Open Food Facts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Open Beauty Facts)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Open Food Facts
Logo de Open Food Facts

Adresse site openfoodfacts.org - application mobile
Description Projet collaboratif d'indexation de produits alimentaires du commerce / Application et base de donnée ouverte
Slogan L'information alimentaire ouverte
Commercial Non
Publicité Non
Type de site Base de données collaborative et application mobile
Langue Multilingue
Inscription Aucune inscription requise
Siège social Saint-Maur-des-Fossés
Drapeau de la France France
Propriétaire Association 1901 Open Food Facts
Lancement
État actuel En activité

Open Food Facts est un projet collaboratif en ligne et mobile dont le but est de constituer une base de données libre et ouverte sur les produits alimentaires commercialisés dans le monde entier[1].

La version web francophone d'Open Food Facts

Les médias le comparent parfois à Wikipédia du fait de son mode de fonctionnement collaboratif et l'utilisation de licences libres[2],[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

Stéphane Gigandet présentant le projet, en octobre 2012, au Forum mondial du libre.

Le projet a débuté en mai 2012 sous l'impulsion de Stéphane Gigandet (informaticien diplômé en 1998 de Centrale Nantes) avec l'idée de mieux connaître la composition des produits alimentaires[4]. Son lancement officiel eut lieu le 19 mai, jour du Food Revolution Day de Jamie Oliver[2].

Un projet collaboratif[modifier | modifier le code]

Chaque contributeur peut ajouter et modifier des fiches de produits alimentaires, en basant les ajouts effectués sur les données inscrites sur les emballages[5]. De ce fait, le GTIN (Global Trade Item Number) encapsulé dans le code-barres présent sur le packaging (quand l'emballage en possède un) constitue l'identifiant de la fiche du produit alimentaire[6].

Des applications pour téléphones mobiles[7] permettent la capture de photos et d'informations qui sont ensuite retraitées manuellement par les volontaires, assistés par des algorithmes de vérification, ainsi que des systèmes basés sur l'intelligence artificielle.

Données collectées et générées par le projet[modifier | modifier le code]

Pour chaque produit référencé on retrouve, notamment, une dénomination générique du produit, sa quantité, le conditionnement (carton, surgelé, etc.), la ou les marques du produit (notamment la marque principale et les éventuelles sous-marques), la catégorie d'aliment du produit afin de permettre des comparaisons, les lieux de fabrication ou de transformation, les magasins et pays où le produit est en vente, la liste des ingrédients et de traces éventuelles (pour les allergies, interdits alimentaires ou tout régime spécifique), les additifs alimentaires détectés à partir de cette dernière, et les informations nutritionnelles.

Méthodologie[modifier | modifier le code]

Scores développés par des équipes de recherches 
À partir des informations nutritionnelles et de la catégorie du produit, le score nutritionnel Nutri-Score est calculé pour chaque produit selon la méthode[8] mise au point par le Pr Serge Hercberg. Il donne une vision synthétique de la qualité d'un produit au point de vue strictement nutritionnel.
Le groupe NOVA des aliments, crée par le Pr Carlos Monteiro est également indiqué depuis 2018[9]. Il donne une indication sur le degré de transformation des aliments.
Historisation des données 
Comme sur Wikipédia ou tout autre wiki, les informations des produits présents sur « Open Food Facts » sont historisées.

Utilisation de licences libres[modifier | modifier le code]

La base de données d'Open Food Facts est sous licence Open Database License (ODBL), la même que celle utilisée (et inspirée) par OpenStreetMap[10]. Par ailleurs, les illustrations téléversées par les contributeurs sont placées sous licence Creative Commons Attribution Partage à l'identique[11].

Données producteurs et transformateurs[modifier | modifier le code]

Le projet a également mis en place des importations de photos et « données-produits » directement depuis des transformateurs et des producteurs volontaires qui choisissent de les placer sous les licences libres du projet, soumis aux mêmes vérifications que pour des contributions individuelles.

Réutilisations[modifier | modifier le code]

Cette base a trouvé de nombreuses utilisations et utilisateurs :

Sites, applications et objets connectés 
Les données de la base sont réutilisées par divers projets, sur des problématiques liées à l'huile de palme, au sucre (avec le jeu Combien de sucres ?[12]), et à la localisation des producteurs et des transformateurs (avec C'est emballé près de chez vous[13],[14].
Une centaine d'autres applications sur divers thèmes liés à l'alimentation sont basées sur Open Food Facts. Ainsi, Foodvisor, Yuka, ScanUp ou bien Date Limite utilisent ou ont utilisé la base de données.
La base est également utilisée dans des objets connectés, comme la balance de cuisine connectée de Terraillon.
Travaux de recherche 
Open Food Facts est citée comme source dans de nombreux travaux de recherche[15], que ce soit en recherche informatique ou nutritionnelle.

Évolution du projet[modifier | modifier le code]

La base de données s'est étoffée depuis 2016 :

  • 83 000 produits en mai 2016[16] référencés dans 141 pays;
  • 326 000 produits en mai 2017 ;
  • 6 ans après sa création, en mars 2018, elle comprend 476 000 produits[17],
    593 000 en août
    720 000 en décembre 2018 ;

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le projet obtenu différents prix depuis 2013 tel que :

Enfin, Open Food Facts fait partie du programme Google Summer of Code pour initier des étudiants à l'open source[21].

