud. L'Œuvre intégrale manuscrite, vol. III, Textuel,
  • Pierre Brunel, Rimbaud. Œuvres complètes, La Pochothèque,
  • Anne Cousseau, « Ophélie : histoire d'un mythe fin de siècle », Revue d'histoire littéraire de la France, vol. 101,‎ , p. 105-122 (lire en ligne)
  • Pierre Brunel, « L'imagerie shakespearienne de Rimbaud », dans Mélanges offerts à Charles Dédéyan, Université de Paris-Sorbonne,

Références[modifier | modifier le code]

  1. « STEFAN ZWEIG COLLECTION. Vol. CLXXXI », sur British Library, folios 19-19v
  2. a et b Jeancolas, p. 287.
  3. Jeancolas, p. 288.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :