Opel Blitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Opel Blitz
Image illustrative de l’article Opel Blitz

Marque Drapeau : Allemagne Opel
Années de production 1937 - 1975
Classe Camion / Fourgon
Moteur et transmission
Moteur(s) Horch 8 cylindres essence, refroidissement à eau
Puissance maximale 75 chevaux (55,2 kW) ch
Poids et performances
Poids à vide 3000 kg à vide / 5000 kg en charge kg
Vitesse maximale max. 90 km/h km/h
Dimensions
Longueur 4,440 m mm
Largeur 1,680 m mm
Hauteur 1,730 m (avec capote) mm
Chronologie des modèles

Opel Blitz (littéralement Opel éclair) est la désignation de camions légers et rapides de la firme allemande Opel AG produit des années 1930 jusqu'aux années 1970. Ils sont capables de transporter une importante quantité de matériels (théoriquement 3100 kilogrammes de charge) divers malgré leur faible masse. Ils furent le principal camion de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale[1].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La Wehrmacht est séduite par les performances de ce véhicule et lance les premières commandes à la firme Opel. Des versions diverses peuvent être facilement mises au point, et ce camion s'impose rapidement comme le premier véhicule de transport au sein de l'armée allemande. Les diverses améliorations apportées à un véhicule déjà très fiable font qu'il surpassera les camions fabriqués pour l'armée par Borgward ou Daimler Benz[1]. Ce dernier constructeur devra même produire des Opel Blitz sous licence[1].

À partir de 1937, des modèles dotés de quatre roues motrices sont également produits (modèle 6770 A) et livrés à l'Armée allemande. Le véhicule va être décliné en différentes versions (ambulance, camion-citerne, camion-atelier, etc.)[1] et également une version semi-chenillée, l'Opel Maultier, qui pourra être équipé de canons Flak ou des lance-fusées Nebelwerfer[1].

Le camion Opel-Blitz 36-6700A a servi sur la plupart des champs de bataille où le Troisième Reich fut engagé et a fait preuve d'une grande résistance aux longues distances et aux mauvaises conditions de route (chaleur, froid, chemins de campagne, etc.).

Près de 82 000 unités ont été construites entre 1937 et 1944[1].

Après guerre[modifier | modifier le code]

La production des camions Blitz a été arrêtée dans les années 1970.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Claude Quétel (sous la direction de), Dictionnaire du Débarquement, Rennes, éditions Ouest-France, , 725 p. (ISBN 978-2-7373-4826-6), p. 510 "Opel Blitz"