Projets connexes[modifier | modifier le code]

Parallèlement au projet Open Food Facts on peut noter l’existence d'autres projets similaires :

Open Beauty Facts 
Le une version concernant les produits de beauté[22]. En septembre 2018 la base de données de produits contient plus de 8 100 références[23].
Open Pet Food Facts 
Le , le projet Open Pet Food Facts[22] est lancé avec « l'objectif de remplacer Open Food Facts. » Le poisson d'avril est finalement devenu le 3e projet après Open Beauty Facts.
En septembre 2018 la base de données de produits contient près de 1 000 références, l'alimentation pour chat représente presque 20% des référence à cet date.
Open Products Facts 
Le , le projet Open Products Facts est lancé avec « l'objectif d'être le début de la base de toute chose. » Le poisson d'avril est finalement devenu le 4e projet après Open Pet Food Facts. La base collecte l'ensemble des produits n'appartenant ni à Open Food Facts, ni à Open Beauty Facts ou Open Pet Food Facts.

Evolutions des produits par projets[modifier | modifier le code]

Basé sur le comptage des produits en France dans la base de données Open Food Facts[24] :

Date Open Food Facts Open Beauty Facts Open Pet Food Facts Open Products Facts
23/03/2016 48447 pas de données pas de données pas de données
29/12/2016 466853 pas de données pas de données pas de données
10/05/2017 pas de données pas de données 982 pas de données
12/05/2017 pas de données 3519 pas de données pas de données
16/09/2018 pas de données pas de données pas de données 1144
21/02/2019 504147 9251 1763 2474
04/03/2019 513494 9319 1769 2545
12/03/2019 520877 9388 1792 2638

Concurrents[modifier | modifier le code]

Face aux succès de l'utilisation de la base de donnée collaborative[25], des applications ont vu le jour : Yuka, Y'a quoi dedans ou encore Scan Eats.

Face à la montée en puissance de ces applications, l'ANIA (Association nationale des industries alimentaires) a lancé sa propre base de données avec une application, Num-Alim. La base de donnée est alimentée directement par les groupes de l'industrie agroalimentaire (Coca-Cola, Ferrero, fabricants de sucre, de surgelés, etc.). L'ANIA s'est pour cela associée à la fondation du groupe Avril (premier groupement de d'agriculteurs producteurs européen d'huiles végétales et de biocarburants) et au « Fonds français pour l'alimentation et la santé », organe de lobbying de l'industrie agroalimentaire. Grâce à leur lobbying actif, la moitié du budget de l'application (6,3 millions d'euros) a été financée directement par les impôts des Français dans le cadre d'un « contrat stratégique de filière » validé par le Secrétariat général pour l'investissement, sous la responsabilité du Premier Ministre[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qui sommes nous ? », sur openfoodfacts.org (consulté le 11 juin 2013).
  2. a et b Audrey Parfait, « Open Food Facts, nouveau site d'informations alimentaires », L'Express,‎ (lire en ligne)
  3. « Open Food Facts, le wikipédia des aliments » [archive du ], sur savoirscom1.info, (consulté le 11 juin 2013).
  4. Laure Belot, « Alimentation : face aux doutes, les internautes s'organisent », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. « Mieux connaître ce que nous mangeons », sur ile-reunion.pressecologie.com, (consulté le 11 juin 2013).
  6. « Dans l’ESS, l’ouverture des données a bien commencé : focus sur trois projets passionnants », sur lelabo-ess.org, (consulté le 11 juin 2013).
  7. « Installer l'application mobile Open Food Facts », sur openfoodfacts.org
  8. « Nutri-Score »
  9. « Groupes Nova »
  10. B.Gans, « Interview des fondateurs de Openfoodfacts.org et Product-Open-Data.com », sur data-publica.com, Data Publica, (consulté le 11 juin 2013).
  11. « Conditions d'utilisation, de contribution et de réutilisation », sur openfoodfacts.org (consulté le 11 juin 2013).
  12. jeu combien de sucre?, sur combiendesucres.fr, consulté le
  13. C'est emballé près de chez vous, sur cestemballepresdechezvous.fr, consulté le
  14. « Produits alimentaires : ingrédients, nutrition, labels - Data.gouv.fr », sur data.gouv.fr (consulté le 20 décembre 2015)
  15. « Recherche sur "Open Food Facts" », sur scholar.google.fr
  16. « Open food facts a 4 ans : 83000 produits alimentaires en open data », sur openfoodfacts.org, (consulté le 14 septembre 2016).
  17. Rapport d'activité 2017 de l'association Open Food Facts, blog Open Food Facts, 30 mars 2018, Stéphane Gigandet
  18. « Dataconnexions #4 : Découvrez les huit lauréats de cette édition ! | Le blog de la mission Etalab », sur etalab.gouv.fr (consulté le 20 décembre 2015)
  19. (en) « Winners of the OKFN award to open knowledge, open data and transparency » (consulté le 20 décembre 2015)
  20. « EU Datathon 2018: Four teams take home a trophy: Medicatio, Lexparency, Tenderlake and Open Food Facts » (consulté le 20 avril 2019)
  21. Open Food Facts, sur withgoogle.com de 2018, consulté le 28 avril 2019
  22. a et b Open Beauty Facts - France, sur OpenBeautyFacts.org, consulté le
  23. Open Food Facts - France, sur OpenBeautyFacts.org, consulté le 16 septembre 2018
  24. Site officiel openfoodfacts.org
  25. Similaire à l'alimentation de Wikipedia.
  26. « Un enfumage très appliqué », Le Canard Enchaîné, no 5118,‎ .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]