Opel Kadett C

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Opel Kadett C
Image illustrative de l’article Opel Kadett C
Opel Kadett C 4 portes

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1973 - 1979
Production 1 701 076 exemplaire(s)
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Bochum
Drapeau de la Belgique Anvers
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
1974-79: 993 cm3, 40 ch
1973-79: 1 196 cm3, 52−55−60 ch
1977-79: 1 584 cm3, 75 ch
1975-77: 1 897 cm3, 105 ch
1977-79: 1 979 cm3, 110−115 ch
Position du moteur Longitudinal avant
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 4 vitesses manuelles
5 vitesses manuelles
3 vitesses automatiques
Poids et performances
Poids à vide 790 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 2 portes
Berline 4 portes
Break 3 portes
Coupé
Targa
Châssis Monocoque
Dimensions
Longueur 4 127 mm
City:3 922 mm
Break:4 140 mm
Largeur 1 580 mm
Hauteur 1 375 mm
Coupé : 1 340 mm
Break:1 385 mm
Empattement 2 395 mm
Chronologie des modèles

Apparue en 1973, elle fut produite par Opel, mais aussi par Isuzu au Japon et vendue comme Isuzu Gemini dans les marchés asiatiques, ainsi qu'en Australie sous d'autres noms. En Corée du Sud, Daewoo Motors en construisit une version connue sous le nom de Daewoo Maepsy.

La Kadett C fut aussi à la base de la Vauxhall Chevette (versions sportives HS, puis 2300 HSR), qui avait subi un restylage frontal, et utilisait un moteur de 1 256 cm3 à la place du 1 196 cm3 d'Opel. Bien que la production de la Kadett C ait pris fin en 1979, la Chevette a été produite jusqu'en janvier 1984.

La Kadett C est aujourd'hui une automobile culte en Allemagne, en particulier dans sa version coupé. Les versions les plus recherchées sont les variantes Rallye et GT/E.

Une version actualisée de l'Isuzu Gemini fut importée aux États-Unis et commercialisée au début des années 1980.

Au Brésil, la Kadett C (Chevrolet Chevette) est sortie six mois avant sa sortie européenne et fut disponible avec trois moteurs essence : 1,0 L, 1,4 L, 1,6 L, ainsi que deux moteurs éthanol : 1,4 et 1,6 litre. La Chevette, vendue à 1,6 million d'unités au Brésil, a été remplacée par la Chevrolet Corsa.

Kadett en compétitions[modifier | modifier le code]

R. Brookes en Écosse sur Chevette 2300 HSR (1982).

L'Opel Kadett GT/E (type "c") avec le moteur 1 900 cm3 d'abord et ensuite le 2 000 cm3, fut l'une des voitures de rallyes les plus populaires du milieu des années 1970 à celui des années 1980.

Elle fut pilotée par les Allemands Walter Röhrl et Jochi Kleint, les Anglais Jimmy McRae, Russell Brookes et Tony Pond, l'Autrichien Franz Wittmann, le Finlandais Pentti Airikkala, les Suédois Anders Kulläng et Lars Carlsson, les Français Jean-Louis Clarr, Bernard Béguin et Jean-Sébastien Couloumiès, les Belges Guy Colsoul, Patrick Snijers, Jean-Louis Dumont, José Lareppe, le Polonais Jerzy Landsberg, le Turc Ali Bacioğlu, etc.

La Kadett/Vauxhall était homologuée en Groupe 1, en Groupe 2, et même en Groupe 4. Malgré sa petitesse relative, elle se construisit un palmarès des plus conséquent:

Kadett GT/E:
Titres:
Championnat d'Europe des rallyes 1979 (avec l'Ascona B), et vice-championne continentale en 1978;
Coupe Mitropa des rallyes 1976 et 1977;
Championnat d'Autriche des rallyes 1976 (1re édition), 1977 et 1978;
Championnat de Pologne des rallyes 1978;
Championnat de Belgique des rallyes 1979;
Championnat de Turquie des rallyes 1982 et 1983;
2e des championnats de France des rallyes 1976 et 1978;
2e du championnat d'Europe des rallyes 1978;
Principales victoires:
Rallye d'Allemagne de l'Est (Nordland - Kadett B) 1971, Rallye du Mont-Blanc 1975, Tour de la Nièvre 1975, Rallye Jänner 1976 et 1977, Rallye des Tulipes 1976, 24 Heures d'Ypres 1976, Rallye des 1000 Pistes 1976, Critérium Alpin 1976, Critérium Jean Behra 1976, Tour auto de La Réunion 1977, 1978 et 1979, Rallye du Condroz-Huy 1978 et 1979, Boucles de Spa 1978, Rallye de Bulgarie 1978, Rallye du Danube 1978, Rallye ARBÖ 1978, Critérium Lucien Bianchi 1979...

Vauxhall Chevette (HS puis HSR):
Titre:
Championnat d'Angleterre des rallyes 1979, avec le finlandais Pentti Airikkala (vice-champion 1983: R. Brookes);
Principales victoires:
Rallye de l'île de Man 1977 et 1981, Rallye Hanki 1978, Circuit d'Irlande 1979, 1980 et 1983, Rallye d'Écosse 1979 et 1981...
Podiums (4) et victoire en WRC:
Victoire de Groupe 2 au Tour de Corse 1978 avec Jean-Pierre Nicolas;
3e du rallye du Portugal 1976 avec Manuel Queirós Pereira, 2e du Rallye de Suède 1977 avec Bror Danielsson (3e avec son compatriote Anders Kulläng), et 3e du Rallye Molson du Québec 1978 (toujours avec Kulläng);
Podiums en Coupe FIA des pilotes:
2e du rallye de Pologne 1978 avec Franz Wittmann puis 2e du Tour de France automobile 1978 avec Jean-Louis Clarr.

La GT/E s'est aussi imposée dans le VLN Langstreckenmeisterschaft Nürburgring en 1983, avec Karl-Heinz Schäfer.

La Kadett/Vauxhall poursuit désormais sa carrière dans les nombreux rallyes « historiques » et a remporté le Rallye Monte-Carlo historique (avec José Lareppe en 2010, 2012 et 2014).


Voir aussi[modifier | modifier le code]